Pédagogie sociale et recherche-action

Comme la recherche-action, la Pédagogie sociale ne s’appuie pas sur des modèles ; elle repose sur l’engagement et la rupture. ; elle est à la fois pratique et théorie et repose sur l’analyse et la réflexion sur l’action. De ce fait, nous devons nous interroger sur ce que permet la recherche-action en Pédagogie sociale, quelles sont ses caractéristiques, limites et spécificités.

Atelier Intermèdes Robinson

Invitation à l’atelier de recherche-action du LISRA
Pédagogie sociale et Recherche-action

Vendredi 22 avril 2022 de 14h à 18h – Salle 409
MSH Paris Nord- 20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis
Métro 12 : Front populaire (sortie n°3 Maison des Sciences de l’Homme)

Inscription nécessaire sur contact@recherche-action.frhttp://recherche-action.fr/labo-social/

Cette séance ouverte au réseau du laboratoire social se propose d’aborder la relation entre recherche-action et pédagogie sociale sur trois plans : 1- Expériences et problématiques de travail 2- Démarches méthodologiques et épistémologiques 3- Stratégies collectives. Chacun de ces temps d’intervention sera ponctué pas un dialogue avec les participants. L’atelier offre ainsi la possibilité d’un échange réciproque des savoirs entre acteurs-chercheurs souhaitant développer un processus réflexif en rapport avec leurs modes d’implication socioprofessionnellle. En filigrane se pose l’enjeu d’un « tiers espace » autonome de la pensée et de l’action, question transversale aux ateliers du LISRA à la MSH PN.

La pédagogie sociale en France se développe depuis les années 90 et dans 16 autres pays européens en milieu « fermés » et « ouverts ». Helena Radlinska, pédagogue, infirmière, enseignante et chercheuse polonaise, a défini la pédagogie sociale comme une « pédagogie avec toute sa personne comprenant toute la vie humaine dans toutes les phrases d’âge et se basant sur différentes formes d’associations et de dispositifs locaux ». Elle est depuis enseignée dans les différents centres de formation de travailleurs sociaux, les associations du terrain et depuis peu à l’Université.

Comme la recherche-action, la Pédagogie sociale ne s’appuie pas sur des modèles ; elle est à la fois pratique et théorie et repose sur l’analyse et la réflexion sur l’action. En ce sens, la démarche qui la caractérise peut être qualifiée de praxeologique, au sens d’une théorie de l’action. La Pédagogie sociale est caractérisée par le fait qu’elle pose à l’origine de sa mise en œuvre, des actes, une intervention. Loin de toute position hypothétique de neutralité, la Pédagogie sociale repose sur l’engagement et la rupture. De ce fait, nous devons nous interroger sur ce que permet la recherche-action en Pédagogie sociale, quelles sont ses caractéristiques limites et spécificités.

1- Expériences et problématiques de travail en pédagogie social / recherche-action

  • L’association Intermèdes-Robinson a mis en œuvre des actions en Pédagogie sociale, d’éducation non formelle dans les zones urbaines les plus reléguées : Quartiers prioritaires, hôtels sociaux, squats et bidonvilles. Les acteurs de l’association ont pu mettre en évidence des besoins sociaux importants et non couverts par les structures classiques, que celles-ci soient scolaires, périscolaires, sociales ou culturelles ainsi que les modifications dans la relation des publics aux institutions et les difficultés des structures et organisations classiques pour prendre en compte ces changements (Laurent Ott, formateur chercheur en Travail social et directeur d’Intermèdes-Robinson, www.intermedes-robinson.org).
  • Le projet de l’association 3.2.1, ancrée depuis des années à la cité de la Castellane à Marseille s’est développé au fil du temps avec les publics de ses actions qui sont invités à s’investir de manière active dans une démarche de recherche et d’action qui se fonde sur un fonctionnement coopératif à visée émancipatrice tant au niveau individuel qu’à niveau collectif. Toute activité proposée est avant tout un prétexte de relation, un outil de médiation. Le faire ensemble est central ainsi que la pratique du dialogue (Melody Dababi, pédagogue sociale, formatrice, https://www.awanak.org/association-321).
  • L’Institut Helena Radlinska, fédère les structures de pédagogie sociale en France et à l’étranger. Elle a comme ambition de défendre les intérêts de pédagogues sociaux auprès des autorités et instances compétentes ; lieu de formation et réflexion sur la pédagogie sociale, elle organise des séminaires, conférences, publications sur la pédagogie sociale et les grands pédagogues comme Helena Radlinska, Janusz Korczak, Celestin Freinet, Paulo Freire… (Ewelina Cazottes, sociologue – formatrice, https://www.instituthelenaradlinska.fr/ ).
  • Le collectif « Rues Marchandes » regroupes des acteurs-chercheursà partir de l’implication de récupérateur-vendeurs de rue appelé « biffins » dans une démarche réflexive et stratégique pour réponde à la nécessité de poser des enjeux autour de l’économie populaire (LISRA, http://recherche-action.fr/ruesmarchandes/ ).

2- Enjeux méthodologiques et épistémologiques communs à la pédagogie sociale et la recherche-action

  • Le lieu comme milieu, l’implication en situation : Valoriser le potentiel éducatif du milieu et au sein duquel partager compétences, savoirs, ressources, points de vue …
  • La construction collective des problématiques vs pourvoir technicien du sachant-intervenant : démarche de recherche plurielle qui implique tous les participants en tant qu’acteurs-chercheurs, les habitants, enfants inclus.
  • La négociation d’un espace réflexif dans un aller-retour entre action et recherche : vise à faire pousser ces questionnements, à développer l’esprit critique et créatif de toute personne (acteur/public) impliquée dans ce processus.
  • Le lien entre justice sociale et justice cognitive dans la production de savoirs et faire levier de transformation sociale : favoriser un développement intégral de chacun.e, l’entraide, l’interconnaissance réciproque qui permet d’aller au-delà des préjugés et des a priori.
  • La notion de déséquilibre et de « pas de côté » entre autonome et hétéronomie, rupture et norme
  • Créer et rendre visible de nouveaux champs de recherches et d’analyse, dans des zones invisibles depuis les institutions publiques, sociales ou de recherche, classiques.

3- Stratégie collective (quelques pistes)

  • Le rapport entre démarche indépendante et commande institutions, entre dimension conflictuelle et coopérative, contre-espace et co-construction.
  • La visée émancipatrice tant au niveau individuel, collectif qu’institutionnel, quelles articulations ?
  • Organisation « hors les murs » pour la constitution d’espaces communs d’études, de communications et d’expérimentations, dans un but d’essaimage.

NB: La séance n’a pas prévu de dispositif en distanciel, mais nous ne manquerons pas de communiquer un compte rendu pour les personnes qui nous l’indiquent. D’autre part, si vous souhaitez rencontrer l’équipe d’animation du LISRA, nous organisons des échanges en visio sur demande les lundis matin de 10h à 12h.

211022 Invitation LISRA
211022 Invitation LISRA
211022_Invitation-LISRA.pdf
304.5 KiB
12 Downloads
Détails

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.