Avatar de intermedes

A propos intermedes

pédagogie sociale

La théorie des moments

« Size the times »

DSC02317

Nous souffrons trop souvent d’une vision trop figée et en particulier binaire des choses; ainsi, en matière de développement du pouvoir d’agir , d’empowerment deux modèles semblent s’exclure.

Dans le premier modèle, il n’y a a-priori pas de structure initiatrice, il n’y a pas d’étayage extérieur des projets, il n’y a (en théorie) qu’auto-organisation par le groupe lui même et éventuellement un suivi distancié du territoire et des acteurs.   Dans le second modèle, une structure organisatrice émerge et se renforce,  qui peut même être née d’une initiative externe; elle tend alors  à se structurer, et crée à son tour des moyens d’agir que d’aucuns jugeraient artificiels ou illégitimes .

Le premier modèle paraît léger , plus souple , plus démocratique. Dans les faits il est aussi très limité et souvent se réduira à un petit cercle d’habitués, autour d’un travailleur social avec le risque perpétuel de se replier sur lui même.

Dans la réalité, ce qui compte ce ne sont pas les modèles, ce sont les moments. Une structure organisée , pouvant compter sur des permanents comme des volontaires et bénévoles, si elle est bien orientée génère des moments d’autogestion, de prise de pouvoir, de complète participation que l’on ne trouverait nulle part ailleurs. C’est l’organisation qui rend ces moments possibles et dès lors ils existeront pour leurs protagonistes, comme des modèles réalistes.

Il n’y a pas à choisir entre organisation et autogestion, il faut cultiver, susciter et saisir le moment.

Le moment est partout en Pédagogie Sociale. Korczak structurait sa pédagogie pour qu’elle donne lieu à des moments éducatifs particuliers; des instants d’une qualité et d’une authenticité si particulière qu’ils faisaient date, qu’ils faisaient charnière. Il encourageait ses éducateurs à partir à la chasse de ces moments et à s’appliquer à les écrire (les décrire) , pour les saisir.

Même au coeur de la plus grande des précarités, nous pouvons toujours bâtir de tels moments. Ils ne sont pas dérisoires , ce ne sont pas des consolations: c’est du temps saisi, du temps repris, du temps réapproprié.

Du temps qui fait sens, qui ne s’enfuit pas, ne s’oublie pas. Du temps qu’on ne perd pas, mais qu’on retient.

 

Dimanche :

Week-end cirque au château :
Ce week-end, le château était plein à craquer ! Nous étions plus de 30 à y dormir, entre les participants au chantier de pédagogie sociale organisé par l’association, leurs enfants et notre bonne petite troupe circassienne de 12 ! SAM_3007
Ce week-end, nous avons tous pris des couleurs car le soleil était au rendez-vous, des kilos car les repas cuisinés étaient dignes d’une cuisine royale et gloutonne à la fois et…du baume au cœur car nos jeunes adolescents ont fait des rencontres qui ont fait papillonner leurs petits cœurs intrépides et leurs grandes paupières remplies de curiosité !
SAM_3102

Entre tous ces forts sympathiques hasards de la vie, nous nous sommes affairés à préparer ensemble un spectacle de cirque pour la prochaine soirée conviviale du 25 avril prochain. Dès le samedi après-midi, nous avons installé un espace au bord de l’eau et près d’un drôle d’arbre tarabiscoté mais tout à fait bienvenu, deux slakline pour s’y entraîner à l’équilibre sur sangle, tendues entre notre arbre de prédilection et deux autres de ses congénères, suspendu un trapèze au même arbre, installé des tapis pour y rouler sur de drôles d’engins (des pédalettes à 2 et 4 roues) et déposé nos objets de jonglage désormais bien connus par les jeunes du quartier : diabolos, qui ont eu beaucoup de succès, massues, assiettes chinoises, etc.

Chacun a pu se tester à toutes ces disciplines qui demandent chacune beaucoup de concentration et des agilités différentes. Le dimanche, nous avons pris le temps de préparer un enchaînement de portés acrobatiques et pyramides tous ensemble…un très bon moment !

SAM_3063SAM_3087

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, à côté de tout cela, les enfants ont aussi eu l’occasion de faire plusieurs promenades en barque autour de l’île du château, faire une chasse aux œufs de Pacques le dimanche avant de partir, aider à préparer les repas avec les adultes du chantier de pédagogie sociale (un chili sin carne avec des protéines de soja, des crumbles pomme chocolat, des crêpes géantes au fromage, une paëlla aux pâtes…), fabriquer des bijoux, faire des jeux de société, lire des livres, …

SAM_3041

 

SAM_3104

 

Leur dernier mot : « Non mais ça s’fait pas ! Pourquoi nous aussi on reste pas comme les autres !! »…une mini-révolution a failli éclater…mais surtout, nous étions tous très contents d’avoir passé tous ces bons moments ensemble !

 

SAM_3059

Vendredi Samedi Dimanche Lundi: Stage de formation à la Pédagogie Sociale

Plus de 20 participants à ce stage de Pédagogie sociale , coopératif et autogéré, sans compter les 12 Robinsons qui sont venus nous rejoindre deux jours pour leur stage cirque!

photo

Ce stage de formation à la Pédagogie Sociale avait pris pour thème ‘l’Autorité »; Durant ces journées, ont alterné débats, ateliers théoriques, d’analyse des pratiques ( 3 organisations différentes d’ateliers de rue étaient représentées: Paris XVIII, Trappes et Longjumeau)  et ateliers d’expérimentation  (cuisine de masse, grimpe dans les arbres, sciences). Partage de documents, de films.

Une action de formation où chacun s’est engagé et dont on ressort avec de nouvelles idées , des projets en commun et l’intention de constituer de nouveaux outils: de formation, d’ateliers de rue, etc.

Nous avons hâte de la suite…

 

Samedi :

VSM :

Ca faisait bien longtemps qu’on avait pas passé un atelier tout mouillé !

DSCN0068

Qu’importe, armés de courage , on s’amusera coûte que coûte … l’atelier Poezik’ fait un retour fracassant et très attendu par les enfants. Ensemble, le groupe à travaillé autour de l’écriture d’un texte sur le thème des vacances, et qui a ensuite été clamé lors du conseil de quartier suivi de vifs applaudissements !DSCN0081
Accompagnés de Nicolas, Iasmine, Amani et Phyllis ont pu faire un peu de jardinage. Ils ont fait des semis de tomates qu’on a hâte de voir germer et surtout de les déguster surtout.DSCN0075
L’atelier maquette du quartier va toujours bon train, la totalité des bâtiments ont été reproduits et décorés et améliorés tout en gaïté.

DSCN0076

 

 

 

 

 
Vient l’heure du conseil de quartier, les enfants ont pu nous apporter des super idées pour les goûters des prochains ateliers : crêpes et pommes d’amour. L’idée d’organiser un prochain atelier autour de dégustations à l’aveugle nous a inspiré.

DSCN0071Au goûter le crumble pomme banane nous fait vite oublier les goutes qui recommencent à tomber…

Champlan :
Malgré le ciel tout gris et les quelques gouttes qui nous tombent dessus nous arrivons gaiment sur le terrain de Champlan. Iasmina, va chercher les enfants des autres terrains et nous commençons par le jeu de l’épervier qui semble ravir ceux et celles qui ont besoin de se dépenser. SAM_2480

Le soleil joue à cache-cache avec les nuages et nous enchainons par le jeu des jours de la semaine que nous avions découvert à Villebon. En français puis en roumain nous essayons de réciter les jours de la semaine. Nous réalisons que ce jeu n’est pas si évident que cela mais en le faisant régulièrement ça deviendra de plus en plus simple et rigolo !

SAM_2506
Puis vient l’heure d’installer les petites tables et de s’installer autour. Ceux et celles qui n’ont pas terminé leur masque la semaine dernière s’y attèle et les autres se lancent dans des coloriages.

SAM_2497

La pluie vient nous perturber de nouveau mais nous avons plus d’un tour dans notre sac et nous décidons de nous abriter sous la bâche, qui devient notre cabane. Cela nous fait vraiment beaucoup rire !

SAM_2520

Nous prenons ensuite le goûter et jouons une dernière fois tous et toutes ensemble. Nous prenons également quelques photos collectives. Les enfants nous aide a rapporter le matériel jusqu’au camion et nous les déposons. Nous nous embrassons et nous serrons fort dans les bras en nous disant à la fois prochaine.
SAM_2599

Ce fût un très chouette atelier, nous avons vraiment beaucoup rire et nous avons pu nous détendre en cette fin de semaine. C’est toujours un plaisir de retrouver toutes ces petites bouilles d’amour !

Pupiks !

Vendredi :

Rocade :
Un vent frais a soufflé sur nos ateliers cet après-midi à la Rocade. Les nuages ont bataillé avec le bleu du ciel pour se faire les maîtres du ciel.

SAM_7017SAM_7084

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous ce ciel tourmenté, nous nous sommes réunis pour planter nos sardines, nos bâches, installer notre cuisine à roulettes, nos perles, livres, tables de jeux de société, dînette et mini orchestre…
Au menu de l’atelier cuisine : un succulent crumble aux pommes avec son coulis de chocolat. SAM_7061

De beaux bijoux tarabiscotés et colorés ont été confectionnés par Corinne, maman de Thimotée et Héloïse, avec toute une petite équipe d’apprentis bijoutiers à l’imagination débordante ! SAM_7104

Un grand jeu s’est organisé entre les arbres, buissons et de la Rocade.
Enfin le goûter a été l’occasion de se réchauffer les papilles en dégustant le bon crumble de nos sacrés cuistos : Kelian, Losséni, Djade, …accompagnés de Marion.

SAM_7069

 

Au jardin de l’Equerre :

7 dans le camion, 2 à vélo. Nous étions donc 9 à travailler au jardin aujourd’hui.

Vasile des Enfants du Canal, est venu voir comment on travaille chez nous, pour ensuite peut-être le reproduire dans son association.SAM_2965
Nous avons :
- Retourner la terre derrière la serre dans l’optique de planter des patates la semaine prochaineSAM_2976
- Repiquer des salades dehorsSAM_2972
- Arroser les pousses de salades repiquées après leur avoir coupé la tête !
- Arroser tout le reste et même nos pieds !

SAM_2959

Au retour, tout le monde dans le camion même les vélos !

Jeudi :

Jardin:
Aujourd’hui nous avons marché jusqu’au jardin, on a profité du soleil.

SAM_2453

Une fois arrivés, nous avons commencé à travailler. Nous avons commencé par repiquer les salades qui étaient dans la serre , nous les avons mises dans le jardin.

Jean-Jacques et Tiberiu ont fait des sillons pendant que Corentin mettait du terreau et que Enrik et Iasmina plantaient des petits-pois.

SAM_2452SAM_2455SAM_2459
Après on a arrosé toutes les plantes, une fois termibné notre travail on a pris notre goûter.

 

 

Croix-Breton :
Un très bel atelier sous le soleil et sur les pâquerettes pour cette première semaine de vacances de printemps !
Avec Souad, Marine, Leïla et Djiani, nouvellement arrivé parmi nous en service civique chez « Les enfants du Canal », venu se former aux ateliers de rue pour reproduire cela à sa façon dans son association, nous avons accueilli notre petite troupe d’habitués ainsi que quelques nouvelles têtes, bienvenues et très bien accueillies dans notre petite Croix-Breton à nous !

Justement, notre petite Croix-Breton à nous, on l’a repeinte à la bombe de craie !!!…pour y tracer les lignes d’un terrain de balle aux prisonniers…dessiner des prisons à la craie sur une jolie pelouse parsemée de pâquerettes, drôle d’idée !? On en reparlera au prochain épisode…
Au menu de cet après-midi bien goulûment ensoleillée : Twister dans l’herbe,

SAM_2936

lecture dans les fleurs, SAM_2938

Gamelle dans le quartier, scoubidous, Timeline pour réviser son histoire et construction d’une Tour Eiffel façon Longjumelloise en kaplas !

SAM_2915

…sans oublier une petite séance collective de photos de notre ombre de groupe géante !

SAM_2951

Enfin, un gourmand goûter est venu de plusieurs mamans du quartier : Fatima, la maman de Lina et Rime…que de promenades pour nos papilles toujours ouvertes aux nouvelles découvertes !

SAM_2940

 

Skate-park:

SAM_6936
Par ce beau temps sans vent, c’est pour nous l’occasion de sortir les raquettes de badminton et de faire des petits tournois entre-nous.

Florian et Losséni inventent même un nouveau jeu : le badminton de sol ! Ca n’a pas l’air très pratique mais plutôt très rigolo quand même ! Nous jouons, pour de faux, pour de rire, et surtout pour beaucoup beaucoup s’amuser !SAM_6948

Nous jouons également au tic-tac-boum version ballon. Ce jeux est habituellement un jeu que nous faisons avec des cartes et des mots, mais avec le ballon c’est tout aussi drôle ! Les coloriages sont à l’honneur du printemps et tout le monde semble vraiment apprécier. Chacun-e y va de son trait de couleurs, et donnent vie aux dessins.

SAM_7009
Le croque-carott’ connait toujours autant de succès et occupe pendant une grande partie de l’atelier tout un groupe d’enfant qui semble déchaînés !

Les mamans avec quelques enfants, confectionnent des colliers à l’aide de fil de fer et de très jolies perles. Les idées fusent et le rendu est vraiment très beau.
L’atelier se déroulent dans les rires, la joie et la bonne humeur !SAM_6996

 

Nous terminons par un bon petit goûter qui rassasie tout le monde !

SAM_7012

A tout bientôt les Robinsons !

 

Jardin de Saulx-les-Chartreux :

2014-04-16 14.48.45
Nous étions une petite équipe de 5 jardiniers sous un gigantesque ciel bleu !
Dans une ambiance guillerette à certains moments, travailleuse et concentrée à d’autres, déchaînée parfois, un peu follette aussi…nous sommes parvenus, avec les envies, énergies et lubies de chacun à semer deux grandes lignes de haricots nains mangetout !

Après avoir récolté les derniers navets esseulés et égarés de la saison passée…afin de planter nos nouvelles graines.

2014-04-16 14.47.43
Eddy s’est également affairé à tailler les haies, Théo à vider la cendre du barbecue et Jessica à laver son petit chien !

2014-04-16 15.44.43
Nous avons terminé par un goûter bien arrosé au sirop sous ce soleil de plus en plus ardent mais toujours printanier…après ce dur labeur des mains, d’équipe et d’imagination…chacun avait bien envie de « colorer » le jardin de sa touche personnelle, mais parfois, certains travaux nécessitent de travailler ensemble !

 

Villebon :
Toutes les semaines depuis 3 semaines, nous nous imaginons que c’est le dernier atelier, depuis que la décision d’expulsion est tombée le 31 mars. C’est une belle journée malgré tout, les gens ici vivent au jour le jour et nous profitons de l’instant présent avec les enfants.
Nous commençons par un jeu tous ensembles : chacun a un ballon de baudruche accroché à la cheville et doit le protéger contre les autres qui veulent lui éclater en marchant dessus. C’est rigolo mais très éphémère. Les ballons explosent même avant le début du jeu !

SAM_2398
Marion leur propose de faire une grande frise pour accrocher à l’entrée du camp pour montrer qu’ici comme ailleurs, il y a des enfants qui jouent et qui s’expriment.On dessine à la craie grasse et on écrit « les enfants de Villebon » en gros !

SAM_2430
A côté, on découvre de nouveaux puzzles, le jeu de croque-carottes et halli-galli. C’est difficile d’apprendre les règles mais on s’accroche!

SAM_2424SAM_2410

 

Ludothèque :
En ce beau jour de printemps beaucoup d’enfants étaient présents sur le quartier de Bel-Air.

Tous étaient contents de voir arriver les Robinsons et tout leur attirail de jeux. Différents ateliers se sont alors dessinés : les jeux de société, les jeux de raquettes et un petit tournoi de volley.

SAM_6907
Après le tournoi de volley, nous avons organisé une balle au prisonnier géante où les enfants ont pu se dépenser et courir à tout va !! A la fin de la partie, les enfants ont choisi de faire un autre jeu collectif et se sont lancés dans un épervier.

SAM_6915

La bonne humeur et les rires étaient au rendez-vous. SAM_6909
Une fois bien dépensé, les enfants se sont assis autour de Souad pour lui colorier sur les bras et lui marquer quelques messages !

SAM_6920

 

Et pour clore cet atelier en beauté nous avons pris un bon gouter offert par une des habitantes du quartier !!!

KroniKs des Robinsons de GRENOBLE: Madame RUETABAGA

Madame Ruetabaga a un site:

http://www.mmeruetabaga.org/

Atelier de rue – Samedi 12 Avril 2014_

Aujourd’hui, dans le cadre de la formation pédagogie sociale
organisée par l’association Mme Ruetabaga, nous avons accueilli
Jérôme (bibliothécaire) et Laurence (institutrice de maternelle) de
Vénissieux afin de leur faire découvrir un atelier de rue. Leur
expérience de terrain et leurs retours avisés nous ont été d’une
grande richesse lors du débriefing.

DSC02317

Au cours de cet atelier, grâce à leur présence, le nombre suffisant
d’encadrants nous a permis d’assurer une présence attentive auprès
des enfants et de leur proposer un large panel d’activités
(jardinage, création de livres, jeux de société, peinture, …). La
carriole d’Alice, avec la création de petits livres, attire toujours
autant les enfants, fidèles à cette activité, mêlant créativité et
imagination.

Puis, arrive le moment du conseil d’enfants, au cours duquel un jeune
garçon, Kamel, provoque beaucoup d’animosités à son égard et
prolifère des propos diffamatoires. Un climat de tension est palpable
dans le groupe d’enfants. Toutefois, chacun a pu s’exprimer
librement et partager son point de vue, son mal-être et ses ressentis.
C’est pourquoi, il est essentiel de faire preuve d’écoute auprès
de chaque enfant car sa parole (quelle qu’elle soit) à une réelle
valeur symbolique.

Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants (EJE)
en stage à l’association Mme Ruetabaga

Atelier de rue – Samedi 19 Avril 2014 

A travers cette chronique, j’ai fait le choix de « zoomer » sur deux
situations en particulier qui m’ont interpelée.

— A peine arrivés que déjà Khédidja nous attend sur l’emplacement
habituel et court à notre rencontre. Elle s’étonne d’être seule
et se demande si les autres enfants vont venir mais impatiente de
commencer à jouer, elle s’empresse de m’aider à installer les
nattes par terre ainsi que les jeux. Soudain, son regard s’arrête sur
la malle à déguisements et, toute excitée, les yeux pétillants, elle
commence à fouiller au fond de celle-ci pour en extraire de magnifiques
tenues de filles (robes de princesse, de fée). Après quelques
essayages, elle finit par opter pour une tenue de danseuse d’étoile
avec laquelle elle esquissera quelques pas de danse incarnant le
personnage jusqu’au bout. Tenue qu’elle gardera d’ailleurs durant
tout l’atelier. De plus, en tant que responsable du goûter, elle mit
beaucoup de cœur et d’application à la préparation de celui-ci
s’assurant de ne manquer de rien. Son volontariat n’étant pas
passé inaperçu ce jour-là, j’ai tenu à le mettre en évidence dans
cette chronique.

— Un peu plus tard dans l’après-midi, Mélissa (12 ans) vient pour
la première fois avec son petit frère, Elvin (2 ans). Malgré la
barrière de la langue, celui-ci est rentré très rapidement en
interaction avec moi et a réussi à s’approprier facilement les
jouets mis à sa disposition dont le téléphone dans lequel il répète
à tue-tête : « Allo ! Allo Madame ! ». Au même moment, Mélissa
aperçoit au loin la carriole d’Alice autour de laquelle de nombreux
enfants s’affairent à dessiner, découper, coller et créer de leurs
petites mains. Malgré son désir intense de les rejoindre et ma
suggestion à prendre en charge son petit frère en son « absence »,
elle n’osera pas franchir le pas et restera avec lui durant tout
l’atelier. L’obligeant parfois de lui courir après quand celui-ci
lui échappe furtivement comme un jeu qu’il aurait instauré dans le
seul but d’attirer l’attention de sa sœur sur lui. Finalement, en
fin d’atelier, au moment du conseil d’enfants, Mélissa m’autorise
à prendre le relai auprès de son frère lui permettant ainsi de
profiter de l’instant présent. L’atelier touchant à sa fin,
Mélissa repart avec Elvin en poussette en direction du tram. Je leur
souhaite une bonne fin de journée et leur dis à la semaine prochaine
en espérant les revoir rapidement afin de pouvoir continuer le travail
si fébrilement commencé.

Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants (EJE)
en stage à l’association Mme Ruetabaga

Je te joins également en PJ les jeux sur les prénoms que j’ai trouvé
ainsi qu’un aperçu de l’alphabet corporel et des lettres Montessori.

Bonnes fêtes de Pâques.

Laura

L’assignation à l’individu et à la catégorie: le double enfermement

La machine à fragmenter et à diviser aujourd’hui semble s’être emballée. Nous ne comptons plus les divisions, les scissions dans les mêmes groupes. La difficulté de garder ensemble une association, une famille, un parti, un groupe d’amis n’ jamais été aussi forte.

 

SAM_2394

La machine à diviser fonctionne avec deux carburants. Le premier est collectif, social , ethnique. Il identifie les personnes,  les situations, les histoires singulières à des catégories qui s’imposent à nous:  rroms , chômeurs, RSA -stes, jeunes des cités, immigrés, musulmans.

Le but est  de fabriquer de la différence, de l’étrangeté et de favoriser et justifier les discriminations par de nouveaux statuts qui justifient, expliquent, et impliquent tous les agents et tous les acteurs. L’objectif de cette entreprise d’assignation est de construire de l’incompatibilité, de l’opposition foncière, de la guerre sociale et civile.

Le second carburant est d’une nature tout à fait différente. Il est revendiqué par les personnes elles mêmes au nom de l’individualisme et d’une différence de protestation.  Celui qui se retranche, celui qui se renferme aimerait bien renverser cet enfermement et cette exclusion au nom d’un illusoire choix personnel, d’une différence qui bien qu’imposée pourrait lui donner de l’identité.

Il s’agit de rejeter l’autre à partir de la différence où il nous a enfermé et de mettre en avant une montagne d’empêchements, à vivre, à partager, à travailler, à lutter, à créer avec les autres.

Ainsi celui qui n’a plus de travail n’ a t il plus de temps, celui qui est pauvre craint-il de payer pour les autres, celui qui est seul a t il peur d’être envahi,  et celui qui n’appartient plus à aucun groupe affirme sa radicale différence.  Le but est que celui qui n’a rien ait toujours peur de le partager.

L’individu ainsi occupé à s’auto-enfermer devient en quelque sorte le spécialiste de son propre enfermement: expert de sa radicale étrangeté,  il comptabilise et théorise la somme de ses intolérances et incompatibilités. Il espère juste pouvoir rencontrer un jour ou l’autre des camarades de cellule. Ainsi se sentira t il peut être moins seul mais cela lui semblera légitimer et encourager encore un peu plus son loin, son entreprise de retranchement du commun des mortels.

Face à de telles tendances, quelle voie emprunter en Pédagogie Sociale? Comment à la fois reconnaître la personne et ne pas l’enfermer dans sa radicale solitude?

Comment lui permettre d’accéder au point de vue de l’autre, à la capacité de faire et produire pour le plus grand nombre? A désapprendre les petits chiffres, les petites recettes d’économie et de survie?

En pédagogie sociale, nous travaillons et produisons pour de grandes quantités, de grands nombres avec une sollicitation, une invitation particulière vis à vis de chacun. Nous voudrions que les individus seuls puissent se ré-approprier la multitude sans peur de s’y perdre.

Nous aimerions que ceux qui sont enfermés dans des castes, des catégories , des ethnies puissent se ré-approprier leur identité collective, sans se sentir condamnés aux identités individuelles et individualistes.

Il y  a de l’identité qui inclue et de l’identité qui exclue. Il y a de l’identité qui cherche de l’identique et une autre qui cherche du commun. Il y a des identités que l’on conforte par la fréquentation du même et d’autres qu’on fait grandir au contact de la différence.

A Robinson, nous cultivons des identités qui ne soient réduites, ni à l’individu, ni à la catégorie, mais grandies par le sens d’un commun à construire.

Celui ci s’appelle Communauté.

 

DIMANCHE :

Au jardin de Saulx-les-Chartreux :

Un ciel bien gris et bien menaçant nous attendait en cette fin de matinée…un peu de fraîcheur et d’humidité peu printanières à notre goût…mais nous étions nombreux face à cette grimace de grisaille et « pas peu » motivés !

DSCN9963

Des plus petits novices aux doyens experts de notre groupe, tout le monde a trouvé tâche à sa main…de quoi nous les faire verdir jusqu’aux ongles ! Fatima, pour sa toute première fois au jardin des Robinsons, a manipulé avec énergie, joie et conviction le motoculteur ; toute une parcelle a été labourée…de quoi faire grandir le jardin !

DSCN9990

Ses quatre enfants ont fait de parfaits petits jardiniers : Khadija, à peine 3 ans, a désherbé les fraisiers et arrosé les nouveaux semis, Mohammed-Amine a manié la brouette avec joie, Sarah a semé des radis et Imène des haricots.

DSCN0029

Jean-Jacques, notre guide du jardinage, a débroussaillé les framboisiers avec une force de Titan, Corentin a appris à utiliser le motoculteur, « pas peu » fier.. !

DSCN9982

Laurence a creusé les lignes de semis et arrosé avec énergie tandis qu’Anaïs prenait en charge les haricots.

Tout cela accompagnés des jeunes du « projet ado » …c’était une très belle journée malgré cette fameuse grisaille que nous avons chassée à la force de nos petites et grandes mains travailleuses !

DSCN0043

 

SAMEDI :

Champlan :

Sur le camp de Champlan aujourd’hui le soleil était encore au rendez-vous. Les enfants étaient donc heureux de pouvoir profiter de ce beau temps en compagnie des Robinsons.

Nous avons décidé de commencer notre atelier avec un jeu collectif : la passe à 10. Les enfants ont donc créés leurs équipes et se sont lancés dans le jeu directement. La compétition était rude mais bon enfant !

SAM_2384

 

 

Après une légère pause, les enfants se sont installés autour des tables pour colorier les masques mis à leur disposition.

SAM_2387

Certains d’entre eux ont eu le temps de finir le coloriage et ont pu montrer fièrement le résultat à tout le monde. Tout le monde à pris plaisir à customiser les masques selon les envies et désirs !

SAM_2394

Après l’effort le réconfort et vient alors l’heure du goûter tant attendu par les enfants. C’est le moment pour chacun de prendre une petite collation et de discuter en toute convivialité !

Villa Saint Martin :

Un très bel après-midi encore !

Au programme : du soleil, un ciel bleu aux quelques nuages égarés, une herbe bien grassouillette et fleurie, un atelier cuisine d’un délicieux gâteau au yaourt, chocolat et pommes.

SAM_6847

Mais aussi un atelier jonglage en autonomie pour les habitués et pour les nouveaux venus s’initier grâce aux mains habiles des plus « anciens »,

SAM_6876

un atelier petite enfance en plein air où ont poussé des pommes, prunes et poires en bois aux couleurs plus que vivaces à l’occasion d’une partie de « Corbeau au verger »

SAM_6853

un atelier jeux de société où le « Devine-tête » a toujours eu autant de succès, un atelier « Refaire le quartier » en maquette à partir de matériaux de récupération .

SAM_6879

Enfin une dernière note colorée avec un coquet atelier tressage de mèches avec des fils de laine multicolores !

SAM_6860

Puis est venu le temps de se réunir autour du conseil de quartier aucours duquel des discussions ont poussé comme des herbes folles, tous azimuts : « Peut-on laisser un enfant de 8 ans aller tout seul à la boulangerie ? », « J’ai aimé, j’ai pas aimé… », « Que faites-vous pendant les vacances », « Moi je ne pars pas mais j’organise mes propres vacances ! »…

Et pour clore ce bel atelier, nous nous sommes régalé grâce à notre équipe de petits « cuistos » !

Projet ados :

Nous nous retrouvons de nouveau pour un nouvel épisode du « projet ados », les troupes sont au rendez-vous. Aujourd’hui, nous nous rendons à la MJC de Chilly Mazarin où a lieu « Avis de famille », il s’agit d’une journée destinée aux familles, comme son nom l’indique et nos petit-es (GRAND-ES!) Robinsons s’improvisent pizzaïolo.

SAM_2750

Ils.elles préparent les pâtes à pizza, la sauce et les garnissent tours à tours. Nous préparons également plusieurs gâteaux au chocolat, ainsi qu’une gééééante salade de riz !

SAM_2749

Tous ces mets sont disposés sur une table de buffet sur laquelle les convives de la MJC peuvent venir se servir. Nos Robinsons se donnent vraiment à fond ce matin et envoie à la chaîne les différentes pizza, se privant même de manger lorsque leur estomacs commencent à gargouiller. Mais fort heureusement, l’effort est bien vite récompensé !

DSCN9937

L’après-midi, un grand atelier de création à partir de matériaux de récupération est proposé, « Récup’Art ». Le nombre d’objets accumulés est impressionnant ! Ça va des vieux jouets, aux interrupteurs cassés en passant par des morceaux de bois… tout est possible et imaginable !

DSCN9947

Tous et toutes s’adonnent à la création de sa structure, jouant du pistolet à colle et de la visseuse.  Au bout d’un moment, les Robinsons décident de mettre en commun tous leurs chefs d’œuvres afin d’en faire une seule et même œuvre. Tous et toutes s’entre-aide vraiment beaucoup et se filent des coups de pouces lorsqu’il y en a besoin. C’est un vrai beau moment !

Au moment du goûter, c’est l’occasion de déguster les gâteaux faits dans la matinée, et de fêter l’anniversaire de Pascal qui travail à la MJC. Tout le monde se régale et en redemande ! Tout le monde semble également ravi de sa journée et ce fût un réel plaisir de passer cette journée avec tout ce beau monde. Merci à eux.elles !

DSCN9949

VENDREDI :

Rocade :

Encore un grand ciel bleu nous attendait cet après-midi à la Rocade…le soleil a nourri les imaginations et fait fleurir de nouvelles idées et de nouvelles installations plus ouvertes. Une première pour les tout petits : pas de toit aujourd’hui deux grands tapis entourés de quelques tables dressées de dînette et de quelques chaises colorées et…de nouveaux jouets sonores et multicolores !

DSCN9898

 

 

DSCN9904

Et un coin lecture sous les arbres en haut d’une petite butte : il y en avait pour tous les âges et tous les goûts, de l’imagier de la nature pour les tout petits à l’album racontant l’histoire de Korzcak en passant par un livre géant sur le corps humain conté en images.

DSCN9896

Rapidement, une bonne odeur de gâteau au yaourt confectionné par une petit groupe accompagné de Charlotte, de quoi faire frémir les papilles jusqu’à l’heure du goûter.

 

Pendant que les enfants s’amusaient sur les ateliers, Marion faisait le tour du quartier en quête de belles photos avec son petit groupe de l’atelier.

SAM_2746

Alors que le beau gâteau gonflait dans notre fameux four de rue, un groupe de mamans du quartier, armées de leur habituelle bonne humeur, de leurs lunettes de soleil et de leur force de proposition prenait tranquillement le thé pendant que leurs enfants étaient affairés à faire des jeux de société, jouer au ballon, faire des scoubidous…

DSCN9906

 

L’atelier s’est terminé par un bon goûter sous un doux soleil de fin d’après-midi !

SAM_6832

Et encore une première : nous avons laissé à notre jovial groupe de mamans une table, des chaises et un thermos de thé pour les laisser refaire le monde entre elles une petite heure de plus !

Jardin :

 Aujourd’hui nous nous sommes armés de bêches et de binettes pour désherbés toute la mauvaise herbes venus s’immiscé dans nos bacs.

SAM_2374

Malgré la dureté de la terre nous sommes quand même parvenus à nos fins.

SAM_2367

 

SAM_2369

Après ce dur travail, nous avons dégusté un peu de madeleines autour d’un verre de thé pour certains et un verre de sirop pour d’autres sous ce beau soleil.

JEUDI: 

Croix-Breton :

Un grand soleil et une pelouse recouverte de fleurs de toutes les couleurs, pissenlits, pâquerettes et violettes, ont accueillis nous tapis de jeux, lecture…aujourd’hui ! Très agréable !

SAM_2699

Une envie de nous laisser dorer sous ce beau soleil nous a pris…mais nous nous sommes vite fait prendre par l’envie de nous affairer entre…dessin, scoubidous, histoires de rébellions, jeux de société, balle au prisonnier et histoires imaginées à partir de personnages tombés du ciel incarnés par de petits et gros cailloux du terrain de jeux !

SAM_2690

 

 

SAM_2694

Une très bonne ambiance a fleuri tout au long de l’atelier…

SAM_2683

 

Nous avons, comme à notre habitude, clos ce beau moment par un glouton et gourmand goûter partagé. Au menu ce jeudi : pizzas préparées par les bons soins de notre cuisinière de la Croix-Breton : la renommée Fatima et beignets par la maman de Lina et Sarah…les envies de cuisiner se propagent, au plus grand plaisir de tous !

Skate-park :

Il y a comme un air estival au skate-park, le soleil chauffe et cela fait vraiment du bien a tout le monde.

Sur le tapis des jeux de sociétés un petit groupe d’enfants s’installe autour du jeu « croque carottes », nous découvrons ensemble les règles et rigolons vraiment bien, puis le groupe s’agrandit et se disperse alors autour de différentes activités.

DSCN9883

Sur le tapis « petite enfance », il y a vraiment beaucoup de monde. Eden et Cassandra jouent à la dinette et donne à manger à Iasmina jusqu’à plus faim.

DSCN9879

Sur le tapis lecture et dessins, les plus grand-es laissent place à leur créativité en donnant vie aux grandes feuilles vierges que nous avons apporté, aujourd’hui. Nous nous racontons également de jolies histoires, et tout particulièrement « Il faut sauver maman ! », petite histoire dans laquelle il est question de liberté et d’amitié.

DSCN9885

De leur côté les mamans, discutent autour d’un thé ou d’un café, le soleil semble aussi leur faire beaucoup de bien.

Marion, elle, est partie en balade photos avec un groupe d’enfants qui ont appris à se servir consciencieusement de l’appareil photo-reflex. Le petit groupe a fait le tour de  bel air et de la rocade, et prennent en photos les gens du quartier. C’est l’occasion de rencontrer deux personnes âgées du quartier, et leur présenter l’association ainsi que le projet en cours. Ces derniers posent alors pour les photographes en herbes et les encouragent pour leur projet.

SAM_6783

 

Tout le monde se retrouve ensuite autour du tapis afin de prendre le goûter et de se rafraîchir en buvant un petit sirop bien frais et bien sucré !

Au jardin de l’Equerre :

Ca fait un petit moment que je n’ai pas été au jardin et suis ravie d’y retourne avec ce beau soleil !

Jean-Jacques, Franck, Eric, Jessica et Téo dont la maîtresse est absente, m’accompagnent.

SAM_2358

Au programme : continuer à retourner la terre avec le motoculteur près de la serre, repiquer des salades dehors, planter le bambou et les quelques patates restées près du puits.

SAM_2361

Téo me montre comment se servir du motoculteur et c’est parti !

Jean-Jacques s’occupe du bambou, qu’il voulait depuis longtemps, et le place au bord de l’allée, à l’entrée du jardin.

SAM_2362

Pour les salades, on s’y mettra tous et les replantera près des radis sur 2 rangées.

Jean- Jacques, qui a entendu que c’était mon anniversaire hier, s’éclipse pendant le goûter et revient avec un bouquet de lilas.

Il nous a aussi apporter un paquet de cookies ! Merci Jean-Jacques !

MERCREDI :

Ludothèque :

Aujourd’hui sur le terrain de bel Air les enfants du quartier sont au rendez-vous comme chaque semaine. Des petits groupes se forment autour de chaque activités. Le baby foot est tout de suite pris d’assaut.

SAM_2331

D’autres activités comme le frisbee et les jeux de raquettes sont aussi mises en place. Iasmina lance les jeux de raquettes tandis que les membres de l’association se répartissent sur les jeux de société et le frisbee.

SAM_2334

SAM_2326

Peu de temps avant le goûter, les filles se lancent des défis acrobatiques tandis que les garçons se mettent au volley !

SAM_2352SAM_2349

Puis vient le moment du goûter au soleil, les 20 enfants se réunissent sur les tapis pour profiter de leur collation bien mérités !!

Villebon :

Un après-midi en plein soleil ! L’ambiance était étonnamment calme sur le camp cet après-midi. Nous avons commencé par notre désormais rituel « 1, 2, 3 Soleil ! »…encore une fois déchaîné, endiablé, fou furieux et surtout très drôle ! On ne s’en lasse pas et on y évacue toute l’énergie qui déborde… !

SAM_6701

Vient alors le temps de se concentrer davantage, tous attablés autour de puzzles, jeux d’apprentissage des chiffres et des lettres,

SAM_6730

 

Le tant apprécié « Croque-Carottes », la dînette pour les plus petits d’entre nous et des coloriages…qui ont eu du succès tant auprès des plus jeunes que des plus anciens ! Ce fut un très bon moment, teinté de calme et de concentration.

SAM_6713

Enfin nous avons goûté tous ensemble autour de kiwis bien mûrs qui ont dessiné de belles moustaches vertes, madeleines, chocolat au riz soufflé et bien sûr…un bon chocolat chaud, toujours apprécié malgré le soleil !

Un très bon atelier donc, qui s’est malheureusement fini sur une note bien triste : l’huissier et son clerc accompagnés de policiers et gendarmes sont arrivées lorsque nous repliions bagage pour distribuer des avis d’expulsion à chacun…à partir de demain matin 6h, tout peut arriver, ils sont expulsables…

Au Jardin (mercredi)   Hélène a emmené au jardin un groupe d’enfants et d’adultes , car c’est le printemps et les travaux n’attendent pas.  Nous avons même décidé de nous attaquer à la parcelle derrière la serre, celle qui résiste, celle qui est pleine de ronces.

Théo empoigne le motoculteur et se lance dans le défrichage. Qu’on se le dise; cette année sera celle de la production!

Servir, se servir s’asservir

Il est de bon ton pour un professionnel d’avoir peur qu’on  se serve de lui. Ainsi,   sommes-nous invités à aiguiser notre attention contre les stratégies et les attentes de nos publics.

Qu’on se serve de soi est souvent perçu comme une perte de puissance. Pourtant renverser le verbe est déjà renverser le sens.  Après tout si on se sert de nous c’est donc que nous servons à quelque chose..; Ou que nous servons quelqu’un

SAM_2678

A Robinson, en Pédagogie Sociale, nous donnons beaucoup d’importance au service. Celui ci est présent dans toutes nos activités; il est don, organisation, offrande, disponibilité. Tout est fait pour qu’on se serve, qu’on serve. Nous sommes donc utiles.

C’est pareil, l’utilité a souvent mauvaise presse; elle aurait quelque chose de vulgaire, d’indécent. Nous, les travailleurs sociaux, les acteurs éducatifs, nous ne serions pas là pour être utiles.  Mais pourtant quand on y regarde bien, elle est le fondement même de toute autorité. A de l’autorité, avant tout ce et celui qui est utile à quelque chose.

En pédagogie sociale, on admet de servir et on fait de ce service un acte éducatif et professionnel, qui, à son tour, aura des conséquences.

Car à défaut de servir, nous connaissons tous des institutions et des « services » dont la priorité est de se servir avant tout pour eux mêmes:  attentifs à leur remplissage, à leur pérennité, à leur préséance; le but est d’occuper une place, sans jamais se la faire prendre. C’est un service qui ne sert pas, qui ne rend pas service.

la vérité c’est qu’on s’asservit non pas quand on sert, quand on se sert. L’asservissement a ceci de particulier qu’il diffuse une mentalité de domestique.

On ne crée pas comme on l’entend tout le temps, à tout propos, de l’assistanat quand on sert…

On crée au contraire de l’assistanat à chaque fois qu’on se sert. Car quand on se sert, on tue le sens du bien commun ou la seule possibilité qu’il en existe un.

Ceux qui se servent inspirent les assistés, génèrent des vocations, tuent l’idée même du social . Ceux qui sont victimes de ceux qui se servent, mais aussi ceux qui les observent et ceux qui les limitent s’asservissent.

Une institution, une collectivité,  préoccupée d’elle même ou de sa seule autorité détruit le sens de l’institution et du vivre ensemble. Elle génère de l’individualisme, du clientélisme et du calcul perpétuel.

La mentalité de domestique arrive dans un monde où tout le monde se rêve maître, mais se retrouve seul, faute de pouvoir faire confiance, une confiance vraie en qui que ce soit.

A Robinson, nous faisons école de confiance et nous apprenons à servir, à tour de rôle, les uns, les autres, et cela rend libre.

Celui ne sait pas servir, et qui se sert, se croît maître, alors qu’il s’asservit chaque jour davantage à un monde sans ensemble, sans possible et sans avenir.

En pédagogie sociale, nous bâtissons avec ce qui a été relégué , ce qui a  été jeté, ce qui ne se fait plus. Nous travaillons à bâtir de nouvelles confiances à partir des espoirs déçus, des confiances trahies. Tel est notre service.

Dimanche: PRINTEMPS AU JARDIN

Et oui, ce sont les plantations, et il n’y a pas de temps à perdre: les  lilas sont sortis. Ce dimanche, petits et grands nous plantions les pommes de terre (et aussi radis)

photo-3

Enfants et adultes sur tous les fronts, des sillons, au motoculteur, mais aussi… la cuisine qui prend de plus en plus d’importance au jardin.

Qu’on se le dise: tartes aux pommes et aux oignons dans notre four d’extérieur; grillades sur notre table à feu; nous produisons de plus en plus.

photo-1

Samedi: CHAMPLAN

C’est sous un doux soleil printanier que nous arrivons à Champlan. Tandis qu’Aline part chercher les enfants des terrains alentours, Mélissa et moi-même, allons retrouver les enfants déjà arrivés et installer le matériel. Nous commençons par quelques parties de « béret », puis installons le tapis petite enfance et jeux de société.

DSCN9821 Aujourd’hui nous avons également apporté quelques jeux de société de la Ludothèque, ainsi un petit groupe découvre le twister, d’autres jouent aux petits chevaux, ou font des puzzles.

DSCN9820

Assis-es autour des tables petit-es et grand-es s’adonnent à des coloriages printaniers, de poules, de libellules et d’abeilles.

Un petit groupe de garçons, eux, s’affrontent dans des combats de bras de fer effrénés, dont l’un d’eux sort invaincu.

DSCN9826

Beaucoup d’enfants sont présent-es aujourd’hui et nous passons un agréable moment en leur compagnie.

DSCN9822

Nous avons également le plaisir d’accueillir trois nouveaux enfants, qui se sont très très bien « intégrer » au groupe, et semblent s’y être senti à l’aise. Au plaisir, donc, de les revoir tous et toutes ! Très vite !

DSCN9825

VSM :

Journée ensoleillée ce samedi, l’installation se fait avec l’aide des enfants impatients de commencer l’atelier.

SAM_2307

Diverses activités sont proposées aujourd’hui avec au programme : la cuisine, le cirque, l’atelier poezik, l’espace petite enfance, celui des jeux de société et l’atelier maquette.

SAM_2284

Les enfants choisissent donc l’activité qu’ils veulent et une bonne ambiance règne sur la VSM.

SAM_2286

Iasmina est venue avec sa fille et elles s’installent dans la tente petite enfance.

SAM_2279

Marion avance avec un bon groupe d’enfants sur le projet « maquette du quartier », Ramona anime l’espace jeu de société.

SAM_2273

Leila est sur la cuisine et met l’atelier cirque à disposition des jeunes acrobates du quartier et Florian accompagné de Corentin et Garance sont sur l’atelier Poezik avec ces artistes qui nous font part de leur talent.

C’est l’heure du conseil de quartier, chacun s’installe et forme un grand cercle. Amani nous propose alors de lancer le jeu du conseil de quartier consistant à trouver des mots à tour de rôle en suivant l’ordre alphabétique : « Ananas, Banane, Chocolat … », puis les enfants nous font part de leurs différents projets avant une touche émotive ou les enfants profitent pour dire au revoir à Corentin qui faisait son dernier atelier avec les Robinsons.

L’atelier de rue se termine donc par le gouter et l’aide des enfants au rangement, à la semaine prochaine !!

SAM_2316

Vendredi : Au jardin

Une fois n’est pas coutume, nous nous rejoignons à la Villa St Martin pour jardiner au quartier.

WP_20140404_009

Tout le monde est au rendez-vous. Nous avons apporté le motoculteur, fin prêt, après l’avoir récupéré ce matin chez le garagiste, il est quasi flambant neuf. C’est une aubaine pour retourner les parcelles mises à notre disposition à la VSM. Le terrain est dur et sec. Nous l’assouplissons et le désherbons, grâce à la machine où chacun s’y relaie. Il est lourd et nous sommes sur de petites surfaces, il faut l’utiliser avec parcimonie.

WP_20140404_006

Après tout ce chantier et s’être débarrassé des petites mottes d’herbe nous débutons les plantations. Au programme nous installons sur nos deux parcelles des framboisiers, de la menthe, de l’oseille,  de la ciboulette, du romarin de la sauge et diverses plantes aromatiques ainsi que des fleurs.

WP_20140404_018

Un grand chantier, nous espérons désormais que les habitants croisés lors de cette activité prendrons soins des plantes mises à leur disposition.

WP_20140404_022

A la Rocade : 

Aujourd’hui, je suis dans la tente petite enfance. Ca change car d’habitude, je suis plutôt avec les grands.
2014-04-04 17.23.14
Laurence est là avec les deux petits qu’elle garde. Alors qu’Eden évolue parmi le jeux, l’autre enfant reste dans les bras de sa nounou malgré mes invitations à en sortir.
D’autres petits nous rejoignent mais font la navette entre dedans et dehors car il fait beau.
2014-04-04 17.24.53
Dehors justement, Anne propose aux enfants un nouvel atelier créatif avec des curpipes : des bracelets fantaisie. Des mamans gravitent autour et je me dis qu’il faudrait vraiment que je relance une activité pour elles.
2014-04-04 17.21.22
Sadio, une maman, a préparé de la pâte à beignets à la maison et nous propose spontanément de cuisiner pour le goûter ! On sort la cuisine en vitesse, ça tombe bien, on n’avait pas prévu d’atelier cuisine aujourd’hui.
2014-04-04 17.22.49
Lee groupe de mamans qui papotent autour d’une boisson chaude, prend ses quartiers dans le coin cuisine, alors bien animé. Nous aurons peine à ranger les tables tant elles sont bien là à discuter !
2014-04-04 17.20.53

 

Jeudi : Au jardin

Nous nous rendons au terrain de l’équerre avec notre dream-team de jardiniers.

SAM_6697

Nous commençons par nettoyer les bâches du DAEV à l’aide d’huile de coude.

SAM_6650

Puis vient le grand nettoyage du terrain. De nombreuses branches, des planches, des vieux morceaux de carton sont amassés puis brûlés.

SAM_6653

Ce temps gris est l’occasion de rendre le terrain nickel. Aussi le camion est rangé, le coffre nettoyé, ce qui permettra de faire de la place pour récupérer un de nos motoculteurs actuellement en réparation.

Skate Park :

Beaucoup de mamans et de nounous avec des enfants évidemment.

SAM_2667

Des enfants, qui s’emparent des feutres et crayons pour colorier des sauterelles, s’asseoient sur les tapis pour entamer une partie de croque-carottes.

SAM_2653

Les mamans posent les plus petits sur le tapis d’éveil et discutent avec leurs copines autour d’un verre de thé.

SAM_2655

Arnaud, un papa qui est là depuis plusieurs semaines maintenant est là avec sa petite puce.

SAM_2658

Etienne nous accompagne et observe, questionne, en vue de son documentaire sur l’association. Le petit se sauve, à chaque fois qu’il en a l’occasion. Puis, il s’arrête : il a vu un pigeon sur le toit du gymnase et ne le quittera plus des yeux.

SAM_2678

Croix Breton :

C’est Mohamed Amin que l’on voit pointer le bout de son nez en premier, courant vers nous, aussi rapide qu’une fusée !! Beaucoup de monde est au rendez-vous aujourd’hui encore.

DSCN9779

A la demande générale on fait quelques parties de cache-cache d’où Ayoub sortira grand vainqueur.

Après ça, Iasmine, Khaidja, Wiem, Imane et Anaïs partent explorer le quartier équipés d’appareils photos. Nos photographes en herbe ont pu présenter l’association aux habitants, l’atelier photo et n’ont pas eu de mal à nous ramener de jolis portraits.

SAM_2242

Sur les tapis de savants architectes se lancent dans la construction d’une tour en Kapla qu’il fallu malheureusement démonter pour faire place au majestueux goûter.

DSCN9818

Fatima a encore fait preuve de ses talents aux fourneaux et nous a préparé une bûche au chocolat blanc et framboises. Aussi belle à voir que délicieuse à manger les enfants remercient notre cuistot tous en cœur.

DSCN9772

Mercredi :Villebon

Nous retrouvons avec plaisir les familles et tous les enfants de Villebon…l’expulsion n’a pas eu lieu. On ne sait pas pour quand ce sera. De nombreuses familles ont tout de même quitté le camp pour aller…on ne sait trop où et on ne sait trop si on les reverra un jour.

SAM_2584

Sans penser à tout cela, l’atelier fut très agréable pour nous tous. Nous avons commencé par un « Un, deux, trois Soleil ! » à leur demande. Les adultes se sont joins à nous : une mamie, un papy, des mamans, papas jusqu’à un tout petit bout de chou d’à peine un ou deux mois perché dans sa poussette ! Nous avons tous beaucoup ri en jouant ensemble ; c’était un très bon moment…encore de beaux souvenirs de Villebon…

SAM_2609

 

Après ce temps de défoulement et de franche rigolade, nous avons déployé notre arsenal de petites tables et chaises multicolores pour nous adonner à divers activités : des coloriages, fabrication de masques, puzzles, jeux de société (« Triomino » et « Croque-carotte ») et confection de bijoux en perles…

SAM_2627

 

Tout cela s’est déroulé dans une très sympathique ambiance avec les plus petits et les plus grands. Les faiseurs de puzzles furent d’une concentration sans pareil, tout comme les apprentis bijoutiers !

SAM_2603

Comme d’habitude, nous avons clos l’atelier par notre fameux goûter partagé…au calme ! Aujourd’hui, un goûter équilibré avec au menu : madeleine, chocolat, kiwi, fruits secs avec un succulent chocolat chaud, fort en chocolat !

SAM_2648

Et surtout…on espère très fort à la semaine prochaine !

SAM_2583

Ludothèque :

L’atelier commence avec un petit groupe d’enfants qui se repartissent sur la ludothèque, le babyfoot est encore de sortie et ils se précipitent dessus.

SAM_2164

A coté Souad accueille les mamans près de l’aire de jeux et entame une discussion avec eux afin de favoriser un climat convivial.

Melissa, elle se met sur les jeux de société dont le « croque carotte » que les enfants apprécient particulièrement et Florian joue au frisbee avec un groupe d’enfants.

SAM_2165

Une fois l’ambiance bien installée à la ludothèque, nous improvisons une partie de « frisbee-gage » consistant à se faire des passes au frisbee en nommant le nom de la personne à qui on veut l’envoyer et si on ne rattrape pas le frisbee, on a un gage ou on fait une petite prestation (chant, danse, sport divers) au milieu du cercle. Ce petit jeu à créer une bonne ambiance, l’esprit d’équipe, la connaissance des prénoms de tout et par-dessus tout une incroyable adresse !!

SAM_2170

Nous terminons l’atelier par le goûter !! A la semaine prochaine !!!

SAM_2216

Au verger:

Nous sommes de retour au verger de Chilly-Mazarin pour une ouverture au public dans le cadre de la semaine du développement durable.

SAM_6638

Nous recevons un groupe du centre soleil avec lequel nous travaillons auparavant sur le potager de Chilly. Puis des enfants d’un centre de loisir de la ville viennent participer aux activités accompagnés de leurs animateurs. Ils vont réaliser des semis de fleurs diverses qui seront ensuite planté dans le verger. Nous allons les faire pousser sous la serre de notre terrain à Saulx puis les ramènerons sur le verger.

SAM_6641

Les plus grands quand à eux désherbent les abords des plantations notamment les framboisiers à l’aide de houes. Dans un coin du terrain nous taillons quelques branches et nous terminons la journée par l’arrosage des arbustes, des arbres fruitiers et des fameux semis qui fleuriront plus tard notre jardin.

SAM_6637

KroniKs des Robinsons de GRENOBLE: Madame RUETABAGA

Pour cet atelier Robin et Lou m’accompagnent. Je propose de nouveau aux enfants de s’auto-organiser pour l’atelier maquillage. D’ailleurs, je vais être maquillée par l’une d’entre elles.
Un petit groupe se constitue afin de rédiger la lettre aux services des espaces verts afin de leur demander des explications de pourquoi ils ont retirés les bacs à plantations que les habitants avaient mis.

c’est une belle lettre et c’est un moment intéressant où nous discutons à quoi ça sert une mairie.

Décentrages

Nous sommes en train de perdre le pouvoir de se projeter sur autrui , de se décentrer de soi. Une forme de cynisme social et politique ravage notre société depuis les années 90. Nous étions habitués à l’indifférence de ce qui se passait loin (loin des coeurs, loin des yeux…), nous voici aujourd’hui préparés à l’indifférence vis à vis de ce qui se passe en face.  Qu’importe en effet? Au pire, nous nous enfermerons et ne verrons plus rien.

SAM_6602

Nous ne voyons plus les fils qui nous relient à nos maîtres, ni toutes ces ressemblances qui nous relient aux précaires. Le sentiment de soi , la revendication de soi sont devenus une carapace efficace, l’autre face de ce véritable enfermement.

Sur le plan du Social, de l’Education, nous passons encore notre temps à rechercher des solutions que nous avons sous les yeux.

Nous savons depuis belle lurette réaliser une éducation non violente, épanouissante et socialisante. Nous avons sous nos yeux des exemples de travail social communautaire « naturellement » aux problèmes sociaux.

Nous ne remarquons pas les richesses qui sont auprès de nous; nous ne voyons pas les trésors sur lesquels nous marchons. Pour cela il suffirait d’un faible, d’un tout petit décentrage, pour pouvoir enfin voir.

Nous plaidons à Robinson pour de multiples décentrages:

- se décentrer un peu de Paris pour voir ce qui se passe en banlieue, dans les zones négligées, les interstices

- se décentrer des institutions, des structures, des équipements , pour voir ce qui se passe dehors,

- Se décentrer de nos représentations des problèmes, pour arrêter de bégayer les mêmes fausses solutions : contrats éducatifs, mesures descendantes, vision individualiste des problèmes sociaux,

- Se décentrer des théories nées dans les 30 glorieuses, qui réduisent tout à un problème de cadre, repère, distance, et places et passent à côté de toutes les insécurités qui nous rongent

- Se décentrer des pratiques sociales et éducatives qui reposent encore et toujours sur le projet, le contrat, l’accueil, l’entretien et l’accompagnement, tous ces outils qui ont atteint leurs limites.

Et nous devons apprendre:

Apprendre à se décentrer: tel est l’objectif d’une véritable éducation, au sens étymologique d’ e-ducation (« littéralement conduire en dehors »)

Et apprendre à « sortir de soi »: nous constatons l’échec des pratiques actuelles en matière d’éducation qui renforcent toujours plus l’individualisme, l’impossibilité d’envisager la vision d’autrui.

Sans apprentissage des décentrages, nous serons condamnés à reproduire de l’éducation qui n »éduque plus (mais qui enferme) , du Travail Social qui désocialise , de l’enseignement qui produit l’échec et l’ignorance, du culturel qui détruit la création, de l’insertion qui isole.

Dimanche :

Ce dimanche le soleil est avec nous ! Arrivé au jardin, nous nous préparons à manger avant de commencer à travailler. Nous avons de la chance, au menu aujourd’hui nous avons des brochettes de viande, une salade de riz et le gâteau qu’Angélique a préparé pour nous samedi.DSCN9767

DSCN9770DSCN9769

 

Une fois le ventre bien rempli, nous nous mettons au travail et tout le monde met la main à la pate ! Zhora et Dabi commencent à arroser les semis ainsi que les carottes et les salades, Laurence se charge de désherber et de mettre le BRF au pied des arbres fruitiers, Jean Jacques désherbe les fraisiers et s’occupe d’une autre parcelle, quant a Anaïs et moi, nous récupérons la menthe afin de la planter sur la bonne parcelle puis aidons a mettre le BRF sur les différents arbres fruitiers. Nous terminons la journée par le goûter.DSCN9768

Zohra nous a préparé une bonne petite tarte aux pommes et nous nous rafraichissons également avec les sirops !

Samedi

 

Champlan :

DSCN9723

Les enfants sont nombreux aujourd’hui, le soleil aussi est au rendez-vous. Nous profitons du temps agréable pour jouer au « fazan ».

DSCN9732DSCN9726

 

Vers 15 heures, on sort les tapis, les tables et les crayons de couleurs. Trois exercices sont proposés : un coloriage magique où il faut changer de couleur en fonction du nombre de point sur les cases, un coloriage d’éléphant et un coloriage de roses.

DSCN9734

Susanu, Iasmina, Andrea et les autres enfants sont très concentrés. Chacun colle ses dessins dans son propre cahier et le range.

On se retrouve autour d’un goûter pour terminer l’atelier, sirop, cacahuètes et gâteaux au chocolat au menu !

VSM :

Beaucoup de monde aujourd’hui  à notre VSM ! C’est sous un beau soleil qu’ont commencé les ateliers, avec en avant-première celui de boxe éducative présenté par Farid et celui de maquettes mené par Marion. Sur le ring on apprend à se déplacer et à placer ses poings, tandis que les architectes en herbe font des repérages sur le quartier grâce à des plans et préparent la suite des évènements.

SAM_2060SAM_2117SAM_2109

La tente petite enfance est très vite investie également, l’ambiance est calme : on s’y raconte des histoires et on profite des jouets.

SAM_2049

Puis l’animation se déplace vers l’espace jeux de société, les chaises sont assaillies par des joueurs de dominos et de « qui est-ce ? », Mirogolo.

Quant à l’atelier cuisine, Angélique a proposé la préparation d’un gâteau au yaourt aux pommes. Les petites mains se sont partagées les tâches pour éplucher les fruits, préparer la garniture notamment.

SAM_2155

Heureusement que les quantités étaient larges car le succès du gâteau a pu dépasser le cercle du goûter, jusqu’à aller ravir les palais des mamans assises sur les bancs.

Enfin, assis sur l’herbe, c’est les idées qui germent au conseil de quartier. Le bâton de parole s’échange entre les mains tandis qu’on se raconte l’après-midi passé ensemble, qu’on réfléchit à la suite des nouveaux ateliers et aux autres projets.

SAM_2130

Vendredi

Au jardin

Nous retournons au terrain de l’équerre cet après-midi pour continuer le travail entrepris cette semaine. Nous venons aussi profiter du soleil encore généreux aujourd’hui.

SAM_2031SAM_2030

Notre grand chantier du moment c’est d’étaler un peu de terreau sur nos parcelles. Nous avions commencé ces derniers jours à en mettre sur notre grande parcelle centrale. Nous allons alors terminer ce travail car un beau travail d ‘équipe. Nous terminons rapidement ce travail il n’y aura donc plus qu’à semer sur cette parcelle qui sera destinée à cultiver les pommes de terre.

Aussi nous allons arroser nos semis à l’extérieur et sous la serre.. Et pour terminer la journée un peu de désherbage autour des fraisiers.

 

La Rocade :

La pédagogie sociale est un vrai sport de combat.

Round 1 : Cuisine. A peine installé, l’atelier cuisine fait carton plein et ça tombe bien car la recette du jour est on ne peut plus appétissante : fondant chocolat-amandes !!! Avec Farid, Corinne met la main à la pâte pour fabriquer ce petit moment de plaisir partagé. Toutes nos mamans nous rejoignent et évoquent avec hâte le moment de convivialité qui nous attend pour la soirée. Nous les invitons à continuer leur débat autour d’un thé, l’occasion d’échanger nos idées sur les différences, la tolérance, racisme et précarité…

SAM_6633

Round 2 : tandis que les premières notes de l’atelier poézik’ animé par Florian s’envolent en rythme, les enfants s’accordent pour affiner leurs poèmes en cœur. Il y ‘à d’la joie, de l’ébullition, c’est la grande répétition pour la représentation de ce soir.

SAM_6622

Round 3 : Beaucoup d’enfants investissent l’espace jeu de société et la tente petite enfance multipliant avec sourire, jeu et stratégie tous azimut.

SAM_6623SAM_6621

Et le gong retenti enfin pour le goûter qui a toujours autant de succès !!

SAM_6635SAM_6613

Jeudi

 

Au jardin :

C’est de nouveau une belle après-midi qui s’offre à nous en ce début de printemps. Les habitués se retrouvent pour jardiner au terrain de l’équerre.

SAM_1968

Nous débutons par une réparation d’outils, notamment un râteau que Corentin à malencontreusement cassé en voulant justement le réparer. Eric et Franck s’y attèlent, un peu d’huile de coude et le tour est joué, le râteau est à nouveau opérationnel.

SAM_1986

 

Puis vient le temps de disposer du terreau sur notre grande parcelle centrale. Comme d’habitude nous nous partageons le travail. Certains chargent les brouettes d’autres vont étaler le terreau sur la parcelle. Nous avons l’impression d’avancer lentement, la parcelle étant si grande ! Finalement les 2/3 seront travaillées.SAM_2010

 

L’arrosage est également de rigueur car nous avons effectués nos premiers semis. Dehors tout d’abord avec  les carottes et petits pois, puis les semis sous la serre avec les salades, courgettes concombres et sauge. Encore une bonne journée passée dans la bonne humeur.

SAM_2017

 

Théâtre de Longjumeau :

Nous sommes allés à Champlan puis à Villebon avec un bon groupe d’enfants afin de se rendre à la pièce de théâtre « Le roman de Renart ». C’était l’occasion pour Florian de faire connaissance avec eux pendant le trajet en échangeant quelques mots roms avec eux.

SAM_6564

Les enfants sont très motivés et contents de s’y rendre avec nous. Une fois arrivé au théâtre, Vincent nous accueille et nous invite à venir nous installer dans la salle.

Les enfants ne comprenaient pas ce qui était dit, mais l’évolution de l’histoire ne leur échappait pas grâce à la prestation des comédiens, de plus ils étaient ravis d’y participer car c’était la première fois qu’ils assistaient à un spectacle.

SAM_6560

Le spectacle maintenant terminé, c’est le moment de se dire au revoir, moment tout de même assez triste.

SAM_6559

Skate Park :

Bon atelier aujourd’hui au skate park, avec beaucoup d’enfants et de parents venus les accompagner. Les trois paillasses sont de sortis avec la caisse petite enfance, celle des jeux de société, celle  des livres et coloriages avec en supplément des jeux d’extérieurs avec les ballons de basket, et le badminton.

SAM_6608

Les enfants se répartissent donc sur les divers ateliers proposés. Marion continue son atelier photo avec les enfants du quartier, Florian va sur le terrain de basket afin de proposer un « 21 » qui est un jeu d’adresse avec le ballon, Mathias s’occupait des jeux de société avec les enfants, Iasmina, elle,  est sur l’atelier petite enfance.

SAM_6586SAM_6566

A coté les parents discutent autour d’un petit thé et HOP !!, le temps a filé a une vitesse phénoménale : c’est déjà l’heure du gouter. Ce dernier a été pris dans la convivialité  et la bonne humeur.

SAM_6602SAM_6569

A la semaine prochaine !!!

 Croix Breton :

C’est une journée paisible.

DSCN9709

Un atelier coloriage et lecture, ainsi qu’un atelier jeux de société et plein air attendent les enfants, qui arrivent petit à petit sur la Croix Breton

DSCN9716

. Un jeu d’élastique réunit un certains nombres d’enfants pendant que d’autres s’exercent au football.

 

DSCN9719

Nous finissons les ateliers par un goûter bien mérité. Une tarte aux saumons et brocolis nous a été préparé par une maman ainsi que des beignets par une autre, Hummm….

DSCN9713

Nous nous sommes bien régalés, ce fut un excellent goûter.

Mercredi :

Villebon :

Cette semaine, c’est un peu avec la boule au ventre que nous nous rendons sur le camp de Villebon parce que nous savons qu’il y a de fortes chances pour que ce soit notre dernier atelier ensemble. On est pas surpris d’y trouver les enfants agités, mais toujours aussi pleins de vie, ça pétille ici !

 

SAM_2428

Les enfants sont avant tout ravis de retrouver Ramona qu’ils quémandaient tant. Après de longues embrassades on commence par sauter à la corde. Les enfants passent un par un, on compte tous ensemble leurs sauts et félicitons les p’tits kangourous. Même Aline, Ramona et Iasmina y sont passées et on avait du mal à les arrêter !

 

SAM_2441SAM_2439

Ensuite un petit temps sur tables est prévu pour finir les activités proposées, les enfants étaient contents de pouvoir récupérer leurs cahiers. Sur un côté un atelier « bracelet brézilien » ou « bracelet de l’amitié » s’organise, ce qui a particulièrement séduit les jeunes messieurs qui nous observaient sur le côté.

 

SAM_2455

Avant de goûter, Souad arrive avec l’enceinte portable pour que l’on puisse danser tous ensemble dans des cris de joie. Et les enfants ont pu manger des bonbons pour le goûter.

 

SAM_2504SAM_2461

Ludothèque :

Aujourd’hui un vent glacial souffle sur la ludothèque mais heureusement le soleil est tant bien que mal présent !

SAM_6556

 

Les enfants sont au rendez-vous  et l’atelier peut ainsi commencer. C’est l’occasion de sortir le baby foot que l’on a récupéré et rénové et il connait un véritable succès, c’est tour à tour que les enfants y jouent ou s’improvisent arbitre, ce qui laisse place à la convivialité et au fair-play !!

 

SAM_6552SAM_6547

 

Il y aussi le billard qui connait toujours le même succès, d’ailleurs Laurent, Hélène et une adhérente de l’association se prennent au jeu avec Eddy. A coté, les garçons font une petite partie de foot et il y a également le jeu d’échecs qui attirent de plus en plus d’amateurs !

SAM_6543

L’atelier se termine par le gouter dans la bonne humeur !!

Au jardin :

Le soleil est de retour cet après-midi.  Nous allons au terrain avec un groupe composé d’enfants et d’adultes.

DSCN9668

Après avoir semé sur une parcelle nous continuons d‘étaler un peu de terreau sur une parcelle.

DSCN9576

Il y a les chargeurs, les transporteurs et enfin les râtisseurs. Un joli travail d’équipe bien organisé.

Zorah profite de cette journée pour faire le tour des ses plantations, voir si ses fleurs ont poussé.

DSCN9704

Un peu de taille est aussi au programme, le lierre n’a qu’à bien se tenir. Nous terminons l’après-midi par une transplantation de menthe d’une parcelle à une autre et nous observons attentivement nos autres plans qui pointent le bout de leur nez.

DSCN9668

 

 

 

Prendre son bien partout où il se trouve, afin de l’utiliser

Quel principe rend compte d’une action qui ne découle pas d’un programme, mais de la vie?  Quelle logique autorise l’habitant lambda à prendre des initiatives publiques et sociales?

Sur quelle base pourrons nous rebâtir le pouvoir de produire de la valeur, des biens , tout autant que du lien?

WP_20140323_021

La démarche de la Pédagogie Sociale permet justement de répondre à tous ces défis , en s’appuyant sur le hasard, les rencontres et même les contraintes.

L’enfant qui crée, le pédagogue qui initie, l’association qui développe ont ceci en commun de s’autoriser à prendre ce qui passe, ce qui arrive. Prendre, apprendre, appropriation et empowerment , sont autant d’actes initiaux et fructueux pour un Travail Social en cours.

Ce qui donne du sens à l’ensemble est justement cette particularité, que tout ce que nous prenons, tout ce que nous initions, nous l’utilisons.

A Robinson, nous utilisons tout ce que nous créons: les relations qui vont évoluer dans le temps , les légumes qui deviendront repas, les oeuvres qui deviendront exposition, l’énergie des enfants et des autres, qui deviendra travail.

Ce qui nous autorise à prendre, ce qui nous permet d’apprendre est justement ceci, que nous utilisons et transmettons : nos soirées ouvertes à tous, nos ateliers qui sont inconditionnels, nos terrains pour tout le monde.

Comment dès lors ne pas mettre en cause, tout ce qui est mis hors de portée et tout ce qui n’est pas utilisé?

Comment comprendre que les locaux sont occupés pour être fermés, que les salles de spectacle fonctionnent 60 jours par an, que l’on préfère des boutiques closes à des ateliers vivants?

Comment comprendre que l’on préfère des terrains vagues à de nouveaux habitants? Des appartements fermés, à de nouveaux venus?

Comment comprendre ce principe de non  utilisation qui prévaut dans l’économie des quartiers ? On préfère un espace vide, surveillé à un espace habité? On préfère des plantes qui ne donnent rien et des arbres sans fruits.

Quels que soient les mille et un discours qui brouillent tous nos repères, nous retrouverons toujours deux mondes qui s’opposent : celui qui recherche l’usage contre celui qui recherche le profit.

Les publics avec lesquels nous travaillons ont ceci en commun avec l’association qu’ils ont besoin d’usage, de don et d’apprentissages.

La Pédagogie sociale, notre pédagogie est d’utilité publique et à la fois ouverte à toutes les rencontres. Elle fait prévaloir l’usage sur l’utile. Elle rectifie l’utile par l’observation de l’usage réel.

Le poids des attentes :

« Plus l’usage d’un espace est chargé d’attentes, moins l’usager est à l’écoute de ce que ses  sens lui renvoient de sa  rencontre avec l’espace, ou de sa traversée. Il n’est pas attentif à tout ce que l’espace recèle et qu’il ne saurait voir. La rencontre entre usager et espace dans la déambulation n’est possible qu’à condition de ne rien préméditer et de se garder d’attendre quoi que ce soit. Libéré de toute attente, le traceur est ainsi ouvert à toute découverte.  »  Hugues Bazin: Les traceurs.

Mercredi :

Villebon :

On the road again to Villebon à bord de notre super DAEV ! Encore une trentaine d’enfants assiste à l’atelier de ce mercredi, beaucoup de petits.SAM_1842

 

Après sondage, on décide de faire le jeu du cerf, l’occasion de chauffer les cordes vocales « Où sont les cerfs ? Dans la forêt … ». Sonia en est sortie grande gagnante, et pas peu fière !

SAM_1883

On sort ensuite les tables, aidés par les enfants qui attendaient ça avec hâte. Pendant que les grands jouent au loto, au jeu de l’oie ou font quelques exercices d’écriture ; les plus jeunes jouent les artistes et ont pu agrémenter leur cahier avec leurs jolis coloriages.SAM_1873

On installe un espace petite enfance avec dinette, poupons et puzzle de chiffres et lettres ; Beatrice et Madonna s’y sont éclatées ! Le temps d’un bon goûter chocolaté et les enfants nous aident à remballer, et on prend notre dose de bisous pour la semaine. La revedere !!

SAM_1864

Projet théâtre :

Dernier atelier théâtre avec les ados de Villebon. Pour cela nous avons organisé avec Animakt une journée chez eux/elles, à la Barakt. Nous sommes allées chercher les jeunes et  après une visite de la maison nous nous installons dans une petite salle afin de travailler. Nous travaillons les déplacements dans l’espace seul-es et surtout en groupe, les jeux de regards, les sons et le rythme.

IMG_3802

Nous travaillons aussi les émotions, chacun-e  à notre tour nous jouons une émotion et le rendu et juste génial ! Chacun-e y met vraiment du sien et semble vraiment prendre beaucoup de plaisir.IMG_3796

C’est un réel bonheur de voir à quel point tout à évolué et à quel point tous et toutes arrive à lâcher et à se laisser aller même devant des personnes qu’ils/elles connaissent bien et avec qui ils/elles pourraient avoir de la pudeur. Après avoir bien travaillé et s’être surtout bien amusé-es nous descendons déjeuner, tou-tes ensemble, dans la cours. Au menu : Poulet et pomme-de-terre. Après s’être régalé-es, nous sommes invité-es à regarder un extrait d’un spectacle que des artistes en résidence à la Barakt sont en train de répéter. Leur spectacle est monté comme un jeu vidéo, ils et elles jouent à la façon des personnages et toute une partie du spectacle est dirigée par les spectateurs et spectatrices. C’est-à-dire que deux manettes de jeux vidéos, à hauteur d’Homme, sont installées afin que les spectateurs/trices puissent appuyer sur les boutons et ainsi diriger les comédien-nes (qui ont une oreillette leur indiquant la direction et les mouvements à effectuer). C’est vraiment très rigolo ! Tout le monde rigole vraiment à pleine dent et a du mal à quitter la salle au moment de partir.

IMG_3790

Nous allons ensuite à Villebon, raccompagner les adolescent-es et tenter de poursuivre l’atelier mais l’ambiance est plutôt aux adieux… En effet c’est notre dernier atelier et pour beaucoup nous ne nous reverrons sûrement plus … Les intervenant-es font leurs adieux, nous disons également au revoir à celles qui partent en Roumanie. Un trop plein d’émotions caché derrière de gros sourires.

IMG_3786

Le cœur serré nous nous serrons dans les bras… Dur de se dire que c’est la der-des-der… Ce fût 9 belles séances, 9 beaux ateliers et des centaines de beaux moments. Des sourires, des rires, des embrassades, des regards… Et malgré l’expulsion, malgré tout ce qui sera détruit tous ses souvenirs resterons et personne ne nous les arrachera !

Ludothèque :

Bon atelier ce mercredi à la ludothèque avec la présence d’une vingtaine d’enfants. En effet, le soleil attire du monde, même des enfants qui ne viennent pas souvent.

SAM_6405

Les frisbees, la pétanque, les raquettes de tennis sont alors de sortie et les enfants s’en donnent à cœur joie. A peine arrivés, nous improvisons une partie de tennis et de frisbees, puis, nous nous mettons sur différents ateliers.

SAM_6402

Les échecs pour Farid, le Mikado et le frisbee pour Florian, le billard et les raquettes pour Melissa, Le blocus, le billard et une partie de chat-caché pour Iasmina !

L’atelier se termine par le gouter pris dans la bonne humeur !!

SAM_6407

Au jardin :

Un bon groupe de robinsons nous attend sur le parking de la Villa St Martin, direction le terrain de l’équerre !

WP_20140319_011

Plusieurs activités sont au programme. Tout d’abord nous retournons les terrains à l’aide de grelinettes et de bêches. Dans la bonne humeur le travail est plus agréable et nous ne voyons pas le temps passé.

WP_20140319_014

Nous avons aussi ramené une débroussailleuse où les garçons se relaient, c’est la première fauche de l’année.

SAM_1783

Avec le travail de la terre nous pourrons bientôt semer sur nos parcelles et voir venir nos premiers légumes 100% robinson !

Jeudi

 Au jardin :

De retour sous le soleil avec notre groupe d’adultes au terrain de l’équerre.

Nous continuons le travail amorcé ces derniers jours. A l’aide de grelinettes et de bêche nous retournons une parcelle pour la préparer aux semis printaniers. A l’aide de bêches et râteaux nous cassons également les mottes de terre.

SAM_1815

Nous avons reçu le terreau hier alors nous allons en déposer à la volée sur une parcelle pour enrichir encore le terrain.

On profite du soleil un maximum car le temps devrait se gâter ces prochains jours. Le terrain reste meuble malgré l’absence de pluie depuis quasiment trois semaines. Il à tellement plu ces dernières semaines que nous n’avons pas besoin de forcer pour travailler la terre.

SAM_1822

Belle journée très active où chacun à participé avec enthousiasme.

Skate Park :

SAM_6427

Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous aujourd’hui au Skate park et les enfants aussi !! Nous sommes accueillis par Océane et Lydia qui chantent en cœur « Robinsons, robinsons, robinsons !!!» et installent par ce fait, une bonne humeur qui va se propager tout au long de l’atelier. Ryen également nous accueille avec de grands calins, puis place aux différents jeux.

SAM_6428

Iasmina, est sur le tapis avec des enfants qui colorient de jolis dessins et fresques avec elle, Aline est sur les jeux de société avec eux et Florian est sur la petite enfance .

.SAM_6409

Beaucoup de parents sont présents au cours de l’atelier, dont des pères, ce qui arrive moins souvent  que la présence des mamans et sons tous très heureux de constater que leurs enfants s’épanouissent pleinement pendant l’atelier.

SAM_6425

L’atelier du skatepark se termine par un goûter pris dans la bonne humeur et la convivialité !!

SAM_6408

Croix-Breton :

En cette belle fin de journée ensoleillée, les enfants sont encore arrivés en courant à toute allure !

Une bonne petite ambiance conviviale a régné sur l’atelier…nous avons fait du jonglage pour la deuxième fois, de la slackline comme d’habitude…on peut maintenant le dire, lu quelques histoires tout en faisant des coloriages printaniers, échangé quelques passes de foot revisité version Mohammed Amine, joué au Uno et d’autres jeux de société et surtout bien rigolé, rigolé et rigolé à gorges déployées !…j’oubliais,IMG_3845

Marion est partie en expédition photo avec un group d’enfants fort motivé dans le quartier…les enfants ont réalisé eux-mêmes des clichés de tout ce qu’ils voulaient pour représenter leur quartier…en vue de préparer un projet de photos et maquette du quartier construite par les enfants…

Pour clore ce très sympathique moment, nous avons dégusté un incroyablement succulo-giga-délicieux fraisier par notre désormais très reconnue chef cuisinière professionnelle des goûters de la Croix-Breton…l’unique, la grandiose…Fatima, maman de quatre petits habitués : Imène, Sarah, Mohammed Amine et Khadija. De quoi faire chanter les papilles !

IMG_3841

Vendredi

Au jardin

Ce vendredi nous retournons au terrain de l’équerre. En arrivant nous inspectons nos arbres fruitiers. Les poiriers sont en avance sur les pommiers, les premières feuilles vert tendre pointent le bout de leur nez. Les fleurs des fruitiers commencent à s’ouvrir. On redoute alors un éventuel gel tardif qui aurait pour conséquence de tuer ses fleurs et donc de ne pas avoir de fruits cette année.

SAM_6461

Nous nous divisons en deux équipes. La première pour continuer de bêcher et retourner le sol avec les grelinettes, un autre pour disposer du terreau sur els parcelles prêtes à être cultivées. En y ajoutant du compost nous enrichissons ainsi notre terre.SAM_6462

Nous prenons une pause pour définir sur un plan, où seront semés nos légumes. Grâce au plan de l’année précédente nous déterminons ainsi qu’elle culture ira sur chaque parcelle dans l’esprit de la rotation des cultures.SAM_6465

Cette dernière étant indispensable à une bonne production de légumes, chaque légume ayant sa spécificité et ses besoins. Il nous faut réfléchir à mettre en place des cultures associées cette année.

Puis nous repartons avec la satisfaction d’un super travail effectué toute cette semaine, rendez-vous dimanche au jardin avec les premiers semis.

La Rocade :

On ne savait où donner de la tête aujourd’hui tellement il y avait d’activités proposées !! Le soleil étant au rendez-vous, l’espace jeux de société animé par Farid s’est fait au grand air.

SAM_1931

Cecile-Alix est gentiment venue animer un atelier théâtre, et son jeu du « rire communicatif » résonnait dans toute la rocade, ça donnait le ton.

SAM_1919

Du côté cuisine, une salade de fruit toute en couleurs et en saveurs a été concoctée par Leila aidée par Eddy, Yasmine, Baya et Fatou. Le tout était accompagné d’un coulis à la fleur d’oranger et d’un sablé à la cannelle, j’en salive encore rien que d’y repenser !

SAM_1896

Etienne à la caméra et Nordine équipé de son micro perché étaient venus filmer l’atelier,  interviewer les enfants afin de produire un documentaire sur l’association.

SAM_1898

On repart en même temps que le soleil, les zygomatiques fatigués et la peau du ventre bien tendue !

Samedi

Champlan :

Peu d’enfants sont présents à notre arrivée. L’atelier se met en place doucement, c’est plutôt les adultes qui participent. Vers 15h les enfants et les adolescents arrivent en nombre, l’atelier devient plus dynamique et un « Tic Tac Boum » est lancé.

WP_20140322_005

WP_20140322_002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WP_20140322_038

 

Après quelques tours, il est temps de s’installer sur les tapis, les jeux de société sont sortis ainsi que les exercices et coloriages sur les tables.

 

Les petits chevaux regroupent beaucoup de monde ainsi que les poupées et la dinette.

WP_20140322_051

 

Les enfants s’appliquent sur les coloriages magiques pendant que les plus grands font une partie de foot.

 

Le goûter se déroule dans le calme et tout le monde aide à ranger le matériel. Les enfants et les adultes nous disent à la semaine prochaine avec de grands gestes amicaux.

VSM :

SAM_6472

Aujourd’hui le soleil est au rendez-vous mais le vent est également présent et nous rafraîchit grandement. Dans la tente petite enfance, nous nous racontons des histoires et jouons à être dans un bateau par une grosse tempête, en effet le vent vient secouer la tente et nous rigolons bien. Nous jouons ensuite au verger et nous gagnons, le corbeau ne parvient pas à nous manger nos fruits.

L’atelier cirque connait toujours autant de succès, petit-es et grand-es jonglent et s’exercent à marcher en équilibre sur la slake-line.

SAM_6486

L’atelier poézik rassemble également beaucoup de monde sur le tapis. La musique rythme l’après-midi.

En cuisine, un groupe nous prépare une très bonne salade de fruits, jolie jolie… qui sera dégustée avec grand plaisir au moment du goûter.

SAM_6484

Aujourd’hui deux jeunes filles nous ont rejoint et nous sommes très heureux-ses de les accueillir parmi nous !

Corentin et un groupe d’enfants, font du jardinage à la Villa-saint-martin. Ils/elles s’occupent aujourd’hui d’y mettre du compost et réparent également les bacs du quartier.

.SAM_6489

Au conseil de quartier Rayen nous propose d’organiser une sortie à la ferme pédagogique ce qui semble ravir plusieurs d’entre nous.

SAM_6495

 

Un projet de création de bijoux est aussi lancé, il ne reste plus qu’à ce que les enfants créent leur groupe. Il en va de même pour l’idée de projet de tournoi de foot. Marion et Nicolas parlent également de leur projet « mon quartier », plusieurs enfants ont commencé à y participer en répondant à des petits questionnaires dans lesquels ils/elles disent ce qu’ils/elles aiment ou pas dans leur quartier et ce qu’ils/elles souhaiteraient changer. Certain-es personnes dessinent même le quartier de leur rêve et c’est vraiment chouette de constater tant d’imagination !

Projet ados

Dimanche :

Ho le beau dimanche ! Notre groupe de Robinsons s’avance au terrain pour une belle journée à l’air frais.WP_20140323_021

Nous démarrons par faire le feu du barbecue qui, à notre grand étonnement, a pris de suite. De même pour le four à pain. Côté jardinage aujourd’hui nous finissons de retourner la terre de la parcelle centrale et étalons du terreau sur celles déjà retournées.

WP_20140323_007

Apres un succulent repas, rien de tel pour digérer que de planter petit-pois et carottes sur une parcelle.

SAM_6517

SAM_6523

Nous faisons également des semis de cucurbitacées et de sauge qui ne tarderont pas à pointer le bout de leur nez. L’averse de grêle sera l’occasion de sonner le départ direction la Barakt de nos Amis ‘makts où nous avons commencé par prendre un bon goûter avec notre Madalin national. Nous avons ensuite assisté à un super spectacle intitulé « Animoi » où les enfants ont pu jouer à un jeu vidéo plus vrai que nature. Les éclats de rire ont fusé dans la Barakt, on a passé un très bon moment. Dans le camion sur le retour, pas un bruit, nos robinsons ont droit à un repos bien mérité, ET NOUS AUSSI !

KroniKs des Robinsons de GRENOBLE: Madame RUETABAGA

Aujourd’hui, le temps pluvieux ne nous permettra pas de nous mettre
à notre endroit habituel sur notre espace de verdure. Nous nous
réfugions donc sous les coursives de la galerie de l’Arlequin. Ce qui
n’empêche pas aux « habitués » d’être toujours présents et
fidèles aux ateliers de rue. Et là, progressivement, les activités se
mettent en place.

En souvenir des enfants qui avaient besoin de se dépenser physiquement
la semaine dernière, j’ai prévu cette fois d’emmener des jeux
d’extérieur (cerceaux, échasses, « sacs à patates ») empruntés
à la ludothèque du quartier que les enfants se sont rapidement
appropriés. Et les voilà partis dans des jeux de courses effrénées
traversant la galerie de long en large et faisant résonner leurs
éclats de rire.

_Pendant ce temps, un petit groupe s’est installé sur une natte et,
avec un peu de colle, des planches cartonnées et des morceaux de papier
de couleurs différentes, ont confectionné tableaux, livres, « cadeaux
d’anniversaire », … à foison.


_ L’atelier sera ponctué de petites activités permettant aux enfants
d’entretenir une relation plus individualisée avec les bénévoles de
l’association :

- Mélody,  avec M. pour un atelier cuisine (confection de dattes
déguisées)
- Alice avec D. pour la réalisation d’un croquis (pièce cassée sur
son vélo)

Ces moments privilégiés avec l’adulte sont très appréciés des
enfants : à renouveler dès que possible…__ _

Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants (EJE)
en stage à l’association Mme Ruetabaga_ _

 

 

 

 

 

L’innovation est une déviation

Il est toujours très étonnant pour les innovateurs d’entendre, de lire, d’assister à la perpétuelle apologie de l’innovation.

DeviaRom 2

l’innovation n’est jamais mieux chantée que par ceux qui font fonction de la rendre impossible, au jour le jour, mètre carré , par mètre carré.

Ainsi ces rénovations urbaine,s sans innovation, ainsi ces réformes et refondations, sans innovation, ainsi ces changements d’orientation, d’étiquette politique, de cap… sans innovation.

L’innovation est ainsi partout diluée; il en faudrait un peu , une once microscopique, comme pour relever un plat entier de fadeur.

Cerise sur le gâteau, colifichet, gadget dont on cause  l’innovation qu’elle soit à l’école, ou dans le secteur social se présente toujours comme une perle, une bonne idée, une trouvaille.

Ce serait quelque chose à quoi ont pensé les autres, en Finlance, au Québec, ou ailleurs, et qu’il ne suffirait que de connaître pour l’adopter, que d’adopter pour répliquer, que de répliquer pour réussir.

Ainsi l’innovation, cela serait facile. Il suffirait juste de trouver, d’être informé, pour adopter.

Bien entendu nous savons que l’innovation, la vraie , la réelle, n’est rien de tout cela. Ce n’est pas une pépite, formée et trouvée par hasard; elle n’est jamais une découverte et le fait qu’on ne l’adopte pas ou pas,  ne tient  en rien à l’ignorance ou à un manque d’information.

L’innovation est déviation, c’est dire qu’on ne peut pas l’adopter en plus de tout le reste, mais à la place de ce qui est là. Elle pose problème par son existence même; elle est, comme l’indique la métaphore routière, à la fois un changement de cap et un autre chemin.

A Robinson, nous voyons que l’innovation ne sera pas le produit des institutions; elle s’origine dans les marges, dans les friches. Elle est rendue nécessaire par le blocage des chemins tout tracés, l’impasse des voies principales. Elle est la vie qui cherche sa voie.

« Et l’enfant est bouche bée devant le miracle. (…)

Le monde peut offrir ses richesses éblouissantes, imposant à la curiosité des passants le tournoiement de ses machines, le cliquetis de ses lumières, la griserie de sa vitesse, l’enfant s’arrêtera toujours avec la même surprise avide devant le magicien gui, d’un brin de bois, tire un son inattendu et, d’un rien, comme un Dieu, crée musique et harmonie. (…)

Rien n’attire plus l’enfant qu’une vie qui naît : un haricot qui germe, un coquelicot qui ouvre son corset pour faire éclater les replis légers de sa robe rouge, un poussin chancelant, un chaton ou un chiot… ou un bébé rose . (…)

Mais l’Ecole insensible tourne et retourne le sifflet ratatiné désormais sans voix . (…)

 L’acte essentiel est toujours de création, et la création est toujours une promesse d’avenir, ou elle ne serait pas une réussite. (…)

Une pédagogie sans création annonce et prépare une humanité stérile. 

Texte de Freinet sur la création (version complète):

http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/39085

Samedi dimanche tous azimuts

Trop de choses à faire pour n’en faire qu’une ; et ainsi , notre dimanche fut triple

Dimanche de travail administratif

IMG_3397

7 administrateurs (dont une enfant) se sont attelés aux comptes et demandes de subvention.A Robinson, nous essayons de faire que ce travail nous réunisse, plutôt qu’il nous sépare ou nous enchaîne

Dimanche au jardin

Par ce temps magnifique, pas question d’annuler le jardin même si d’autres activités sont programmées. Aussi JJ, à la tête d’un groupe de 7 Robinsons, a pris la direction de travaux du printemps précoce.

IMG_3403

 

Projet ados:

Dimanche :

Nous nous retrouvons de nouveau ce matin sous un super soleil. Un petit groupe part très vite au jardin chercher des palettes afin de réparer les bacs de la Villa saint-martin et d’y planter de nouvelles plantes aromatiques.SAM_1721

SAM_6317

Un autre petit groupe se retrouve autour des fourneaux. Théo nous concocte un gâteau au chocolat, car c’est son « gâteau préféré » et Dabi, elle, nous fait un cake au citron. Tous deux s’occupent ensuite de terminer le repas de ce midi. Le groupe qui est allé au jardin est revenu et commence à planter de la menthe, du romarin, de l’oseille, thym et du persil.

Puis voilà venu le temps de nous retrouver tous et toutes à table. Nous partageons alors les plats préparés la veille. Nous terminons la salade de riz et goutons au curry de poulet, qui est vraiment très bon ! Nous terminons le repas part le gâteau de Dabi qui est lui aussi vraiment délicieux. Un grand bravo aux cuisinier-es !

SAM_1660

De nombreuses personnes du quartier se sont jointes à nous sur l’heure du repas et surtout pour participer à la réalisation des bacs. L’après-midi nous terminons, tous et toutes ensemble, les plantations et décorons nos petits potagers à l’aide de bombes de peintures. Tout le monde y va de sa créativité. Les habitué-es et bombeurs/bombeuses confirmé-es aides les novices. C’est un chouette moment de partage et de transmission de savoir que nous avons là.

SAM_1723

Après avoir tous et toutes rangé ensemble nous prenons le goûter et dégustons délicieux gâteau réalisé par Théo et nous quittons en nous donnant rendez-vous le mois prochain.  SAM_6292

Projet ados

Samedi :

Nouveau week-end de rassemblement pour nos jeunes. Nous nous retrouvons devant le local ce matin afin de nous diriger vers la MJC-CS de Chilly-Mazarin.

Comme d’habitude nous sommes bien accueillis par l’équipe du Centre Social (de Chilly). Après avoir pris nos quartiers dans la salle, nous nous divisons  en deux groupes. L’un va préparer le repas du midi puis le second sélectionner les dessins qui pour eux représentent le mieux l’association. Ces dessins sélectionnés serviront ainsi à créer notre fameux logo.

Nous prenons notre repas en dégustant tartes et salade préparés par nos ados.

SAM_6293

Nous profitons de ce temps pour discuter des destinations du voyage final. Nous abordons ainsi les spécificités de chaque site, Vaunières et la Lozère. Une carte de France est ainsi dessinée au tableau pour préciser la localisation des deux sites.

L’après-midi sera consacrée à la cuisine et au travail d’apiculture. Nous préparons le repas du dimanche, dont l’agréable odeur de cuisson se répand dans toute la MJC. Dans la salle Monroe, nous trouvons les apiculteurs en herbe. Nous préparons l’arrivée de nos abeilles. Nous « cirons » les cadres qui seront disposés dans les ruches une fois les nouveaux essaims récupérés. Cette activité attise la curiosité, « mais que font les abeilles ensuite sur ces cadres « ? s ’expriment certains.

 Le temps est passé si vite, nous prenons un peu de temps pour observer l’exposition mise en place par la MJC autour des sorcières puis nous repartons sur Longjumeau en nous donnant rendez-vous demain matin sur la Villa St Martin.

Samedi

Champlan :

Les enfants arrivent petit à petit sur l’atelier, finalement un groupe d’une quinzaine d’enfants se joignent à nous. On commence par un jeu collectif : « la tomate ».

SAM_1793Certains essayent de tricher, 4 enfants sont retournés lorsqu’on arrête le jeu pour passer à un temps plus calme sur les tables.Tous les enfants s’appliquent à dessiner, à colorier et à faire des exercices, chacun sur son cahier

SAM_1813

Les plus petits jouent avec la dinette et les poupées sur le tapis, même un papa vient s’amuser avec sa fille.
SAM_1801
Pendant que les plus perfectionnistes finissent leurs dessins, les enfants se lancent dans une « passe à dix » puis un « tic tac boum ».L’heure du goûter arrive, Ricardo et Denisa se proposent pour distribuer le chocolat, les fruits secs et les gâteaux.En partant, beaucoup viennent nous prêter main forte pour le rangement dans le camion.

 VSM :

Cet après-midi à la Villa Saint-Martin, des ateliers pour les petits comme pour les grands ont fleuri : un atelier cuisine au cours duquel un délicieux fondant au chocolat a DSCN9476

été confectionné par les enfants qui se barbouillé avec enthousiasme en léchant les plats, un atelier de jeux pour la petite enfance avec Angélique…l’occasion de jouer aux « cuistos » avec la dinette, de quoi régaler l’imagination, un atelier cirque où les assiettes chinoises,DSCN9424

les massues et les diabolos se sont envolés pour chatouiller le ciel de la Villa et toujours la fameuse slackline, DSCN9427

désormais adoptée aussi bien par les arbres que par les jeunes et moins jeunes et enfin un atelier jeux de société…avec des devinettes en folie pour aiguiser les neurones !DSCN9407

Après tout cela, nous nous sommes rassemblés pour un conseil de quartier qui fut l’occasion de dire un grand « au revoir » à Abdel qui nous quitte pour poursuivre sa formation…mais ne tardera certainement pas à revenir parmi nous pour faire quelques petits « coucou » au plus grand plaisir des enfants !

Enfin, nous nous sommes régalés avec le fondant au chocolat de nos petits chefs autour d’un bien agréable goûter au soleil…suite à la prochaine Villa !

 

Vendredi

 Au jardin

Le temps est lourd cet après-midi. On annonce un pic de pollution. Nous sommes un bon petit groupe à s’avancer vers le terrain de l’équerre. Nous continuons le travail entamé ces derniers jours. SAM_1752

Grelinettes et bêches sont sorties du camion et de la serre pour travailler la terre. Ainsi nous allons retourner une parcelle avec rapidité et facilité. Tout en discutant le travail est plus agréable et le temps passe plus vite. Tout est plus agréable avec ce temps printanier.

Un petit travail d’élagage est lancé avec Franck à la manœuvre. Le Prunus est débarrassé de ces branches mortes.SAM_1749

Nous allons également scier  des arbres morts derrière notre table de pique-nique. Ils étaient envahis par le lierre.La journée se termine autour de la table en profitant du soleil un maximum !

 La Rocade

Aujourd’hui, c’est citrouille party ! Leila nous concocte avec les enfants un délicieux gâteau à la citrouille et au lait de coco.

SAM_6198

Un peu plus loin, Abdel et Melissa animent la Slack-line. Les enfants sont nombreux à jouer les filles de l’air, aidé au début, puis volant de leurs propres ailes.

SAM_6206

Un groupe de garçon joue au foot pendant que dans l’espace jeux de société, divers jeux vont bon train. Le « devine tête » à vraiment toujours autant de succès ! Pendant ce temps, d’autres enfants laissent place à leur créativité et dessinent tout ce qui leur passe par la tête et repartent ainsi avec de jolis œuvre d’art.

SAM_6222

Beaucoup de monde dans la tente petite enfance, tout le monde joue avec beaucoup d’envie et de bonne humeur avec Iasmina.

SAM_6195

Charlotte et un groupe de petites filles chantonnent ensemble quelques contines et rigolent en déambulant dans l’air de jeux.

Aujourd’hui beaucoup de petites têtes courent de partout, joue au toboggan, au tourniquet, et à divers jeux collectifs. Les mamans, elles, discutent autour d’un petit thé.

Jeudi

Au jardin :

Nous partons au terrain de l’équerre sous le soleil accompagnés de Tiberiu venu nous donner un coup de main cet après-midi. Nous continuons de retourner nos parcelles grâce aux grelinettes et aux bêches. SAM_6149

Tout le monde s’y met le travail est donc rapide, ainsi deux parcelles sont entièrement retournées. Nous pouvons en entamer une grande que nous ne pourrons terminer mas le 1/3 de celle ci est retournée.

Aussi nous désherbons les plantes aromatiques et nous les taillons pour les débarrasser, notamment la lavande, de branches mortes. SAM_6094

Ensuite on étale du BRF autour des plantes. On fait le tour ainsi de nos massifs puis observons aussi les pieds de rhubarbe qui sortent de terre.

Enfin nous terminons cette journée en arrosant les jeunes salades qui ont été semées dimanche.SAM_6156

Une après-midi physique en somme, mais où chacun à pu avancer et participer à son rythme !

 Skate Park :

Nos tapis à peine installés, les jeux, livres et coloriages sont pris d’assauts par les enfants qui sortent de l’école.

Les plus grands se déchaînent sur une partie de Uno puis de Tic  Tac Boum.Les plus petits écoutent attentivement les histoires contées par Charlotte et développent leur imagination en inventant des contes.Les mamans et les papas, un peu moins nombreux, que mesdames sont au rendez-vous aussi.

SAM_1639

Plus bas, les garçons font une partie de foot, tous enlèvent vite les manteaux avec ce beau soleil. A côté, les ados se concentrent sur le panier de basket, les filles ont pris de l’avance sur les garçons ! SAM_1636

 Après cette aprem bien remplie, petits et grands se réunissent autour d’un bon goûter, au menu : cookies chocolat-noix de coco, fruits secs et chocolat chaud ! Thés et cafés pour les adultes.

 

Mercredi :

 Au jardin :

Belle après-midi au terrain de l’équerre nous avons encore le droit à un temps printanier.

 Nous accueillons Etienne venu faire des repérages pour un futur documentaire sur l’asso.

DSCN9378

Nous continuons le travail engagé les derniers jours, nous allons étaler le BRF sur les framboisiers te les fraisiers. Petits et grands s’y mettent en cœur. Nous avons en plus acheté des petits outils à main pour que tout le monde puisse participer.

DSCN9384

 Nous sortons également les bêches et grelinettes pour retourner un terrain sachant que nos motoculteurs sont en panne. Le terraine st meuble c’est donc avec facilité que nous pouvons travailler la terre sans forcer, juste avec un peu d’huile de coude.

DSCN9381

En prenant le goûter nous avons l’impression qu’il neige car les fleurs des arbres tombent avec le vent.

Villebon :

Atelier enfants :Aujourd’hui, une ambiance paisible et agréable a régné sur l’atelier…

SAM_6049

Nous avons entamé l’atelier par le jeu, toujours apprécié, « 1, 2, 3 Soleil ! » pour fêter ce grand soleil du jour.SAM_6052

Maintenant les enfants y sont habitués et l’aiment beaucoup, ce qui fait que le jeu se déroule dans une ambiance de plus en plus sympathique. Nous avons enchainé une dizaine de parties avant de nous attabler pour l’ « école », comme disent les enfants.

SAM_6073

Au programme du jour : coloriages printaniers pour les plus petits (Dame printemps et une jardinière en train d’arroser ses fleurs encore toutes jeunes) et exercices d’écriture pour les plus grands puis coloriages pour ceux qui avaient terminé. Tout ce petit monde s’est appliqué avec un grand enthousiasme ; c’était très agréable pour nous tous. Tout cela sous un beau soleil.

SAM_6092

Enfin, le goûter s’est déroulé dans la même sympathique ambiance apaisée. Nous nous sommes fait plein de bisous pour nous dire au revoir et à la semaine prochaine !

 Ludothèque :

Belle journée en perspective.

Trois ateliers ont été particulièrement appréciés même par Monsieur Soleil qui a partagé notre journée.Durant l’atelier échecs certains enfants ont dévoilés leurs talents

cachés.

.SAM_1615

Au football nous avons repérer une gardienne hors pair  ainsi que de futurs grands footballeurs. D’autres enfants se sont armés de patience face aux Mikado et au billard.

SAM_1616

Pour finir, nous avons partagé un délicieux gouter où tout le monde a pu enfin se désaltérer. Ahh… une journée de plus, passée sous la joie et la bonne humeur, d’ailleurs nos rires y résonnent encore.

 KroniKs des Robinsons de Grenoble: Madame RUETABAGA

Ce samedi 15 mars, je suis partie à la découverte de mon premier
atelier de rue. Après m’être renseignée sur la pédagogie sociale par
des ouvrages de Laurent OTT et auprès de l’association Mme Ruetabaga,
me voilà enfin prête à aller sur le terrain. J’ai hâte et je suis
anxieuse à la fois. Quel type de public vais-je rencontrer ? Comment
aura lieu le premier contact ? Vais-je réussir à répondre aux
attentes des personnes ? A ces interrogations s’ajoutent une multitude
de mots qui résonnent dans ma tête : accueil inconditionnel ; prise en
compte de la personne dans sa globalité ; repères temporels,
géographiques et éducatifs ; tissage de liens sociaux et de confiance ; rencontres  intergénérationnelles et interculturelles …

Ca y est ! Nous voilà à peine arrivés sur les lieux que déjà je
scrute les environs à la recherche d’enfants de tout âge avides
d’activités ludiques et de rencontre unique. Les premières nattes
déployées et les premiers jeux installés et déjà les premiers
enfants arrivent tranquillement par petits groupes de toute part. La
joie de se retrouver pour la énième fois se lit dans leurs yeux tel un
rendez-vous exclusif qu’ils ne rateront (rateraient ?) pour rien au
monde. Ils vont et viennent d’une natte à l’autre à la découverte des
« trésors » apportés. Des groupes se forment et se défont au gré des
jeux choisis et des affinités se créent. Très rapidement, les enfants
m’invitent dans leur jeu, m’appellent tout de suite par mon prénom
(alors que je peine tant à retenir le leur) et me font partager les
joies d’être là, tous ensemble, autour d’une activité commune qui
nous procure tant de plaisir. Je virevolte de groupe en groupe, tel un
papillon à la recherche de nectar, afin de me présenter et de faire
connaissance avec tous les enfants et les familles présents.

Partie d’ »Halli Galli » avec certains, rappel des règles de vie pour
d’autres, échanges informels et furtifs avec une mère et déjà
l’atelier de rue touche à sa fin. Un petit goûter vient clore cet
instant magique où chacun, quelque soit son âge et sa culture, a pu se
retrouver avec d’autres personnes autour d’un outil de médiation
extraordinaire : le jeu.

Les jeux rangés et les nattes pliées, nous voilà sur le départ,
épuisés mais tellement ravis de ce moment inoubliable qui viendra
s’ajouter à tous les suivants. Je languis donc avec impatience la
semaine prochaine pour vivre pleinement de si belles expériences !!

 Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants (EJE)
 en stage à l’association Mme Ruetabaga 

Le climat change, et vous?

A Paris , en 2015 va se tenir la prochaine conférence sur le climat. Car ce n’est un scoop,pour personne, le climat change et avec lui de nombreux déséquilibres économiques, politiques, écologiques vont s’accentuer.

Climat III

Mais le climat est il seul à changer? Et qu’en est il de tous ces autres climats avec lesquels nous nous débattons chaque jour?

Comment le climat social change t il? Lui qui se tend, s’aiguise , se rigidifie?   Nous vivons  des averses de précarité, des tempêtes d’insécurité sociale, le grand gel des idéaux et illusions.

Comment le climat économique, change t il ? Lui qui nous assène les naufrages du chômage, la montée des eaux des emplois précaires? Lui qui charrie toujours plus d’épaves de sans logis, de sans emploi, de sans papiers, de sans attaches?

Comment le climat éducatif , change t il? Lui  qui se dérégule,  s’individualise depuis les plus petites classes. Il nous amène des rafales de l’évaluation précoce, de l’ennui, et des orientations subies , des pluies d’échec,  et la glaciation de la reproduction sociale.

Et nous comment changeons nous ? , alors que nous sommes sans arrêt contraints de nous adapter à des changements futiles et que rien , jamais rien, ne change sur le fond?

Il y a  longtemps, fort longtemps, les jeunes générations étaient priées de se préparer à l’avenir. On nous promettait: vous verrez , rien ne sera pareil . Tout sera différent, plus moderne.

C’était le temps d’avant, le temps où on croyait au futur.

Mais aujourd’hui, il n’y a plus d’avenir, car à la place nous avons le changement.

Le changement perpétuel, le changement qui ne change rien:  les vieilles pédagogies se renouvellent sur des supports High Tech; les vieilles inégalités sociales se renouvellent sur la forme d’échecs personnels ,  et les classiques dominations deviennent discriminations.

Sommés au changement, nous ne changeons pas, nous ne changeons plus. Nos anciennes pratiques se perpétuent. Rien ne vaut la bonne vielle autorité, et puis les punitions, et puis les sélections, et puis les exclusions (seulement on les appellera inclusions)…

Les temps changent, chantait autrefois Dylan , et nous , nous avons perdu le pouvoir de changer, de changer les choses , de nous changer nous mêmes .

Le climat change, …  changeons tout!

   Jeudi 27 Mars de 10: 00 à 16: 30, Intermèdes et INDP-INDE, organisent avec leurs partenaires la première réunion de préparation du CONTRE-SOMMET CLIMAT 2015, au Centre Social de Chilly Mazarin. C’est ouvert … Venez changer.

Dimanche au jardin :

Et bien ce fut une très, très belle journée au jardin de l’Equerre. On se serait cru au début de l’été et nous avons tous abandonné manteaux et pulls sur les chaises pour nous mettre au travail. Nous sommes presque 20 personnes dont 3 familles, un bébé, des jeunes Rroms qui veulent monter une asso, et Yannick, une amie de Laurent et Hélène.

SAM_5977
En attendant le groupe parti à pied, nous nous organisons et mettons la table. Les mamans, Sadio et Mariam font la salade, bien garnie. Abdel pour qui c’est le dernier jardin aujourd’hui, car il termine son stage, la semaine prochaine, montre a Tel comment faire marcher son allume feu. Ils entreprennent ensemble le feu de notre four a pain. Au menu, du pain et quelques pizzas.! C’est génial de pouvoir faire ça au jardin !

SAM_5962SAM_5995
Il y aura aussi un ragoût, préparé par Mariam.
Pendant que tout ça chauffe, on relève nos manches et commençons à étaler du BRF dans les allées pour éviter la gadoue et sur les parcelles pour éviter les mauvaises herbes. Ca bosse dur. Emilie et Anaïs, les 2 copines, s’occuperont de l’allée du côté de l’entrée avec efficacité. Juste avant de manger, j’entreprends de désherber la parcelle de menthe avec Safiatou, Mariam, Sadio et Fatou.

SAM_5982SAM_6046

A table! Un régal, agrémenté de thé, bissap et gingembre !
Après quoi, on retourne à nos travaux : BRF sur la parcelle de menthe, autour des framboisiers, et de la rhubarbe, puis semis de salades sous la serre. Cette fois, je n’ai fait que 5 lignes, avec Emilie et Fatou. Pas comme l’année dernière où j’avais semé dans toute la serre en une fois, et nous avions eu beaucoup de salade arrivées a maturité en même temps….
De son côté, Abdel entraîne un groupe d’enfants élargir l’ancienne parcelle de patates et Laurent, Hélène, Jean-Jacques et Yannick font une réunion avec Florin et Nicolas pour pour parler et voir comment les aider dans leur projet associatif.
En guise de goûter, nous mangeons le gâteau aux yahourts de Laurence, puis rangeons le jardin avant de quitter les lieux. Chacun repartira avec de jolis souvenirs de cette journée et peut-être aussi avec de petits coups de soleil !

SAMEDI :

VSM :

Un ciel bleu sans une seule trace des nuages récemment disparus…on l’espère, pour un bon bout de temps ! C’est très agréable de ne plus avoir à patauger dans la gadoue et à s’emmitoufler dans les gants, écharpes, doudounes et autres équipements hivernaux… !

SAM_1553

Au menu de cet après-midi : un atelier cuisine avec Abdel…l’occasion de rassembler le pain sec accumulé pour le transformer en pain perdu.

SAM_1530

Un atelier échecs avec Farid, nouvel arrivant au sein de l’équipe.

SAM_1560

Un atelier jeux pour la petite enfance avec Iasmina, un atelier « Poésik » avec Florian et un atelier cirque avec Aline et Leïla, qui fut l’occasion de tester le nouveau matériel (diabolos, assiettes chinoises et nez de clown) en plus de la désormais habituelle slakline, des échasses et des pédalettes…il y en avait donc encore une fois pour tous les goûts cet après-midi !

SAM_1542SAM_1567SAM_1568

Le conseil de quartier a été l’occasion pour chacun de donner son avis sur l’atelier et de faire de nouvelles propositions pour la suite.

Enfin le pain perdu à la cannelle préparé avec amour par de nombreuses petites mains fut goulûment dégusté !

Pourvu que le soleil nous accompagne encore et encore…

Au verger :

Belle après-midi printanière au verger pour la première ouverture de 2014 au verger pédagogique de Chilly-Mazarin.

Nous sommes venus avec un groupe de robinsons motivés. Nous accueillons également quelques chiroquois sur notre terrain. On à ramener des bombes de peinture ! Nous allons ajouter un peu de couleur à ce terrain en peignant les cabanons du terrain. Les enfants on l’équipement nécessaire pour cette activité, masques, gants et t-shirt de protection sont de rigueur.

SAM_5899

Le jardinage est évidemment de la partie, avec une activité paillage : nous nous servons de l’herbe fauchée la veille pour pailler nos petits arbustes fruitiers (framboisiers, groseilliers, cassis).

SAM_5913

Sur notre dernière venue au terrain en novembre nous avions taillé les noisetiers. On décide alors de créer un chemin dans le terrain avec les branches de noisetiers qui sont coupées puis disposes sur le terrain. A l’aide de marteaux nous les plantons dans le sol et ainsi un cheminement se crée.

SAM_5900

Nous terminons cette belle après-midi par un goûter pris au soleil.

SAM_5956

A Champlan :

Aujourd’hui,  lors de cette belle journée, nous avons décidé d’organiser une balle au prisonnier. Lors de notre arrivée sur le camp, beaucoup d’enfants nous attendaient. Ils étaient motivés et eux-mêmes ont faits les équipes équitablement.  Les règles du jeu ont été expliquées par Maria. La première partie fût laborieuse. La deuxième nettement mieux. L’équilibre entre grands et petit fût respecté.Suite à ces parties de pur amusement, nous nous sommes mît à travailler sur les cahiers.

IMG_3663

IMG_3668

Assis au soleil, accompagné de rire, le dit « travail » se transforma vite en amusement. La concentration retrouvé, chacun a terminé ses exercices.

IMG_3666

IMG_3665

Un peu plus loin sur le camp, six mères de famille  fêtaient la journée de la femme avec Souad et Mélissa. Quelques minutes plus tard, nous nous sommes retrouvés autour d’un bon gouter bien mériter.

Vendredi

Au jardin :

Après une trêve pendant l’hiver nous allons cet après-midi au verger pédagogique de Chilly. L’occasion donc de voir dans quel état se trouve le terrain.

SAM_5852

Nos arbres et arbustes fruitiers ont tenu choc à l’hiver, certains, notamment les poiriers, bourgeonnent déjà, les premières feuilles apparaissent, pourvu qu’il n’y ait pas de gel tardif.

 

 

SAM_5853

Nous allons surtout faucher l’herbe à l’aide des débroussailleuses. Nous taillons et débitons également des branches de noisetiers. Nous avions taillé ces arbustes à l’automne dans l’espoir d’avoir des noisettes cette année.

Le soleil se cache peu à peu au fur et à mesure de l’après-midi, le temps devient lourd. Pendant le goûter nous voyons de multiples avions décoller en nous disant que cela doit être difficile à vivre pour les habitants de Chilly.

A la Rocade :

Aujourd’hui, c’est le premier anniversaire du DAEV parmi nous ! Et c’est aussi le dernier jour de Maria au sein de l’équipe…que d’événements à marquer… !

Le soleil s’est fait discret à l’heure de l’atelier, mais pas de pluie et une température printanière. Dès la sortie de l’école, la Rocade s’est remplie de vie dans tous les sens.

DSCN9329

Un jeu de ballon en cercle a ouvert l’atelier dans la bonne humeur et l’énergie avec Farid, Souad et Florian. De nombreuses mamans étaient au rendez-vous. Un papa a participé à l’atelier cuisine avec une équipe de tout petits lutins aux yeux gourmands et aux mains généreuses, qui nous ont tous ensemble confectionné un beau plat de pommes au four à l’eau de fleur d’oranger, à la noix de coco, tout cela caramélisé à la cassonade et sucre vanillé…un petit régal pour accompagner le quatre-quarts du goûter !

SAM_1666

Les tentes jeux de société pour les grands et jeux pour les tout petits étaient pleines à craquer.

SAM_1630

SAM_1617

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Florian a animé des « ninja » en boucle avec plein d’enfants qui venaient les uns après les autres.

Nous avons achevé tout cela bien serrés les uns contre les autres sur les tapis !

Jeudi

Au jardin

Cet après-midi encore baignée par le soleil nous recevons en renfort Antoine et Johann les créateurs du DAEV. Cela tombe à pic ! Nous allons être livrer en BRF et en terreau. La première livraison à lieu dès notre arrivée au terrain. Nous pouvons ainsi commencer à étaler le BRF dans les allées.WP_20140306_002

Trois binômes sont formés : le premier charge les brouettes en BRF, il y a les porteurs puis enfin les ratisser qui étalent le BRF dans les allées. Chacun tourne sur chaque activité. Nous allons quasiment réussir à étaler tout le tas de BRF livré avant qu’une nouvelle livraison arrive en fin de journée.WP_20140306_013

 

L’après-midi touchant à sa fin nous décidons de reporter la livraison de terreau un autre jour. En attendant c’est un formidable travail que nous avons effectué cet après-midi.

WP_20140306_016

Skate-park :

Quel plaisir de revoir le soleil après toutes ces semaines pluvieuses !!

Nous décalons les tapis pour ne pas être dans l’ombre et en profiter au maximum. Il faut dire que jeudi dernier, nous avions du remballer tout notre matériel, tellement il pleuvait et avions fait pratiquement tout l’atelier sous la pluie.SAM_1578

Alors aujourd’hui, on en profite : il y a du monde et chacun s’assoit selon son envie sur le tapis des petits, celui des livres et coloriages ou celui des jeux de société.SAM_1602

 

SAM_1564

J’offre un petit thé aux mamans qui passent. Certaines s’installent avec nous et je leur propose de reprendre nos ateliers créatifs, en leur montrant comment réaliser un « collier soleil ».

Maintenant qu’elle a vu comment faire, Massita est prête à essayer demain.

Les garçons, toujours très demandeurs de jouer au ballon, entraînent Florian sur le terrain avant de revenir vers nous.

Pendant le goûter, nous lisons et découvrons le courrier de nos correspondants de Toulouse qui nous répondent suite à notre première lettre. Ils nous ont envoyé des dessins, des lettres et des photos des gerbilles !!

SAM_1611SAM_1612

La Croix Breton :

Quel super atelier on a passé tous ensemble ! Cette journée ensoleillée était l’occasion de profiter plus sereinement de ce grand espace. On était contents de faire la connaissance d’Elnour qui est venue découvrir toutes les activités proposées.

SAM_1448

Leila a pu installer la slack-line, tendue entre deux bancs, et Ayub, Sifax et Sarah ont pu jouer aux équilibristes.

Pendant ce temps, on sort raquettes et volants pour s’initier au Badminton. Même Salima, la maman de Sifax et Sammy, a joué avec nous.SAM_1428

Sur les tapis, Wiem, Imane, Sarah, Lina et Srijan ont joué aux artistes-architectes en dessinant la maison de leurs rêves. De vrais artistes !SAM_1469

 

On attendait tous impatiemment le moment du goûter, concocté encore par notre chef officiel Es-gâteaux, j’ai nommé Fatima et son gâteau hyper moelleux au chocolat- citron. Huuuuum, vivement jeudi  prochain !

 

SAM_1455SAM_1477SAM_1528

 

 

Mercredi :

Ludothèque :

Cette semaine s’annonce des plus agréables grâce au soleil et à la température qui est remontée ! C’est avec un climat très propice à nos ateliers que commence d’ailleurs celui de la ludothèque.

Il y a beaucoup de monde ce mercredi et notamment des mamans venues accompagnées leurs enfants. Farid, le nouveau permanent entame une initiation de jeux d’échecs avec les enfants, à coté Mélissa, Aline, Florian et Maria commencent par un jeu de l’élastique avec Kadidja, Eddy, Nawelle et Adam.

SAM_5718

SAM_5721

 

De plus en plus d’enfants arrivent et on se répartit alors sur différents ateliers, Florian installe la cage de football pour les garçons et joue également au « Molkky » avec eux, SAM_5727

Maria entame des parties de Mikado, Aline est sur le jeu du Memory,

SAM_5788

SAM_5744

Farid rassemble d’autres enfants s’intéressant aux échecs, Melissa joue au billard et au frisbee.SAM_5781

Ce bon atelier se termine par le gouter avec les enfants et la présence des mamans restées avec nous !

Au jardin :

Enfin le soleil est là, nous l’attendions depuis bien longtemps. Un vrai parfum de printemps règne sur le terrain.

SAM_1494

Avec ce temps il va être plus pratique pour nous de nettoyer les bâches des tentes du DAEV.SAM_1412

Elles vont sécher plus rapidement une fois propres. Aussi nous démarrons un grand feu pour terminer enfin notre grand nettoyage d’hiver.SAM_1500

Nous n’avons pas vraiment de difficultés pour le lancer après les multiples branches, ronces et lianes sont brûlées rapidement.

On délimite également l’ensemble de nos parcelles qui ont été agrandies à l’aide de piquets. Puis nous prenons le temps à une séance d’observation des quelques fleurs du terrain qui pointent le bout de leur nez.

SAM_1521

 

A Villebon :

Atelier théâtre :

Aujourd’hui à lieu sur le terrain de Villebon une conférence de presse contre l’expulsion. Beaucoup de monde et de journalistes sont donc présent-es. A notre arrivée des habitantes ainsi que des personnes de l’ASEFRR accrochent des photos des habitant-es sur les murs des baraques. Dans un premier temps il nous est difficile de nous réunir mais nous y arrivons finalement. Et nous arrivons même à être nombreux-ses. Nous faisons toutes une série de jeux d’écoute que nous connaissons déjà. Des progrès sont largement visibles et c’est vraiment plaisant !

DSCN9235

De nouvelles têtes se joignent à notre groupe, et beaucoup de personnes restent autour à nous regarder jouer. Il y a une vraie bonne dynamique, c’est vraiment chouette ! Notre atelier se termine au son de l’accordéon. En effet, aujourd’hui David, un proche d’Animakt, est venu avec son instrument et nous fait le grand plaisir de nous interpréter plusieurs morceaux de son répertoire. Les enfants reprennent  tous et toutes en cœur avec lui et nous dansons tou-te-s ensemble. Avec le soleil cette ambiance est d’autant plus chaleureuse, ça fait du bien !

Atelier avec les enfants :

Peu d’enfants se présentent au début de l’atelier…c’est le jour de la conférence de soutien aux habitants du camp qui mobilise toute l’attention. Tous sont affairés à nettoyer le camp, suspendre des banderoles, afficher des photos, …Les enfants sont tout excités, certains sont en costumes cravates et le camp est astiqué et rangé au millimètre, tout reluit !

Nous finissons tout de même par rassembler un petit groupe qui s’agrandit progressivement lorsque nous débutons le jeu collectif : un poissons-pêcheurs endiablé et en plein soleil…le printemps pointe son nez ! Ensuite, nous nous attablons pour que les enfants dessinent autour des phots d’eux que nous avons prises la semaine précédente. Tout ce beau travail pour décorer et personnaliser leurs classeurs. Les enfants sont très fiers de leurs portraits et s’appliquent tous pour les mettre en valeur. Ceux qui étaient absents au précédent atelier se font tirer le portrait…l’occasion de se montrer sous son meilleur jour !

Le goûter a clôturé un moment festif dansé aux airs d’accordéon en plein soleil !

KroniKs des Robinsons de Grenoble: madame RUETABAGA

Vendredi 7 MarsNous débutons avec Marie, un nouvel atelier dans un squat où un grand nombre de famille sont réfugiées. Nous nous installons non loin de la maison principale puis quelques enfants  viennent nous rejoindre. Les enfants sont âgés de 2 à 6 ans et ils sont très en attente de découvrir le matériel proposé. Je suis même assez étonnée car ils  nous sollicitent peu et je ne cherche pas à intervenir mais laisser venir ce qui se crée entre nous. Nous avons de la chance car le temps est agréable. Nous finissons par un goûter puis chacun rejoint ses activités.Light Gren

Atelier de rue à la Villeneuve :

Robin et Lou se joignent aujourd’hui à l’atelier. Il fait vraiment très beau et ce qui nous permet de sortir un grand choix de jeux.

Alice sort sa carriole et il y a autant d’enfants autour d’elle pour confectionner des livres. D’ailleurs, Alice à déjà édité le livre de Aya, qu’elle montre au reste du groupe.
Nous passons un agréable moment puis vient le temps du goûter. Robin a ramené des pop-corn maison, pour le grand plaisir de tout le groupe.

 

Faire de la politique là où elle se défait

Faire de la politique là où elle se défait (S. Thierry)

Nous vivons l’ère de toutes les désillusions électorales et politiques; à quoi bon disent tous les passants. Ce qui semble aujourd’hui interdit est même de penser que quelque chose pourrait être meilleur.

Et voici que ceux qui ont le plus pour se plaindre, ceux qui savent mieux que quiconque ce qui ne va pas, ce qui se défait, ce qui se détruit , sont aujourd’hui les premiers à se retrancher, à se diminuer, à se faire oublier.

 SAM_5594

Nous voudrions faire de la politique là où elle se défait: dans la rue, dans le vivre ensemble, au travail , au chômage, dans les transports , pendant l’éducation des enfants, durant les loisirs, et l’absence de loisirs.

Nous voudrions faire de la politique là où on nous dit qu’il n’y en a plus, ou u’il n’y en a qu’une , là où on nous dit qu’il n’y a pas le choix, là où on nous dit de « circuler, y’a rien à voir ».

Nous voudrions faire de la politique pour chaque enfant, pour qu’il ait une place, une parole, pour qu’il soit membre ici et maintenant d’une société qui l’accueille. Nous voudrions faire de la politique dans la politique de la ville, dans la politique sociale, dans la politique de l’enfance… là où elle fait clairement défaut!

SAM_1389

Nous voudrions reconquérir la possibilité de penser la vie sociale, le travail, la Cité, la rue et le travail. Nous voudrions reprendre et partager les responsabilités.

A Robinson, nous étendons nos tapis, avec politique, nous faisons nos tartines, avec de la politique , nous jouons avec de la politique, nous dessinons et créons avec la politique dans la tête et dans nos actes.

Il y a  bien longtemps, Freinet avait voulu donner une autre image de la politique. Il apportait une exigence de cohérence entre les idées et les actes de la vie de tous les jours. Pour lui la politique c’était ici et maintenant avec les plus petits, là où il est dit qu’il n’y en a pas.

Sinon, il n’y a nulle part de politique, il n’y a que du pouvoir. C’est précisément là où elle se défait, là où elle fait défaut, qu’il faut en faire.

Et tout s’enchaîne:

Voici que nous faisons de l’éducation là où elle se défait, là où il n’y en a plus, là où il n’y en a plus projet, dans les friches et terrains vagues de nos vies modernes.

Et voici que nous faisons du social, là où il n’y en a plus, là même où on dit que le social n’est pas  possible.

Dimanche au jardin :

Un grand soleil nous accueille aujourd’hui ! On a bien envie de croire que le printemps est en avance…mais c’est encore un soleil d’hiver…ne nous précipitons pas, il fait encore bien frisquet !

SAM_5704SAM_5707

« Pour moi, le dimanche, c’est pas le jour du Seigneur, c’est le jour du jardin ! », annonce avec énergie Jean-Jacques. Nous voilà tous à bord du camion du jardin, en route pour une belle journée de travail dominical. La joyeuse petite équipe que nous constituons, avec des grands, des très grands et des plus petits, s’affaire dès notre arrivée :

Jean-Jacques ne perd pas une seule seconde pour empoigner un râteau et se mettre au travail. Il se met sans transition à l’étalage de crottin de cheval sur le terrain des pommes de terre… « baaaaaaah !!!! », s’exclameront les plus jeunes de la troupe, Corentin et Tony… des pommes de terre nourries au crottin de cheval, ça fait regarder les frites d’un autre œil.

De son côté, Zora se dresse en véritable maîtresse du feu malgré les difficultés (barbecue trempé et bois humide), avec grand succès, au plus grand plaisir de notre petite troupe qui se réjouira de déguster des merguez grillées pour le déjeuner !

SAM_5638SAM_5681

Après un bon repas, nous mettons tous les mains à la terre pour désherber les fraisiers puis finissons ensemble d’étaler le fameux crottin de cheval de l’écurie voisine sur le terrain de nos future pommes de terre qui seront bien nourries !

SAM_5700

Et n’oublions pas, l’idée nous est venue qu’il serait utile pour nous aider à démarrer les prochains feux de récolter des pommes de pins dans les parcs du quartier ! Affaire à suivre…

SAMEDI :

VSM :

Bel après-midi à la Villa St Martin où le soleil était présent pour nous réchauffer, ça nous change un peu de la pluie incessante de ces derniers jours. Le DAEV est donc déployé sur le terrain.

L’atelier cuisine démarre. Les apprentis cuisiniers concoctent un gâteau fondant chocolat noisette, la cuisson parfume l’air de la villa. Les enfants doivent notamment casser les noisettes pour la préparation.

SAM_5589

La slack-line est installée et à beaucoup de succès, certains n’ont pas besoin d ‘aide pour tenir l’équilibre, sinon les adultes sont là pour assurer la traversée de la slack-line.

SAM_5571SAM_5582

La tente petite enfance est investie où ont été fait notamment des pendus et de l’initiation musicale.

SAM_5590

De grandes parties de Dobble et de devine-tête sont lancées sous la seconde tente. Il y a du niveau !! Les parties sont serrées.

SAM_5598

Puis notre conseil de quartier des enfants très nombreux, nous revenons sur les bases du conseil car de nouveaux enfants sont présents. Enfin, le goûter est pris sous le soleil tout en dégustant le fameux gâteau au chocolat élaboré par nos robinsons.

SAM_5594SAM_5619

Champlan :

Petit comité pour cet après-midi à Champlan. On tente le jeu « accroche-décroche » et on s’éclate !! On court à en perdre son souffle et on rigole ! Qu’est-ce qu’on rigole ! Après être bien essoufflé, on continue à courir en jouant à chat glacé, proposé par la petite Denisa.

SAM_1335

Après quoi, chacun s’assoit à son aise soit autour de la table, soit sur le tapis.

SAM_1375

On distribue les cahiers aux enfants pour qu’ils terminent les exercices en cours, puis chacun décide s’il veut faire de l’écriture, dessiner ou jouer à la dinette, ou avec les puzzles. Le petit frère de Denisa, Andrei découvre notre atelier avec timidité et ne quitte pas notre collègue Maria, qu’il connaît bien.

SAM_1344SAM_1351

Notre petit groupe se rassemble ensuite pour le goûter : clémentines, chocolat chaud et cornflakes et quelques petits fruits secs ! Ciao !

Vendredi

Au jardin :

C’est avec un groupe de robinsons motivés, petits et grands que nous nous dirigeons au terrain des ruches pour continuer notre « grand défrichage ».

SAM_1273

La pluie nous accueille puis fait place au soleil, le temps alternera ainsi tout l’après-midi et nous observons alors un magnifique arc-en-ciel qui se forme tout prêt du terrain.

SAM_1307

Les débroussailleuses rugissent sur le terrain et résonnent dans le bois. Chacun  se relaie sur les 2 machines. Il faut aussi changer le fil et affuter les lames de chacune d’elles. Un feu est également lancé pour brûler touts nos tas de ronces, d’herbe et de bois mort qui jonchent le sol.

SAM_1293SAM_1315

Un beau travail d’équipe, et on se détend un peu pour une séance de grimpe dans les arbres. Mais l’heure passe, vite nous prenons le goûter et la pluie arrive, nous rentrons donc à grandes enjambées au camion.

A la Rocade :

La pluie, encore la pluie…Mais pas de quoi décourager les robinsons !

On profite d’une éclaircie pour sortir les cerfs-volants, mais difficile de les faire décoller malgré tous les pilotes de l’air volontaires. On a bien ri en regardant Aline, Héloïse ou Abdel courir sous la pluie battante, le cerf-volant refusant de voler.

SAM_1389

Sous les tentes c’est l’affluence, l’occasion de tester des nouveaux jeux de société comme « Mirorigolo » un jeu où il faut faire deviner des objets en les dessinant tout en portant des lunettes aux verres déformants.

SAM_1362SAM_1419

Dans la tente petite enfance Shaineze et Ramdalla et Iasmina se régalent autour d’une bonne dinette.

SAM_1402

On restera abrités pour le goûter, l’occasion de goûter aux marrons glacés gentiment offerts par Joëlle.

Soirée conviviale à la Salle Bretten :

Quelle soirée ! Cela faisait un bon moment que nous n’étions pas allés à la Salle Bretten pour notre fête. Nous étions très nombreux et l’ambiance était survoltée : des familles, des enfants du quartier,  des enfants de Champlan, accompagnés de Csilla, mais aussi des jeunes de Villebon, venus avec nos partenaires de SAVALFERR ; Claude et Robi. Malgré nos efforts pour que les enfants viennent en famille, ils sont nombreux à être seuls et ont de l’énergie à revendre. Ils passent de leur assiette, au maquillage, à l’extérieur de la salle, et courent partout !

SAM_5537SAM_5563

Jessica, qui était venue en stage chez nous, vient ce soir participer à la fête et ça nous fait très plaisir de la revoir. Il y a aussi Ramona, notre ancienne collègue et encore beaucoup de monde. Heureusement, nous avions prévu 3 grands plats, cuisinés avec des mamans du quartier : Tiebe et Yassa du Mali et couscous du Maroc. C’est un régal !

SAM_5541

Nous proposons une fresque à la pastelle avant que les spectacles d’enfants commencent  : de la danse et encore de la danse, par 2 groupes de filles, et les Red Scorpion Crew. Ils sont vraiment doués nos Robinsons et on les encourage.

Après tout ça, tout le monde sur le dance floor pour finir la soirée !

SAM_5560

Jeudi

Au jardin

C’est partit pour une nouvelle après-midi au terrain de l’équerre.

Nous arrivons au jardin sous le soleil, parfait pour démarrer les travaux ! Nous avons ramené la motobineuse. Nous allons pouvoir retourner le terrain à notre guise.

SAM_5472

Malheureusement la machine n’en fait qu’à sa tête. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fonctionné, depuis l’automne dernier. Elle cale régulièrement et il faudra attendre la fin de l’atelier pour qu’elle se mette à avancer correctement, on se demande si la motobineuse ne se moque pas de nous.

SAM_5473

SAM_5481

Nous terminons donc d’agrandir notre parcelle, de casser les mottes, d’enlever l’herbe puis nous passons la motobineuse sur ce nouveau terrain. Mais après le soleil c’est le déluge ! Une pluie incessante fait son apparition nous allons donc tous à l’abri sous la serre, heureusement qu’elle est là sans quoi nous aurions été trempés jusqu’aux os !

Skate-park :

En sortant du local Sofia et Khadija nous attendent et nous accompagnent jusqu’au skate-park. Nous arrivons sous le soleil. Comme si la pluie avait décidé de faire une trêve pour nous laisser faire l’atelier. Nous installons alors, avec plein d’entrain, les tapis et les différents jeux. Khadija commence par lire à haute voix la bande dessinée sur les blagues toto.

SAM_1239

Nesrine et Nawelle nous rejoignent rapidement ainsi que Sadio, Fatima et Momo, mais l’atelier à peine débuté voilà que la pluie pointe le bout de son nez et pas qu’à moitié. Nous voilà obligé de tout ranger à la hâte et d’aller nous abriter. Mais quelques courageux et courageuses se lancent tout de même dans une partie de jeu « du mur ».

SAM_1217

Avec Iasmina, Fatima et Nesrine nous commençons par jouer à chat et nous enchaînons sur une partie de cache-cache. Et, oh joie ! Le soleil revient ! Nous décidons donc de nous réinstaller sur les tapis et jouons au « Tic Tac Boum ».

SAM_1207SAM_1211

Nous rigolons beaucoup et Fatima est en super forme, sa timidité s’est comme… envolée ! Puis vient l’heure du goûter, et sous l’impulsion de Momo nous installons au soleil et ça nous fait le plus grand bien ! Un petit groupe du jardin nous rejoint même et partageons notre goûter avec eux/elle.

Pour résumer même malgré cette pluie qui s’est abattue sur nous avec tant d’acharnement nous avons passé un super atelier, les petit-es et grand-es Robinson sont toujours là pour nous motiver !

La Croix Breton :

On croit au miracle quand on voit les premiers rayons de soleil de la journée inaugurer ce début d’atelier. Mais la lueur d’espoir fut brève, le temps d’installer la slack-line et des trombes d’eau s’abattent sur nos têtes. Même pas peur.. .

DSCN9210

A la demande générale on commence par un cache-cache géant.

DSCN9211

Muslim et Jason, rejoints par Srijan jouent les équilibristes et parviennent même à sauter sur la slack-line, épatants !!!

DSCN9202

Dur de rester assis sur les tapis avec ce froid, il nous faut de l’action ! Un jeu du ninja et un chat-famille nous maintiendront jusqu’au bon goûter salé préparé par Fatima. Aujourd’hui on eu droit à un super cake au thon, olives et courgettes, un régal encore merci !

DSCN9224DSCN9231

 

Mercredi :

Ludothèque :

Il y a foule aujourd’hui à la ludothèque. Le groupe de la formation en pédagogie sociale de mélodie nous accompagne pendant cet atelier, et les enfants sont nombreux au rendez vous.

SAM_1330

Au programme, nous avons ressortie le puissance 4 géant qui marche très fort !

SAM_1354

Nous déployons aussi la Slake-line, et et les petit comme les grand s’exercent au funambulisme.

SAM_1321

Le jeu d’échecs marche aussi très bien et on constate que même des adultes aguerries peuvent $être mis en difficultés par les enfants habitués de l’atelier. Au fil de l’après midi, la ludothèque grandis. Des familles nous rejoignent. Une maman nous offres des bonbons que l’on partagera au gouter. Meissa perd un de ses gants « squelette », on passe une annonce pendant le gouter, et on finira par le retrouver.

SAM_1360

Au jardin :

Que d’activité cet après-midi au terrain de l’équerre. Comme tous les mercredis nous commençons par nettoyer les bâches des tentes du DAEV à l’aide d’huile de coude. Et pour les sécher un maximum un coup de serpillère et un peu de vent.

SAM_5396SAM_5408

Aussi un grand chantier se lance ! Nous décidons d’agrandir notre grande parcelle du fond, tout le monde s’y met, c’est plus sympa à plusieurs. Les houes, bêches et pelles sont utilisées, les râteaux également pour enlever toutes les mottes d’herbe, si quelqu’un veut refaire s pelouse chez lui c’est le moment !

SAM_5406

Nous sortons la débroussailleuse car Théo tenait à la passer deans le terrain. Il commence alors à dégager les allées, avec ce temps quasi printanier l’herbe commence à pousser, et certains fleurissent déjà !

SAM_5452

Une belle après-midi passée tous ensemble au terrain.

A Villebon :

Atelier théâtre :

Nous arrivons sous un air de printemps. Le soleil tape et nous réchauffe. Nous nous échauffons, en massant notre partenaire et nous mettons à faire différents exercices. Nous recommençons par le jeu de l’électricité qui doit circuler dans les mains. Les ados aiment vraiment cet exercice. Nous sommes beaucoup moins vifs et vives que la semaine derrière mais laborieusement nous arrivons quand même au score de 4. Nous entreprenons ensuite une partie de mimes avec les gestes du quotidien. Des progrès sont déjà visibles. Nous continuons ensuite par une grande partie de béret. Et nous rions vraiment beaucoup. Nous appelons des chiffres, d’abord de 1 à 5, puis de 5 à 8 et ajoutons également les couleurs. Le jeu se complique lorsque chacun-e d’entre nous a et un chiffre et une couleur. Il s’agit d’être super concentré-e !!! Un autre jeu rythme l’atelier et connait un franc succès, « les jours de la semaine ». Une fois tous et toutes en rond, nous devons chacun-e notre tour taper dans la main de son/sa voisin-e en nommant un jour de la semaine, dans l’ordre, et lorsqu’arrive le dimanche il faut retirer sa main le plus vite possible pour ne pas être touché-e ! Nous faisons plusieurs parties, en français et en roumain.

Vous trouverez quelques photos sur ce lien: 

http://www.flickr.com/photos/alexisnys/sets/72157641656348614/

Atelier avec les enfants :

Du côté des enfants, on retente « accroche-décroche », bras dessus, bras dessous, le « sobolan » et le « pisica », courent autour de nous : le sobolan doit courir vite et s’accrocher à l’un d’entre nous, pour ne pas se faire attrapé par le « pisica ». C’est mieux que la dernière fois mais toujours un peu rock’n’ roll car tout le monde veut être le chat ou la souris.

DSCN9169

On jouera quelques minutes à l’épervier pour que tout le monde coure un peu avant de s’installer autour des tables.

Les grands récupèrent leur classeur et termine des exercices en cours : des coloriages magiques et des points à relier, mais aussi les petits pantins peints deux semaine auparavant à découper et à articuler avec les attaches parisiennes. Pour ceux qui ont terminé, on fait un peu d’écriture, des boucles, des cercles, des lettres ou des mots selon le niveau de chacun.

DSCN9183DSCN9184

Du côté des petits, on s’arme de craies pour s’entrainer à faire des cercles sur une feuille blanche. Pour ceux qui ont un peu l’habitude de tenir un crayon, on s’entraine à faire des cercles sur des lignes d’écriture.

DSCN9193

    KroniKs des Robinsons de GRENOBLE: Madame RUETABAGA

L’association Madame Ruetabaga à déjà 1 ans d’existence et pour notre plus grand plaisir.

Nous continuons nos ateliers à la Villeneuve où un grand nombre d’enfants se joint à nous chaque semaine.

Merci à tous pour vos soutiens.

Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses

Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses (Paul Eluard)

Un des grands problèmes de l’individualisme est son évidence. L’individu ne doute pas une seconde qu’il en est un, même si ceci ne lui apporte aucune information en soi sur son identité et encore moins sur son contenu.

Pour autant, l’individu est un leurre ; comment peut on y croire? D’où vient il ? Qui l’a fait? Et voilà que nous retrouvons « le Social », le groupe, la communauté qui ont produit cet individu qui peut à présent oublier son histoire.

Nous produisons nos oublis, nos indifférences, nos amnésies et nos angoisses. Nous les entretenons jour après jour; ils n’ont rien de naturel, mais tout nous y encourage: ordre social, mérite, école, réussite scolaire et sociale, organisation du travail, police et médias.

L’évidence de l’individu, c’est cela qu’on appelle idéologie; lutter contre, c’est faire de la politique.

En Pédagogie Freinet, nous postulons que l’individu seul ne compte pas, qu’il faut y ajouter également le fait d’être un sujet, pour pouvoir donner une personne.

Etre un sujet, c’est avant tout pouvoir dire « je », c’est à dire être le sujet d’une action, d’une parole, en un mot d’un verbe. Par le sujet, l’individu s’engage, se confronte à ses limites et peut impacter la réalité , autant qu’elle l’impacte lui même.

C’est une métamorphose, la première, la plus importante, celle la même qui nous fera aimer et rêver de toutes les autres.

Lutter contre l’oubli c’est se souvenir de ses dettes originelles, de tout ce que le moi doit aux nous et aux autres, de tout ce que le présent doit au passé , de tout ce que nous devons au monde.

SAM_1224

Il faut une pédagogie pour se souvenir, comme pour apprendre à penser par soi même et parmi les autres; c’est le projet de la Pédagogie Sociale , ce à quoi dans notre association, nous nous employons chaque jour, mêlant les âges , les cultures, les identités. Nous cultivons les métamorphoses.

« L’enfer des vivants n’est pas chose à venir ; s’il y en a un, c’est celui qui est déjà là, l’enfer que nous habitons tous les jours, que nous formons d’être ensemble. Il y a deux façons de ne pas en souffrir. La première réussit aisément à la plupart : accepter l’enfer, en devenir une part au point de ne plus le voir. La seconde est risquée et elle demande une attention, un apprentissage, continuels : chercher et savoir reconnaître qui et quoi, au milieu de l’enfer, n’est pas l’enfer, et le faire durer, et lui faire de la place. »

Italo Calvino, Les villes invisibles

 

Dimanche

C’est un beau soleil qui nous accompagne en ce dimanche.
Un grand groupe de Robinsons est present pour passer cette journée.
Très vite des petits groupes s’organisent! Rabia,Monira aidé de quelques enfants préparent
le repas,pendant que Donya,Farid ainsi que Losseni s’affaire a nous prépare une superbe table.
Madalin de son côté fini la fabrication du fabrication du Four à pain, commencé par sa maman la semaine précédente.
JJ ;  aidé de Yannick , s’occupe de faire des mauvaises herbes,un grand feu.
Après le repas,nous nous organisons  pour ramasser tout ce qui traîne sur le terrain.
Un autre groupe part avec Melissa au bois afin de faire une balade et ramasser du bois afin d’alimenter le stock du jardin.
Les mamans de leur côté nous préparent un bon thé a tous,elle prennent du temps pour elles autour du feu. Nous finissons la journée par la cuisson d’un pain dans notre four. Nous le partageons tous ensemble tout chaud…comme cette belle journée que nous avons passé tous ensemble.

Samedi

VSM :

Cet après-midi au ciel douteux, nous avons été goulûment bercés au rythme de  la confection d’une « flopée » de cookies chocolat-noisettes, de leur cuisson qui a laissé s’échapper du four une délicieuse odeur qui faisait frétiller les narines puis enfin de leur dégustation !

SAM_1287

 

Autour de cet atelier cuisine se déroulaient un atelier jeux de sociétés où nous avons joué au « Myto »,

SAM_1099

 

un atelier petite enfance où quelques histoires ont été lues enroulés dans des couvertures, un atelier cirque avec la désormais habituelle slackline,

 

 

SAM_1292

un atelier « poésik » qui a fait sonner les percussions et inspiré de drôles de rimes

 

 

 

 

 

Et enfin un atelier cerf-volant qui a fait voler au-dessus de nous un grand papillon bleu.

SAM_1097

Le conseil de quartier a laissé fleurir de nouvelles propositions : « faire un gâteau à étages comme dans les mariages », « organiser une course de vélo dans le quartier », « faire une ballade à vélo », « faire un gâteau au chocolat », « faire un conseil de quartier tout en rimes comme les textes de l’atelier poézik », …encore tout un programme !

A Champlan :

L’atelier débute sous un grand soleil et ça nous fait un grand bien. Mais, à notre arrivée seule Maria, Kosmin et Ricardo sont là. Nous débutons donc, en attendant les autres enfants, par se faire des passes et nous jouons également à chat.

 

.

Pendant ce temps, Ramona va chercher les enfants de l’autre camp. A leur arrivée nous faisons deux équipes, avec pour chef Kosmin et Ionut, et jouons à la balle au prisonnier. L’équipe de Kosmin remporte cette partie. Les garçons embraillent ensuite sur une partie de foot endiablée.

 

.  .

 

Mais très vite voilà déjà l’heure du goûter, tous et toutes assis-es, nous partageons un quatre-quart et quelques carreaux de chocolats ainsi qu’un chocolat chaud, évidement !

 

 

Vendredi

Au jardin :

Au contraire de la veille, nous allons cette fois ci profiter d’un beau soleil qui nous accompagnera tout l’après-midi.

Nous allons au terrain des ruches avec notamment Théo et Najamie, nous partons donc avec un groupe où presque toutes les générations se rencontrent.

SAM_1009

Plusieurs activités sont au programme. Tout d’abord nous nettoyons nos vieux cadres des ruches. Il faut les désinfecter à l’aide de petits chalumeaux et enlever la vieille cire.

SAM_1013

Cette dernière va nous aider à démarrer un grand feu où nous brûlons nos tas de ronces et d’herbes qui ont été fauchés.

SAM_1037

 

 

Nous avons ramené une débroussailleuse et nous sommes plusieurs à s’y relayer, chacun nettoyant le terrain parfaitement.

 

 

 

Nous ramassons donc ce qui à été coupé puis nous le mettons au feu directement. Nous pouvons circuler plus agréablement au terrain sans avoir à slalomer entre les ronces.

SAM_1036

Enfin un thé pris au soleil conclut de belle manière cette après-midi riche en activité.

A la Rocade :

Aujourd’hui le soleil est au rendez-vous et cela se ressent, beaucoup d’enfants et de mamans sont présent-es.

Leïla propose aujourd’hui un atelier « Carrot cake ». Plusieurs enfants et même des mamans viennent lui prêter mains-fortes.

SAM_5338

 

Certain-es s’occupent de broyer les spéculos de sorte à ce qu’ils ressemblent à du sable.

D’autres s’occupent de casser les œufs et de séparer les jaunes des blancs. Il faut également touiller, mélanger, et même goûter de temps à autre. Il y a du travail pour tout le monde !

Souad a apporté la sono portable et un bon grand groupe de jeunes filles se lancent alors dans une chorégraphie, chacune apporte son idée et la partage avec les autres.

La musique contribue grandement à rendre l’atelier vraiment agréable.

SAM_5318

 

Le papa d’Enrique et Elisabeth est là aujourd’hui et apprend aux enfants à utiliser le cerf-volant. Tout le long de l’atelier, vol ainsi un beau et gros papillon.

 

 

 

A tour de rôle les enfants prennent les rennes et court afin qu’il prenne son envol.

SAM_5357

Dans la tente petite enfance, beaucoup d’enfants sont également présents et jouent à la dînette et à divers jeux d’assemblages.

Florian improvise une partie de ninja qui connaît toujours autant de succès.

Dans la tente des grand-es les dessins vont bon train, chacun-e laisse place à sa créativité.

SAM_5307

Au goûter nous réalisons l’ampleur de l’atelier. Nous sommes effectivement très nombreux, heureusement que le « Carrot cake » vient combler les plus gourmand-es ! Même les plus réticent-es se régalent.

Jeudi

Au jardin

Nous arrivons au terrain mais la pluie n’est pas là ! Peu de temps après elle arrive et ne nous lâchera pas de l’après-midi.

Difficile donc de jardiner dans ces conditions. Mais les participants sont courageux car les éléments ne les dérangent pas, certes, de temps en temps, un passage à l’abri sous la serre est le bienvenue.

SAM_5291

Dimanche nous avions grignoté un peu de terrain pour agrandir deux parcelles, nous avons désherbé puis ajouter un peu de fumier ces deux parcelles. Un travail important de défrichage avait été effectué dimanche pour permettre l’agrandissement de la parcelle située à droite de la serre.

 

SAM_5289

Les bâches du DAEV avec ce temps on pu être bien rincées avec toute cette pluie. Enfin nous avons lancer un feu dans notre four à pain flambant neuf afin de faire sécher le mélange sable/terre.

Skate-park :

Nous arrivons sous la pluie, mais bien que timidement les enfants arrivent un à un.

SAM_0988

 

Deux équipes se forment alors, l’une part faire un grand tournoi de foot, du skateboard et jouer au basket.

 

 

De l’autre côté, une équipe entame une partie de « Tic tac boum ». Il faut trouver des mots liés au thème imposé. Les idées fusent ! C’est vraiment très sympa comme jeux, petit-es et grand-es peuvent facilement y participer. Plus tard un grand jeu de mime s’improvise, en duo ou en solo, tout le monde s’applique à faire deviner aux autres une action.

SAM_0984

C’est au moment de prendre le goûter que la pluie cesse enfin, comme de par hasard… mais heureusement que nos petits Robinsons ne se découragent pour quelques gouttes de pluie ! Nous avons grâce à eux-elles put passer un chouette atelier !

SAM_0985

La Croix Breton :

Aujourd’hui, la pluie nous a accompagnés pendant tout l’atelier. Mais cela n’a pas fait peur à notre petit noyau dur de Robinsons ! Nous avons commencé par un Ninja pour nous réchauffer, puis Imène est arrivée avec un petit sachet dans lequel elle avait récolté une dizaine de pépins de pommes…très motivée pour qu’on les plante tous ensemble : « Ce serait cool d’avoir des pommiers dans le quartier !!! ». Après quelques hésitations : « Beurk, il va falloir creuser dans la bouillasse pour les semer… », « Moi je veux bien mais c’est pas moi qui mets les mains dans la terre »…notre petite équipe de jardiniers improvisés s’est affairée à aller trouver les emplacements idéaux pour ces quelques futurs pommiers ! Nous nous en sommes sorti les mains pleines de gadoue, mais pas peu fiers de cette initiative.

Après quoi nous nous sommes lancés dans une très rigolote partie d’élastique tous ensemble, à laquelle même les plus petits ont participé.

Nous avons fait beaucoup de jeux pour bouger car la pluie ne nous a pas quittés : un chat famille endiablé, un cache-cache déchaîné, etc. Pendant ce temps-là, Khadija, la plus petite (2 ans et demi) a tranquillement fait des dessins de serpents et de magasins de mamans sur l’ardoise magique.

Puis a sonné l’heure du goûter…aujourd’hui, le temps n’était pas avec nous, mais les gâteaux étaient au rendez-vous ! Fatima nous avait concocté un délicieux flan aux pruneaux et une autre maman un succulent gâteau parfumé à la vanille et à l’orange. Ce bon goûter s’est agréablement laissé dévorer !

Mercredi :

Ludothèque :

Nous ne sommes pas nombreux au commencement mais finalement pas mal au bout du compte.

SAM_0971

 

 

D’abord du billard,

 

 

 

 

puis le Memory de Winnie l’Ourson mais aussi le jeu de quille que nous avons retrouvé au fond du placard ! Ca marche bien, les enfants se relaient pour y jouer.

SAM_0947

Sur le banc, à côté, Elisabeth, Isabela, Myriam et Marwa mais aussi la maman Rachida, écrivent la lettre pour nos correspondants de Toulouse pour accompagner le petit film de jeudi dernier.

SAM_0939

Elles décrivent ce qu’elles font avec notre association et posent aussi des questions pour les enfants, là bas. On aura tout juste terminer pour le goûter !

SAM_0938

Au jardin :

C’est le début des vacances et les enfants sont ravis. Nous allons au terrain de l’équerre cet après-midi. Nous avons pas mal d’activités et de chantiers en cours.

.

 

Nous voulons fait un grand feu mais nous avons des difficultés à le lancer.

 

 

 

Nous allons plutôt essayer de le faire dans notre nouveau four à pain. Nous testons son efficacité, ça à l’air de bien fonctionner.

.

Cela va permettre également à notre mélange terre/sable de sécher.

.

 

Comme tous les mercredis désormais, les bâches du DAEV sont nettoyées, nous les laissons sécher au terrain.

 

 

 

Nous terminons l’après-midi par un goûter en prévoyant déjà les activités de demain.

.

 

A Villebon :

Atelier théâtre :

Premier atelier théâtre pour moi, je retrouve les gen-te-s d’Animakt et les adolescent-es du terrain. Nous mettons un peu de temps à tous et toutes nous rassembler mais commençons par des « jeux d’écoute ».

Dans un premier temps nous nous mettons tous et toutes en cercle et nous faisons passer de l’électricité dans les mains. Il faut que l’impulsion revienne le plus rapidement possible à l’envoyeur. Notre record est 4, ce qui n’est vraiment pas mal !

Pendant que nous jouons, un hélicoptère survole le camp et en profite pour faire du repérage… Cela perturbe forcement l’atelier. Nous réussissons à son départ à nous remettre à jouer ensemble. Nous devons piocher dans  une enveloppe des actions de la vie quotidienne, telles que « se laver », « faire le ménage » et nous devons les mimer et trouver le nom des actions en français.

 

C’est à ce moment là que des cochons, oui, oui de vrais gros cochons débarquent dans un boucan d’enfer.  D’autres cochons apparaissent les uns à la suite des autres, chargés dans des chariots. Je me demande si l’abattage va se faire à la chaîne. C’est très perturbant. Un homme s’amuse à promener l’un des cochons de baraques en baraque en le faisant rentrer à l’intérieur. Les gens rigolent et d’autres sont effrayés. Personnellement je ne me sens pas hyper à l’aise. C’est un peu fou, on se croirait dans un film d’Emir Kusturica. Nous tentons malgré tout de continuer à jouer en tentant un jeu de confiance. Une personne doit se laisser tomber au centre du cercle et les autres doivent le réceptionner et le faire se balancer.

SAM_1222

Mais, comme un incident n’arrive jamais seul, nous nous retrouvons de nouveau perturbé-es par l’arrivée des gendarmes à la recherche des cochons. Scénario improbable ! Les gendarmes et même la BAC se mettent à recherche activement des animaux agonisants. Je ne savais pas que la cause animale était leur préoccupation… L’atelier s’achève ainsi, dans une ambiance particulièrement étrange et oppressante.

Atelier avec les enfants :

Cet atelier fut très particulier…les enfants étaient très perturbés…par où commencer… ? …l’arrivée des cochons calfeutrés dans des caddies ? …l’hélicoptère de la police qui survolait notre atelier en prenant des photos ? …les enfants qui criaient « police, police ! », « photo, photo ! » en leur faisant coucou ?…le cri strident du premier cochon égorgé qui a retenti pendant qu’Emma racontait une histoire aux enfants ?…l’arrivée de la gendarmerie, qui faisait ouvrir toutes les baraques, à la recherche des cochons dissimulés ?…les cochons n’avaient pas leurs papiers…puis l’arrivée de la B.A.C. en renfort à la recherche des cochons en situation irrégulière…

SAM_1224

Au milieu de tout cela, nous avons tout de même eu un peu de temps pour poursuivre la confection des marionnettes commencées la semaine précédente.

SAM_1233

Nous avons réussi à nous attabler, un peu plus au calme et les enfants se sont affairés à les peindre, les découper et lier les différentes parties du corps de ces drôles de mannequins avec des attaches parisiennes.

 

Le goûter fut perturbé par la présence de la police au niveau des maisons à l’intérieur du camp…beaucoup d’aller-retour des adultes et des enfants mais tout de même un moment partagé pour discuter un peu avec tous de tous ces événements…

SAM_1242

On ne comprend que ce que l’on transforme

On ne comprend que ce que l’on transforme   (B. Brecht)

Nous avons été déformés par nos traditions scolaires; depuis de siècles, nous séparons de façon étanche l’étude, l’exercice et l’application.

On nous a souvent découragé d’agir en nous renvoyant à la nécessaire maîtrise préalable de multiples pré-requis, fondamentaux, compétences. On nous a retardés; empêchés, retenus, découragés.

Dans toutes les structures et institutions fréquentées par les enfants, on retarde la pratique que ce soit celle des modes d’expression, ou du vrai travail; on remet à plus tard l’exercice et la création. Cela ne pourrait être qu’une étape ultime, une consécration que bien entendu la plupart n’atteignent jamais.

Transform2

Comment dès lors s’étonner du maigre pouvoir d’agir de nos contemporains? Du sentiment d’impuissance générale qui règne? De la peur de la difficulté des initiatives et engagements?

Alors quant à transformer les choses, cela est bien entendu une autre affaire encore plus communément rare et chère.

Bien entendu, il y a ce qu’on nous apprend, ce que l’on essaie péniblement de retenir, d’appliquer, de comprendre … et il y a  ce qu’on découvre par le contact, la vie, l’engagement au jour le jour, l’inscription dans la dure réalité.

Ce sont des savoirs extérieurs, toujours menacés d’imprécision d’oubli. Ce sont des savoirs qu’on nous dicte, des instructions qu’on nous donne, des procédures auxquelles on reste extérieur.

Il y a la théorie, les droits, les intentions, les objectifs, tout ce qui est officiellement dit, et puis il y  ce qu’on apprend et qu’on comprend à l’occasion d’une situation parfaitement connue.

Comprendre c’est découvrir les trous du réel. Comprendre c’est appréhender ce qui n’est pas conforme , pas prévu, pas prédit. Comprendre c’est attraper ce qu’on ne nous a pas enseigné, entendre ce qu’on ne nous a pas dit, voir ce qui est caché, s’emparer de ce que l’on ne nous donne pas.

C’est en travaillant qu’on apprend vraiment , qu’on reçoit des leçons de vie, que l’on retient ce qui nous résiste.

Que l’on comprenne bien, il ne s’agit pas de dire que la pratique apprend quelque chose (de cela , tout le monde est convaincu), mais qu’elle nous apprend autre chose, ce qui est autrement engageant.

Le but de la pratique est de rapprocher: rapprocher l’homme de la matière, le rêve de la réalité, soi et les autres.

Nous vivons dans un monde d’éloignement: l’école, les savoirs s’éloignent comme on nous éloigne les uns des autres. On fait de nous des lointains.

Comme l’exprime S Thierry, il y a les lointains économiques, ceux qui sont exilés du monde de la production et du partage; les lointains géographiques, ceux que l’on désigne nomades et migrants pour les assigner au mouvement éternel; les lointains ethniques, ceux que l’on veut essentialiser et racialiser. Tous ne sont là que pour cacher une seule vérité: c’est nous qui nous éloignons.

Samedi et dimanche: Week-end Ados!

Dimanche

Aujourd’hui nous nous rendons au terrain de l’équerre. Plusieurs voyages sont nécessaires pour déposer tout le monde au terrain car une journée jardin pour les adhérents est également prévue. Nous serons jusqu’à 28 personnes au terrain ! Nous avons un temps magnifique pour cette journée à l’extérieur, un avant-goût de printemps.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mirela la maman d’Andrea est venue au terrain pour nous aider à fabriquer notre four à pain. Une petite équipe de maçons aide donc Mirela qui donne de précieux conseils pour monter les murets de briques. Nous trouvons de la ferraille sur le terrain, nous devons quand même faire quelques courses pour terminer notre four. Il est ainsi réalisé dans la matinée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pendant ce temps une autre équipe prépare le feu et le barbecue pour faire cuire le poulet mariné préparé la veille. La table et les couverts sont installés et en attendant de terminer la cuisson du poulet nous démarrons un grand feu pour brûler des branches de lierre, des ronces, des feuilles, un gros nettoyage en somme. Une équipe répare également le bac à sable.

Le poulet enfin cuit, nous nous mettons tous et toutes à table  et dégustons les tartes préparées la veille, ainsi que les restes de salade de riz et du délicieux crumble de poulet.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous nous retrouvons ensuite en cercle, c’est l’occasion d’évoquer la journée d’hier et la matinée d’aujourd’hui. Nous en profitons pour refaire un tour des prénoms, histoire que tout les nouveaux-nouvelles arrivant-es.  Cet après-midi, deux groupes se mettent en place, un va en forêt ramasser du bois et des palettes et l’autre groupe plus conséquent fait  de la peinture. Nous peignons les citernes et les chaises et bancs du jardin à la bombe. Cette fin de journée passe très vite, il est déjà l’heure de ranger et de rentrer.

… Suite au prochain épisode !

Samedi

Nous nous retrouvons ce samedi matin avec notre groupe d’ados, pour un nouveau week-end. Après avoir regroupé toute la troupe et le matos, nous nous dirigeons vers le centre social de Chilly-Mazarin pour débuter notre journée. Pour l’occasion, Johann vient nous prêter main forte !

Deux activités sont proposées en matinée : un groupe va cuisiner pour notre déjeuner de ce midi, un autre groupe quand à lui est sur la partie « apiculture ». Nous allons cirer les cadres pour pouvoir accueillir nos futures abeilles.

...

 

 

 

 

 

 

 

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

.

Au déjeuner  nous avons dégusté un succulent crumble au poulet ainsi qu’une salade de riz, cuisinés préalablement par le groupe cuisine.

L’après-midi deux groupes se forment de nouveau : cuisine et dazibao. En cuisine nous préparons les tartes qui serviront le lendemain, au jardin. Nous faisons également une tentative ratée de mousse au chocolat avec laquelle nous ferons ensuite un « gâteau raté-rattrapé ».

Nous terminons la journée autour d’une salade de fruits et nous disons à demain !

A champlan :

Coucou les loulous !! En attendant que Madalin arrive avec les enfants d’en face, nous jouons à l’élastique : co-ca-co-la ! Puis on monte l’élastique aux genoux, puis sous les fesses, à la taille et puis après….. bah, c’est bien trop haut, et on y arrive plus.

SAM_0786

On change de jeu, tout le monde se met dans l’élastique, et à « 5 », on doit en sortir le plus vite possible. Le dernier, resté dans l’élastique est le poisson pris dans le filet. C’est rigolo et on recommence plusieurs fois. On joue aussi aux poissons-pêcheurs, un peu dans le même style.

Après quoi, on se pose pour peindre les mêmes personnages que ceux qu’on a proposé sur le camp de Villebon mercredi : des lutins, une indienne et un clown.

SAM_0796SAM_0809SAM_0815

La dînette et le tapis d’éveil sont aussi sortis pour les plus jeunes.

VSM :

Pas de pluie aujourd’hui, l’atelier débute au rythme du djembé d’Eddy.

L’atelier crêpes compte 6 petits chefs, farine, lait, œufs, un peu de sucre et hop direction les fourneaux. Chacun veut essayer de faire « voler » sa crêpe le plus haut. Résultat : une vingtaine de crêpes à partager pour le goûter !

SAM_5267SAM_5268

Juste à côté, l’atelier « Poézic » de Florian, la musique résonne sur toute la VSM et entraîne les autres dans une danse effrénée.

SAM_5259SAM_5265

Même les petits sous la tente petite enfance profitent de la musique qui émane entre un puzzle et un jeu.

SAM_5283

Le conseil de quartier est riche en citations, les enfants s’écoutent dans le calme. Parmi les propositions : des cookies à cuisiner sont proposés pour la semaine prochaine. Enfin le goûter arrive, un bon chocolat chaud, des tartines et des crêpes.

Vendredi :

A la Rocade :

L’atelier s’articule aujourd’hui autour de nos deux tentes habituelles mais aussi de la slackline, que nous sortons dès que nous le pouvons pour jouer à l’équilibriste.

SAM_1162

Les mamans sirotent leur thé autour des tables, on joue au devine-tête sous la tente avant de commencer le brouillon de la lettre que nous allons envoyer a nos correspondants de Toulouse pour accompagner le petit film que nous avons fait hier au skate park. Ce sont des enfants différents de la veille mais ce n’est pas grave, au contraire, car ce projet vise l’ensemble de notre public. Hafsatou et Sara participent mais préparent en même temps leur soirée pyjama !

SAM_1167SAM_1175

A côté, le chat court après les souris, et on se lance la balle pour jouer au bim, bam, boum en jeu de passes et de rapidité.

SAM_1213

C’est les vacances et la semaine prochaine nos ateliers du jeudi et vendredi commenceront à 15h au lieu de 16h30 !

SAM_1217

Au jardin :

Le temps est plutôt clément cet après-midi comparé au début de la semaine. Pas de pluie et pas trop de vent. Nous continuons notre travail de défrichage du terrain. Les ronces n’ont qu’à bien se tenir !

SAM_0751

Nous dégageons aussi les framboisiers, groseilliers et cassis de ces ronces. Nous taillons également les petits fruitiers qui en avaient bien besoin. Nous avons effectué un gros travail de défrichage, le terrain à meilleure mine !

SAM_0750

Aussi nous préparons un peu de matériel pour le week-end ados qui débute demain. Nous nettoyons quelques cadres pour ensuite pouvoir y ajouter de la nouvelle cire. Ce moment permet aussi de faire le point sur le matériel que nous avons à disposition.

SAM_0745

 

Jeudi :

La Croix Breton :

Aujourd’hui c’est la croix… La quoi ? La croix ! La croix quoi ? La Croix breton Pardi! Tous les enfants sont au rendez vous dès la sortie de l’école. Au programme : Slake line, coloriages et mikado géant !

SAM_5235

Une longue file d’attente se constitue devant la Slake line.

SAM_5207SAM_5219

Les néophytes font la traversée aidés par des adultes ou des camarades, tandis que les plus hardis se lancent en solo pour quelques pas tremblants au dessus du vide. Certains comme Ayoub font de grands progrès en une seule séance.

SAM_5212

Non loin de la, Souad entame une partie de ninja avec quelques grands arrivés en cours de route. Sur les tapis, le groupe s’agrandit autour d’une partie de mikado, Linas a déjà 35 points et certains tentent de tricher pour la rattraper. Massile entre en scène, et propose une partie de football. L’heure du goûter arrive, et avec les délicieux gâteaux des mamans de la croix breton ! Le gâteau au chocolat de la maman de Sifax, et les beignets de Fatima ! Petits et grands se délectent, et remercient les cuisinières !

Skate-park :

L’atelier débute par un petit jeu  de ballon. En cercle, nous nous faisons des passes. Lorsque nous passons à droite, nous devons  dire « Bam ! », à gauche « Bim ! » et en face « Boum ! ». Petit à petit le ballon devient de plus en plus brûlant et il faut vite s’en séparer ! De plus en plus vite.. ! Cette chouette entrée en matière fait venir de nombreux enfants, dont Ryan, qui propose ensuite de faire une partie de basket. Les garçons partent alors sur le terrain avec Florian jouer au basket puis au foot.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Aline, de son côté, explique aux enfants et aux mamans présentes le projet de correspondance, que nous allons débuter avec une classe de primaire de Toulouse. Nous commençons par écrire nos prénoms sur une feuille. Grâce à la technique du stop-motion, nous allons leur préparer un petit film à partir de photos. Il s’agit de prendre plusieurs photos, les unes à la suite des autres, sur lesquelles les mouvements sont petit à petit décomposés.  Nous ne savons pas encore quel sera le résultat mais nous avons bien ri ! Sadio était là aussi, avec Sidi qui ne tenait pas en place. Iasmina lui a d’ailleurs beaucoup couru après ..!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’heure du goûter arrive très rapidement tellement nous nous amusons bien. Fatima et Ryan nous distribuent le goûter que nous partageons et nous nous quittons en nous donnant rendez-vous demain à la Rocade.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au jardin

Difficile de démarrer un après-midi au jardin avec toute cette pluie qui tombe. Mais le temps est changeant, la pluie va finir par s’arrêter. Le soleil revient, tout va bien ! Nous accueillons Andreï et Oliver qui viennent nous prêter main forte !

Plusieurs groupes se forment, certains taillent les ronces et le lierre en bordure du terrain, d’autres taillent les fruitiers. Un peu de désherbage à droite et à gauche est également effectué.

SAM_0690

Nous réussissons même à nous débarrasser d’une vieille souche d’arbre.

SAM_0692

Les pommiers et les poiriers ont le droit à une vraie cure de rajeunissement, les branches mortes sont coupées, on sélectionne les meilleures, on évite qu’elles s’entortillent les unes aux autres, on espère ainsi avoir autant de fruits que l’année précédente.

SAM_0694

Nous rassemblons tout le bois et les petites branches coupées en tas, puis plions les bâches lavées la veille, qui ont pu être rincées par la pluie tombée durant la nuit.

Mercredi :

Ludothèque :

SAM_0685

Le vent est très présent mais nous réussissons  cependant à  faire vivre l’atelier avec le jeu d’échecs où Abdel et Sira enchaînent les parties accompagnés d’autres enfants !

SAM_0665SAM_0676

A coté, Florian et Iasmina jouent au billard avec Houssman, Lucas, Ethan. Souad apporte de la chaleur en ambiançant le groupe.

SAM_0659

C’est l’heure du goûter et nous sommes particulièrement gâtés car une maman de Bel-air nous offre généreusement plusieurs gâteaux à distribuer aux enfants. Nous la remercions donc tous, puis nous distribuons aux enfants les citrouilles pour eux et leurs parents.

Au jardin :

Le soleil à laissé la place à un fort vent. Peu importe, nous allons au terrain de l’équerre car nous avons une troupe de robinsons motivés.

Comme prévu la veille, nous allons nettoyer les bâches des tentes du DAEV. Il faut veiller à bien les faire tenir au sol à l’aide de briques.

DSCN8840

Puis chacun les brosse en rajoutant un peu d’eau. Nous trouvons différents endroits dans le terrain pour les étendre.

DSCN8844

Aussi un autre groupe s’occupe de tailler les arbres fruitiers, c’est la saison. Après quelques conseils avisés, nous démarrons les travaux de taille, petits et grands sécateurs  ainsi que les scies sont nos alliés pour couper les différentes branches.

DSCN8842

Le thé et le chocolat chaud sont bienvenus pour affronter le froid en cette fin d’après-midi.

Au bidonville  Villebon :

Ils sont toujours plus nombreux à participer à l’atelier à nos cotés, c’est peut être la raison de cette agitation. Le temps de réunir tout le monde, on parle des activités à venir.  Denisa nous propose de commencer par le jeu collectif du chat et de la souris et nous explique ses règles. Il fallait faire attention à ne pas glisser dans cette course poursuite.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au programme de l’atelier d’aujourd’hui, la création de petites poupées articulées en papier que l’on peint dans un premier temps ; il faut ensuite découper chaque partie du corps et les relier grâce à des attaches parisiennes. A notre grande surprise les garçons choisissent de faire le pirate et les filles la danseuse orientale. Un personnage de clown, plus simple à réaliser est proposé aux enfants.

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

Puis l’heure tant attendue du goûter distribué par Graziella et Aniella.

SAMSUNG CAMERA PICTURES