Les enjeux de la création sur les territoires (St Denis – 93)

Dans le cadre de la Plateforme nationale “Créativités et territoires” (*)

  • Journée de débats à Saint-Denis – samedi 4 avril de 9h à 18h
  • Vernissage de l’exposition « Les Rroms, entre stéréotypes et connaissances » – 18h (association Didattica http://didattica.reseau2000.net)

Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, 4 rue de la Croix Faron, la Plaine Saint- Denis (salle des conférences), accès RER B station La Plaine Stade de France.

Avec le Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (Université de Versailles Saint Quentin), l’Institut Charles Cros, la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, le Palais de la Découverte et le master SACIM (UVSQ).

Nombre de places limitées, inscription nécessaire sur http://www.institut-charles-cros.eu/spip.php?article19

Contacts : Sylvie Dallet sylvie.dallet@laposte.net (responsable scientifique des trois Journées de colloque) et Jacky Denieul j.denieul@iaat.org (Institut Atlantique d’Aménagement des Territoires -Poitou-Charentes)

PRÉSENTATION

Les intervenants de cette journée interdisciplinaire vont traiter de la dimension créative du terrain, dans sa dynamique expérimentale sur les territoires. Cette expertise multiple doit déboucher sur une charte de la créativité.

La création est elle soluble dans la collectivité ? En 2009, cette question prend une tournure grave : pour sortir de la crise mondiale, tous les gouvernements sollicitent sur le terrain la créativité des citoyens et des entrepreneurs, ces « hommes nouveaux » d’un demain aux contours imprécis. A l’inverse, les groupes financiers tendent à guider la création, la culture se mondialise et le concept de créativité évolue sous des indicateurs de validité qui doivent autant au marketing qu’à la guerre des standards.

C’est pourtant sur le terrain que s’élaborent et se valident les médiations qui font les cultures : les dées sont des programmes et, dans ce domaine, en politique comme en économie, le complexe structure le simple. Le territoire, dans sa dynamique extensible, reste, au regard de notre civilisation de simulacres, un laboratoire des pratiques humaines qu’il faut régulièrement réinventer.

Parce que le propre de la création est d’irriguer en même temps des espaces divers, les deux Tables-Rondes réunissent des professionnels, institutionnels, entrepreneurs et artistes sollicités par la Plate-forme nationale « Créativités et Territoires » (*) associée à l’Institut Charles Cros, vont croiser et confronter leurs expériences sur le concept de création appliquée au terrain, que ce soit sur la transmission ou l’émergence des savoirs.

La Journée du 4 avril fait converger sur la banlieue de Seine-St-Denis, des manifestations artistiques « Orient Occident, des Passerelles Arc-en-ciel » (production Institut Charles Cros et partenaires) avec les concertations scientifiques des chercheurs.

Cette rencontre se déroule dans le cadre du colloque ÉTHIQUES & MYTHES de la CRÉATION au Palais de la découverte les 2 & 3 avril, un colloque interdisciplinaire qui questionne, au-delà de l’actualité et en deçà de la crise, les mécanismes de la création scientifique et culturelle contemporaine, au travers des concepts de l’éveil, de la citoyenneté et de l’éthique.

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE DU SAMEDI 4 AVRIL

Matinée

9h : Accueil des intervenants et allocution de bienvenue

9 h30 : Allocution de bienvenue de Pierre MOEGLIN (directeur MSH Paris-Nord) Allocution de Sylvie DALLET (CHCSC – UV5Q/Institut Charles Cros) responsable du colloque Allocution de Dominique LANGEVIN, ambassadrice Créativité-Innovation Europe (sous réserve)

10h – 12h30 : SYNERGIES culturelles et ESPACES économiques

Depuis quelque trente ans, les arts et les sciences ont évolué très vite, dans une relation aux outils de l’information qui relient les espaces créatifs à des savoir-faire autrefois disjoints. Prenant exemple sur cette métamorphose, l’actuelle crise économique et sociale française doit dépasser la spécialisation des tâches et des structures imposée par l’industrialisation classique : le jeu de la culture, de la langue et du patrimoine réinventé, entre l’expression artistique et la méthode scientifique, repose sur l’apprentissage de créativités qui évoluent sur des terrains différenciés avec des acteurs multiples et mobiles. L’espace, nouvel acteur de la prise de conscience éthique des mutations du monde, participe de cette créativité fondamentale, constitutive de la vie d’une communauté territoriale, elle-même porteuse, par le biais de ses pratiques de bonne conduite, de passerelles nationales et de correspondances internationales.

Présentation des invités et modération : Jacky DENIEUL (IAAT)

Introduction : Hélène HATZFELD (Ministère de la Culture et de la Communication, Mission de la Recherche et de la Technologie)

  • Olivier BOUBA-OLGA (MdC, économiste, Université de Poitiers) « Connaissances codifiables et connaissances tacites : les ambivalences des indicateurs territoriaux »
  • Bernard BETANT (directeur de l’IUT de Montreuil – Université de Paris 8) « Un enseignement professionnel ouvert aux territoires »
  • Romain PUDAL (MdC, sociologue, EHE55) « Le parcours philosophique de Richard 5husterman »
  • Maurizio LAZZARATO (sociologue et philosophe indépendant) « Gouvernance et intermittence, de l’idéologie au terrain »
  • Elise MACAIRE (architecte doctorante, administratrice de Didattica) « De l’économie des pratiques à l’écosophie »

– Débats avec la salle

11 h30 à 15h : Dans le cadre des manifestations « Orient-Occident, des passerelles Arc-en-ciel » : Performance gustative : « 1000 calories pour un euro » proposée par Pierre BONGIOVANNI

Après-midi

14h-17h30 : REINVENTER le CONTRAT SOCIAL

Les mutations que les simulacres audiovisuels opèrent depuis le XXème siècle, reformulent l’espace intime et façonnent l’expression politique. La transmission des valeurs, comprise comme une conjugaison des formes et des savoirs constitue, de fait, une véritable heuristique qui s’appuie autant sur le handicap que sur la mémoire : le patrimoine construit l’imaginaire de la création entre l’oral et l’écrit de la langue, grâce aux qualités et aux défauts des sens. C’est sur cette dynamique des observatoires multiples, dans une traduction et une écoute concrète et interculturelle, que se construisent les valeurs démocratiques, dénominateurs inventifs de ce nécessaire “vivre ensemble” que doit constituer le contrat social.

Modérateurs : Léa LONGEOT (directrice Didattica) & Jacky DENIEUL (IAAT)
Introduction : Michelle SUSTRAC (géographe et urbaniste, consultante)

  • Hélène BEZILLE (MdC HDR, Sciences de l’éducation – Paris 8) « Créativités autodidactes »
  • Michèle GALLY (professeur des universités, Université de Provence – Aix Marseille 1) « Fictions littéraires & résistances »
  • Hugues BAZIN (chercheur en sciences sociales, producteur d’actions sociales collectives) « Espaces populaires et territoires de connaissance partagée »
  • Gabriel LUCAS (directeur du Nombril du Monde – Commune de Pougne Hérisson) « Patrimoines en création : le laboratoire communal »

Débats avec la salle et pause café

– Collectif Name diffusion, une forme de la rencontre « Les langues d’ici avec ceux qui les parlent et les traduisent »

– Emile NOEL (essayiste, auteur, psychanalyste) « Modéliser la révolution »

– Sylvie DALLET (professeur des universités, CHCSC-UVSQ, présidente ICC) « Les trois couleurs de l’équilibre : création, recherche et transmission »

Débats avec la salle

18h : Dans le cadre des manifestations « Orient-Occident, des passerelles Arc-en-ciel », vernissage de l’exposition « Les Rroms, entre stéréotypes et connaissances » proposée par didattica, en partenariat avec les associations Rromani Baxt et Centre AVER contre le racisme, conception & scénographie Adeline BESSON, installation du 1 au 12 avril. Invité du vernissage : Philippe BRUNET (directeur du Théâtre Demodocos et du festival Dionysies), professeur des universités, metteur en scène, récitant de l’Odyssée.

La librairie Quilombo organise une table des publications des intervenants dans le hall MSH (sous réserve)

(*) La Plate-forme « Créativités et Territoires », une « recherche-action » nomade
C’est un groupe de réflexion et de concertation dédiée à la créativité dans son approche concrète et ses études de cas. Constituée le 14 mai 2008 à la suite du projet de recherche transdisciplinaire « Ethiques de la Création » (2008- 2012) initié par l’Institut Charles Cros, cette plate-forme confronte et relie, dans une démarche de discussion et de concertation nomade (à travers le web et les lieux qui l’hébergent) des membres d’associations, d’institutions, d’entreprises, de laboratoires, qui sont tout aussi bien des chercheurs, des artistes et des expérimentateurs. Sa réflexion plurielle et expérimentale, issue du partenariat initial Institut Charles Cros/Institut Atlantique d’Aménagement des Territoires (Poitou-Charentes) est portée par Sylvie Dallet (responsable scientifique des trois Journées de colloque) et Jacky Denieul, en partenariat avec des structures citoyennes, telle l’association Didattica.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *