Cultures urbaines et espaces populaires (Bordeaux)


Pôle Carrières Sociales ISIAT CRAJEP Aquitaine
L’ISIAT (Institut Supérieur d’Ingénieurs-Animateurs Territoriaux
L’ISIAT constitue un pôle bordelais de formations, d’actions et de recherche professionnelles autour de l’animation sociale et culturelle.
L’ISIAT, depuis sa création offcielle en 1994, tend à affmer son identité bordelaise autour des questions qui traversent le champ de l’animation professionnelle dans le domaine social et culturel. L’originalité des démarches engagées découle d’une approche épistémologique et théorique qui vise à considérer l’objet « animation » comme un fait social dont il faut saisir les contours (fnalités, publics, domaines d’intervention…)
Pour analyser les situations de l’animation, i l ne sufft donc pas d’étudier ses pratiques pour elles-mêmes mais de proposer une problématique reposant sur l’articulation d’un paradigme culturel et d’un paradigme de l’action. Si l’on veut réellement comprendre l’animation, il faut y introduire la lutte que les acteurs sociaux mettent en œuvre et leurs capacités à maintenir ou à changer les formes sociétaires anciennes.
Il s’agit de promouvoir une démarche praxéologique où l’opposition classique entre théorie et pratique est perçue comme une complémentarité dialectique entre savoirs e savoirs d’actions, autrement dit de favoriser le mouvement de va-et-vient entre le vécu, la pratique et la pensée.

Hugues Bazin
lundi 22 octobre 2007 de 14h à 17h

Auteur de « espaces populaires de création culturelle, enjeux d’une recherche action situationnelle », le sociologue Huges Bazin a effectué de nombreuses études, recher¬ches et publications sur les cultures urbaines. Il a travaillé en particulier avec la DRAC Aquitaine et l’association Musiques de Nuit pour concevoir et développer une politique culturelle adaptée aux cultures émergentes sur la rive droite de Bordeaux.
Son intervention sera l’occasion de porter un regard sur les nouvelles professionnalités des acteurs populaires associatifs à partir de l’exemple du hip-hop étudié ici comme espace intermédiaire d’innovation sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *