Les conditions d’une pensée politique de la culture

quartiers-populaires-en-seine-saint-denisLes « tiers lieux » de la créativité territoriale au cœur d’un travail de la culture. La culture est politique parce qu’elle renvoie à cette conscience d’être un acteur historique d’une transformation individuelle et sociale, de n’être pas seul, mais de « faire société ». La culture est aussi politique parce qu’elle porte une nouvelle économie et renvoie à la question de la gouvernance. Elle dessine ce que seront nos futurs pôles d’activité autour desquels se reconfigurent les territoires. Un travail sur les représentations est nécessaire en déconstruisant les discours sur la culture, d’en faire l’analyse et de proposer des contre discours, faire entendre une parole qui vient de l’expérimentation populaire, une manière empirique de produire de la connaissance.

Ce document est issu de la journée rencontre-réflexion avec les acteurs des centres sociaux et socioculturels de l’agglomération bordelaise sous l’égide de la fédération de Gironde. Elle s’inscrit initialement dans le projet d’un « atlas culturel » auquel le présent texte espère apporter une contribution.

Article intégrale en ligne ici ou en téléchargement :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *