Présentation de l’auteur

Capture

Hugues Bazin est chercheur indépendant en sciences sociales depuis 1993, animateur du Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action, chercheur associé à la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord.

Du social à la socio-anthropologie

Ancien professionnel du champ social en prévention spécialisée et directeur de la revue Paroles Et Pratiques Sociales dans les années 1980, puis diplômé de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales en anthropologie et sociologie, en devenant chercheur indépendant il synthétise dans son parcours ces deux dimensions, sociale et scientifique. Cette articulation s’illustre le mieux dans une démarche de recherche-action auprès de populations et d’espaces sociaux dont les problématiques restent bien souvent dans l’angle mort de la connaissance.

Des quartiers populaires aux pratiques urbaines, Il fut parmi les premiers dans les années 80/90 à organiser des rencontres et écrire sur les expressions du hip-hop, notamment à travers le livre « La culture hip-hop » (Desclée de Brouwer, 1995).

Dans les territoires pour un développement social et culturel

Il continue toujours à être attentif aux formes d’émergences et d’espaces interstitiels de créativité. Au début des années 2000, il s’intéresse tout particulièrement à la présence d’artistes dans les quartiers populaires et contribue à plusieurs études d’évaluation autour des dispositifs d’ateliers-résidences et plus généralement sur les enjeux d’un « travail de la culture » entre éducation populaire et action culturelle.

Il a développé des partenariats comme chercheur associé à l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire (programmes 2005-2009 sur les pratiques sociales et culturelles, séminaire 2015-2016 sur l’éducation informelle), au ministère de la Culture (programme Cultures en Ville), à la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord (séminaires 2009-2010 Penser la ville contemporaine, 2015-2016 écodéveloppement des récupérateurs-vendeurs)  et d’autres organisations gouvernementales ou associatives.

Expérimenter de nouveaux dispositifs en recherche-action

Des dispositifs plaçant les personnes comme « actrices-chercheuses » au centre d’un processus de production de connaissances par la transformation sociale, offre la possibilité d’explorer des « tiers espaces » de l’expérience humaine où s’inventent les façons de vivre de demain.

Il crée en 2002 la plate-forme ressources « www.recherche-action.fr » devenue depuis un élément de référence en ce domaine et participe  à la valorisation d’espaces d’innovation validés par la savoirs issus de l’expérimentation sociale (voir actes du LISRA)

La rencontre avec une génération de jeunes acteurs sociaux et culturels contribua à l’ouvrage « Espaces populaires de création culturelle : enjeux d’une recherche-action situationnelle » (INJEP, 2006),

Il s’appuie sur la mise en visibilité de ces réseaux d’acteurs-chercheurs interrogeant les sciences sociales et les rapports sociaux pour fonder en 2009 le « Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action ». La pertinence de ce dispositif tient de son indépendance toute en provoquant des partenariats institutionnels. Par exemple, le collectif « rues marchandes » dans une recherche-action en cours avec les récupérateurs-vendeurs de rue a été un exemple d’une mise en place d’un labo social en partenariat avec la MSH Paris Nord.

Domaines d’intervention

  • Accompagnement de processus en recherche-action : Une recherche-action peut s’instaurer dans un cadre informel ou institué, s’auto-saisir ou être commandée et mobiliser un ensemble d’expertises  : expérimentation et modélisation, expertise territoriale et mobilisations locales, analyse institutionnelle, mis en place de collectifs et laboratoires sociaux, structuration de réseau, plate-forme et écriture collaborative, cycle de formation-action, valorisation des parcours d’expérience, évaluation de projet et analyse prospective, modèle de gouvernance …
  • Études et recherches socio-anthropologiques : Études d’évaluation et recherche en sciences sociales utilisant les méthodologies qualitatives : Enquête sociale, cartographie, récit de vie, entretiens, monographie, microsociologie ethnométhodologie, observation participante, interactionnisme…
  • Partenariat en recherche collaborative : Mise en place de dispositif collaboratif en recherche sous la forme de : Séminaires, colloques, programmes de recherche, publications, plate-forme numérique…
  • Formation professionnelle (Masters pro, formations supérieures) et conférences sur les questions de :  développement social, action culturelle et artistique, éducation populaire, ESS, innovation sociale, espace public, cultures urbaines et émergentes, culture numérique, jeunesse, conflits sociaux, ségrégation, méthodologie et épistémologie en recherche-action et recherche qualitative…

(télécharger la bio)

 

Hugues-bazin Bio
Hugues-bazin Bio
hugues-bazin_Bio.pdf
85.3 KiB
799 Downloads
Détails