Exigences et tolérance: sortir des logiques symétriques

La tolérance est la mesure de ce que nous attendons des autres, l’exigence est celle de ce que nous attendons de nous mêmes.

Il est indéniable qu’actuellement, les institutions, qu’elles soient sociales, médicales, éducatives, évoluent conjointement vers un seuil de tolérance, et d’exigence,  de plus en plus critique. Elles exigent et attendent de plus en plus de compétences, adhésion, engagement, indépendance de la part de leur public et sont de moins en moins exigeantes sur la qualité des pratiques, l’engagement professionnel, etc.

Il y a une logique de symétrie entre ces deux fonctions, qui, au fond , est tout à fait libérale. C’est une logique de contrat, d’échange binaire, de donnant / donnant qui caractérise de plus en plus tout notre environnement, y compris dans les sphères de nos vies qui en étaient autrefois protégées: vie sociale, familiale, intime, etc.

SAM_3560

La pédagogie sociale est une pédagogie qui ambitionne d’apprendre collectivement à sortir des logiques symétriques.

Au donnant/donnant, nous opposons la logique du don, et de l’engagement; car si la symétrie est toujours stérile et finit par confirmer les inégalités qui étaient déjà là; la dissymétrie, au contraire est productrice de richesses, de valeur et de vie.

C’est parce qu’il n’y a pas de contrepartie, que l’atelier de rue, forme fragile et précaire du travail éducatif, provoque attachement et adhésion. C’est parce qu’elle est donnée inconditionnellement et sans certitude de retour , que la confiance finit par s’instaurer comme mode de relation.

La pédagogie sociale propose un très bas seul de tolérance vis à vis des bénéficiaires; il s’agit de prendre la réalité et les gens, comme ils sont.  Il s’agit d’accepter les dépendances, la consommation, et d’une façon générale tous les gens qui ne sont pas à leur place » ou « qui ne devraient pas être là ».

Puis elle y ajoute un haut seuil d’exigences qui consiste à ce que nous nous donnions nous-mêmes  les moyens de durer, de tenir et retenir.

la logique symétrique est en train de détruire notre vie politique, économique et sociale. Chaque jour cette logique tend à créer un climat de vie de plus en plus insupportable .

C’est l’idéologie symétrique qui permet de réclamer, obtenir et faire accepter de plus en plus de violences sociales et institutionnelles contre les enfants, les jeunes, les exclus. C’est cette logique qui permet de pénaliser à l’envie les chômeurs, les sans domiciles, les Rroms.

C’est celle logique qui permet d’enterrer les idéaux d’une éducation pour tous, de la protection de l’enfance, et d’une réelle communauté sociale.

A l’inverse, il est devenu très difficile de défendre et justifier une logique dissymétrique dans un contexte où nous sommes tous les jours « bombardés » par l’idéologie contraire. Notre seule manière de procéder, d’expliquer, de faire , comme d’en donner la preuve et ce, tout en même temps, est de mettre en oeuvre des actions de Pédagogie Sociale.

Celui qui voit la Pédagogie Sociale en oeuvre dans la rue, comme celui qui voit la Pédagogie Freinet à l’oeuvre à l’Ecole, ne peut avoir aucun doute sur ce qu’elle crée, ce qu’elle permet , ce qu’elle instaure.

Encore faut il avoir des yeux pour voir.

Dimanche: Canicule 

Aujourd’hui était une belle journée comme on aimerait en vivre plus !

DSCN0582

Dès notre arrivée nous allumons le barbecue pour pouvoir faire cuire des brochettes de poulets, des merguez et aussi des patates !

DSCN0573

Nous avons aussi cueillis une petite salade pour l’entrée ! A peine le temps de la préparée et la viande est déjà cuite !

Après que les jardiniers que nous sommes aient pris des forces, il faut se mettre au boulot !

Les « tâches » sont multiples : il faut désherber les plantations de courges :

DSCN0564

mais il faut aussi cueillir les framboises, les fraises et aussi les salades !

DSCN0566

Après l’effort, le réconfort ! En effet, tout le monde boit un verre de grenadine et mange un morceau de bon gâteau afin de se détendre après cette journée fatigante, bien que satisfaisante !

Mais il est déjà l’heure de partir ! Alors tout le monde met la main à la pate, et en un rien de temps nous avions rangé tout le matériel.

DSCN0571

Et hop nous sautons dans le camion et rentrons au quartier !

Vivement la prochaine journée au jardin !

photo

Samedi:

Champlan :

« Prêt, action, ça tourne ! »Voila les maîtres mots de l’atelier du jour. Car en effet, aujourd’hui un atelier un peu différent a été fait. Les Robinsons ainsi qu’une équipe de tournage se sont donné rendez-vous sur l’un des camps de Champlan, le terrain où vivent Madalin et Maria entre autres pour y tourner un film.

SAM_7686

Ce film a pour but de d’énoncer les injustices subies par les familles et enfants roms en France.

Le film a donc été tourné sous forme de procès ou l’état et les roms étaient représentés par leurs avocats respectifs. Ces avocats étaient joués par Laurent et Abdel.

SAM_7709

Les deux parties présentaient leur argumentaire. Des témoins roms sont venus raconter leurs histoires et racontaient les injustices qu’ils ont pu vivre depuis leur arrivée en France. Enfants, parents roms alors pu prendre palace à la barre pour témoigner de leur privation de liberté et d’égalité face à la loi française. Les personnes du camp de Madalin mais aussi des personnes d’autres camps ont pu prendre la parole.

SAM_7693

Les témoignages étaient forts et personnels. Ils ont été nombreux : environs une dizaine de personnes ont fait preuve  de courage pour venir dire ce qu’ils avaient à dire et répondent aux questions de leur avocat ici représenté par Laurent. A la fin de la plaidoirie, les jurés et le juge (Garance) ont déclaré l’Etat coupable des chefs d’accusations qui pesaient contre ce dernier.

Tous et toutes ont pris plaisir à témoigner et se sont sentis fiers de pouvoir faire partie de ce film qui tente de défendre la cause des personnes roms.

Sur les lieux du Tournage du Procès

Nous étions très nombreux , pour tourner la suite du film sur le procès en cours. Après l’expulsion de Villebon, « la Cour » avait naturellement trouvé refuge au bidonville de Champlan.

moyen 2

Toute la journée, le tournage a eu lieu devant de nombreux spectateurs, des témoins, et même un Jury… Mais chut… Ce n’est pas encore prêt. (:-))

light3

 

A la Villa Saint-Martin :

Temps idéal aujourd’hui à la VSM ! Tellement que tous les ateliers sont installés à l’ombre … La petite enfance et les jeux de société sont installés et Aline anime une activité au jardin de la villa.

SAM_3569

Pendant que Ferréol joue au foot avec les garçons, Charlotte s’essaye au Dobble tandis que Matthias amuse les plus petits.

SAM_3603

Aline revient et continue son atelier autour des bracelets brésiliens avec un public fidèle qui lui apprend de nouveaux types de bracelets !

SAM_3607

Arrive le conseil de quartier pendant lequel Matthias partage son idée de pochoir sur t-shirt qui plait beaucoup aux filles qui proposent également de faire des tampons pour customiser leur t-shirt et raccourcir leur pantalons pour faire des shorts pour l’été.

SAM_3560

Les enfants proposent également une course en sac à patate et un atelier glace !

Vient ensuite le goûter qui se passe dans la joie et la bonne humeur !

Vendredi :

A la Rocade:

Aujourd’hui le soleil tape fort ! C’est donc une super journée pour installer les ateliers à la rocade !

DSCN0550

Pendant que des enfants sont en train de préparer de super marbrés au chocolat, d’autre préfère confectionner de très jolies bracelets brésiliens !

DSCN0540

DSCN0515

Certains enfants exercent leur attention en jouant aux jeux de société tandis que pour d’autres c’est l’occasion de s’exprimer en participant à l’atelier musical : Poezik !

DSCN0548

Mais le temps passe à une telle vitesse et il est déjà l’heure du gouter ! Nous pouvons alors déguster le gateau  tous ensemble!

DSCN0561

Au terrain des ruches :

Pour cette merveilleuse journée on s’est dit que l’on devrait passer voir nos ruches et « bien veiller » sur nos abeilles notamment pour les nourrir.SAM_7670

Avec un peu de mal à allumé le »feu  du sommeil «  qui nous à permis de calmer un peu l’esprit et l’ambiance à la rencontre des abeilles on à pu les nourrir et les faire un peu sortir pour qui nous donne du bon miel. Nous avons essayé de remplacer les cadres afin de prendre le goûter  et de partir.

SAM_7668

SAM_7680

Jeudi :

Croix-Breton:

Le soleil de la Croix-Breton nous a tous grillés cet après-midi. Il a même chatouillé la bonne humeur de tout le monde ; on a tous fait le plein pour tous les jours pluvieux qui auront la prétention de se pointer pour assombrir notre été continental !

SAM_3467

Un très bel atelier sous un très beau soleil, donc. Au programme : slakline, diabolo, petit bac, petit chevaux, fruits en folie, jeux de ballon, café des mamans et tutti quanti. Une très belle et joyeuse ambiance.

SAM_3446

Plein de nouvelles têtes ont pointé leurs nés de nouvelles familles que les premiers rayons estivaux ont fait sortir !

SAM_3472

Comme d’habitude, maintenant, nous avons dégusté une nouvelle spécialité pâtissière de notre Fatima à nous : une succulente tarte abricots et crème d’amandes !

SAM_3449

SAM_3464

En rentrant vers le local on à arrêté le camion au jardin à Saulx pour arroser sous la serre nos belles plantes et légumes.

Au skate-park :

Il fait beau, il fait chaud, et on s’installe sur nos tapis, avec un air de vacances dans la tête.

SAM_7646

Les mamans avec leur jolis voiles de toutes les couleurs.et leurs lunettes de soleil s’asseyent pour boire un thé et laissent les enfants aller et venir entre les différents jeux et coloriages. Des petits groupes gravitent aussi autour.

SAM_7663

SAM_7649

Des enfants par exemple, se sont mis un peu plus loin pour faire leur devoirs ensemble.

SAM_7666

Je vais les voir pour savoir s’ils ont besoin d’aide. Ils ont des divisions par deux à faire. Ils commencent par dire que c’est trop dur mais on relie ensemble la leçon et finalement ils se débrouillent très bien !

Au jardin de Saulx :

Nous arrivons au jardin sous un ciel d’azur ! Jean-Jacques désherbe et Eddie arrose les tomates, tandis que Ferréol ramasse des salades et Nicolae les lavent.

DSCN0506

Nous prenons le temps de nous reposer à l’ombre autour du goûter après cette bonne dose d’oxygène et embarquons le matériel.

Au total nous avons une vingtaine de salades  (laitues et frisées) que nous distribuons aux mamans présentes aux ateliers du skate-park et de la Croix-breton.

DSCN0509

Laura, notre nouvelle service civique, découvre les enfants et vice et versa. Nous parlons un peu du jardin car nous recrutons.toujours pour faire vivre nos cultures. Nicolae passe avec de belles salades à distribuer !

DSCN0510

Mercredi :

Jardin :

Pour aujourd’hui nous nous sommes  proposés  de faire plein de choses mais la pluie nous a contourné le plan de travail .

DSCN0500

Accompagnée par Najamie et Madalin nous avons commencé à planter les tomates à coté des épinards après qu’on à désherbé, ensuite on a planté de l’autre coté de la serre après le ramassage de radis.

DSCN0499

La pluie n’a pas arrêté de nous embêté mais comme nous sommes très travailleurs  on n’à pas arrêté le travail. Avant de prendre le goûter nous avons arrosé sous la serre et ensuite on à dit « au revoir » au jardin.

DSCN0501

Ludothèque :

Nous partons  surmotivés pour Bel-air  sous une pluie battante. Mais petit problème : il n’y a personne … On  installe les tapis et très vite de petites silhouettes encapuchonnées  apparaissent au loin…

SAM_3672

Quelques petits lutins ont bravé la pluie et arrivent au compte-goutte au point de rendez-vous habituel. En raison de la météo, nous privilégions le ballon aux jeux de cartes et commençons par un BimBamBoum. Puis on enchaîne avec une Gamelle et une Balle-au-prisonnier.

SAM_3676

L’excitation est totale lorsqu’on entame un Tic-tac-boum et il devient difficile de canaliser  l’énergie de certains ! La zone de turbulence étant derrière nous, nous terminons par le goûter à l’occasion duquel de nouvelles têtes font leur apparition (par l’odeur alléchée !).

SAM_3692

Finalement, toute l’après-midi aura été rythmée par un ballon… mais aussi et surtout la bonne humeur générale !

Le dernier mot des enfants : « Et si on remontait le temps pour recommencer l’atelier au début ? »

SAM_3679

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *