Déraillages et exit en tout genre

Une société qui déraille est une société qui perd la capacité d’anticiper ses propres soubresauts et la possibilité d’imaginer ses scenarios d’avenir. C’est une société qui , à l’image des précaires qu’elle a engendrés ne peut plus se projeter.

WP_20160625_17_05_41_Pro

Ce démaillage social, qui prend des allures mondiales, se  met en place à partir de trois étapes observables et qu’on peut repérer et analyser chacune pour elle même. Il s’agit des effets sociaux des politiques économiques et sociales, dont les effets sont comme là, devant nous.

Déliaisons

Ce que nous vivons sur l’échelle locale comme globale, c’est d’aborde l’effet des mille déliaisons qui façonnent dorénavant la vie des gens. Ruptures précoces, ballotages, déracinements de toutes sortes. Privation de l’environnement familial , comme local. Impossibilité de s’installer nulle part , de prendre ses aises, de poser ses bagages, d’entreprendre et de suivre ce que l’on a commencé.

Serge Paugam étudie depuis des années les liens qu’il y a entre les ruptures individuelles, personnelles et les phénomènes sociaux de déliaison, de sécession et d’absence de relation de loyauté ou d’identité collective avec les institutions et la collectivité.

Ce phénomène n’est donc pas si récent. Il trouve ses origines à l’aube des années 80 au moment de la faillite du monde ouvrier. Ce qui est plus récent, aujourd’hui, c’est que ce phénomène de déiliaison ne s’exprime quasiment plus dans la vie publique. Il est devenu souterrain, invisible, et constant.

Désynchronisation

Ce qui fait que nous en sommes plus « en phase » avec ce qui se jour dans de nombreux milieux, avec le vécu des enfants, des adolescents et même des familles précaires, c’est que nous avions connu une véritable désynchronisation sociale. Les institutions, les collectivités locales , comme nationales se sont tout simplement mises à l’écart de ce qui agite la société. D’un coup, ce n’était plus leur affaire.Des filtres ont été installés, comme autant de modalités d’éloignement du peuple précaire. Blocage des publics par des procédures internet, téléphoniques administratives et techniques impossibles;  rendez vous obligatoires, procédures qui norment les rares occasions de rencontre; éloignement des structures de décisions par rapport au terrain. Tout  été fait pour découpler  , et rendre quasiment indépendants deux mondes qui dorénavant ne sont plus en contact: celui pour lequel tout ne va pas si mal et où il y a  des choses et des structure « qui fonctionnent encore ». Et celui qui a fait faillite depuis longtemps et qui ne pourra pas s’en remettre.

Désolidarisation

La troisième étape s’inscrit inévitablement dans la logique des deux précédentes.Suite aux déliaisons et à la désynchronisation, c’est la notion d’intérêt commun, la notion de bien commun, comme de vie en commun qui paraît dorénavant fictive.

Les institutions, les collectivités , les pouvoirs politiques n’ont plus en face d’eux de véritable opposition construite car ce qui se perd c’est justement la capacité de construire quoi que ce soit en commun, fût ce une simple opposition.

par contre le sentiment de loyauté , d’appartenance , ou de fidélité vis à vis des institutions, l’adhésion à la nécessité d’accepter des règles du jeu social, tout cela bien entendu disparaît.

Ce phénomène est particulièrement visible en ce qui concerne la notion de travail. Le travail dénaturé, précarisé a perdu tellement de sens pour les travailleurs pauvres et précaires que ceux ci en retour ont développé en retour une relation de désamour , de mise à distance et d’utilitarisme vis à vis de tout travail . C’est la relation à tout travail qui s retrouve abîmée , détruite et qui perd petit à petit tout son sens.

La désolidarisation est faite d’enfermement dans son individualité et dans sa précarité.  La capacité de se mobiliser pour du bien commun se perd das tous les domaines en interne des groupes sociaux, comme en externe vis à vis des institutions.

Cette désolidarisation passe bien entendu par l’indifférence progressive au sort des autres, c’est à dire aussi à soi même. C’est un peu comme si nous assistions peu à peu à la perte progressive d’un sens social, de la même manière qu’on peut perdre la vue ou l’audition.

Les conséquences à l’échelle d’une société ne se limitent pas à l’immobilité et à l’indifférence; cela va forcément plus loin encore comme le développement progressif de l’intérêt de mettre en échec le fonctionnement de la société elle même , dès lors qu’il me paraît évident qu’elle ne put jouer que contre moi.

C’est une »société négative », une « société noire » (au sens de « l’individu noir » de R. Castel) qui s’insinue progressivement dans tous les rouages et à tous les étages de la vie publique.

Ce que nous tentons de faire à travers nos actions éducatives et sociales, par la mise en place d’une pédagogie sociale, par la relocalisation des innovations sociales, par le développement d’une démarche communautaire, c’est justement ceci. redonner une nouvelle chance au « Commun »; retrouver du sens au vivre ensemble; construire une société vivable et possible en éduquant des individus capables d’en comprendre les enjeux.

Ce sont des initiatives d’un intérêt commun et public qu’il faudrait soutenir de manière urgente, plutôt que de les décourager encore et encore.

 

Samedi: Atelier de la Villa Saint Martin

Nous sommes allé à Villa Saint Martin pour les ateliers avec un très bon temps et un beau soleil.Une fois arrivé nous mettons les activités en place: pour la petite enfance avec des bassines d’eau pour le enfants,atelier maquillage,jeux de société,des grands jeux sportifs(puissance 4 et 2 grands billards dont un anglais),atelier bijoux, scoubidou et jeux collectif.

IMG_1076
Nous avons commencé avec l’atelier maquillage et bijoux il y a eu pas mal d’enfants.Puis Afsatou, Ana et Gengue ont fait de jolies tresses Africaine a Iasmina.

IMG_1074

Et de l’autre côté Andrei et Laura se sont amusé avec les enfants jeux à billard et puis puissance 4 .Et Bilel un enfant de Villa Saint Martin a appris à faire la gymnastique.

IMG_1063

Certains ont fait des dessins avec la peinture.

Le temps passe très vite et on n’arrive au conseil ainsi que au goûté dans la joie et la bonne humeur.

Dimanche , au jardin:

Nous étions plusieurs familles ce dimanche, au jardin . Il y a  tant à faire, la saison étant bien entamée. Nous voici donc à butter les patates, mais aussi désherber les différents champs et nous battre contre les ronces et les orties qui, comme chaque année, tentent de revenir en force.

IMG_1103IMG_1100IMG_1094IMG_1096IMG_1081

Samedi : Répétition Aven Savore avec les Kesaj

WP_20160625_17_11_00_Pro

C’est parti pour une répétion du projet Aven Savore en présence des Kesaj Tchave.

Ivan guide le groupe avec dynamisme, comme d’habitude et tout le monde est motivé à faire une bonne répétition pour être au point lors des représentations à Angers.WP_20160625_17_05_59_ProWP_20160625_17_05_41_Pro

Vendredi: Soirée conviviale

WP_20160624_20_39_55_ProWP_20160624_20_53_19_ProWP_20160624_20_59_56_Pro16-06-24 Soirée Conviviale

Vendredi : Bondoufle

Aujourd’hui accompagné de jean pierre et lily qui réalisent un court métrage sur l’association, nous nous rendons à Bondoufle pour l’atelier. Après avoir fait notre cercle et les présentations habituelles, nous jouons à « jacques à dit » et chantons « Une souris Verte ».

20160624_155930

Ensuite nous formons 2 groupes: un tapis pour les jeux de construction et la petite enfance, l’autre pour l’écriture. Sur l’atelier de scolarisation, on fait des mots croisés, des dessins, et des exercices pour apprendre a tenir un crayons et écrire des lettre. Les enfants peuvent remplir les grilles de plus en plus difficile en s’aidant de l’alphabet et des grilles précédentes qui ont des mots en commun, et se corrigent entre eux.

La fin de l’atelier approche et on se rassemble pour le goûter. Un groupe de filles un peu plus grande nous aide a organiser, distribuer le gouter, et ramener les affaires au camion.

20160624_160006

Vendredi : atelier la rocade

Les personnes présentes sont : Mariam, Jasmina, Jenica, Dusko, Lorelei et Marie.

Nous sommes allés avec un beau soleil à la rocade. Une fois arrivés on a installé les ateliers :

-La petite enfance

-La cuisine

-Les jeux de société

-Atelier perles et des jeux collectifs.

IMG_1041

On a commencé avec  les Mikados, les molki, le Ninja, etc…

Jasmina et Marie on a installé les jeux et  les tapis sous une tente pour protégé les enfants du soleil.

Pour la cuisine on à placer des tables à l’extérieur, puis Mariam et Jenica ont fait une salade de fruit avec  les plus grands.

On n’a pas pu faire les jeux de société car les enfants ne voulaient pas jouer.

Pour l’atelier perle Lorelei à inviter les enfants et les mamans qui étaient intéressés pour faire des perles.

IMG_1037 - CopieIMG_1035 - Copie

A 16h30 on a commencé à ranger les jeux et on à demander aux enfants de s’installer sous la tente pour qu’ils puissent prendre le gouter.

Malgré  le peu d’enfants qu’on a eu, on à tous apprécier cette journée.

IMG_1033 - Copie

 

Vendredi: atelier cuisine

Magnifique atelier cuisine ce vendredi encore avec un nombre incroyable de participants de tout genre, de tout âge  et de tout lieu.

IMG_8380

Les familles des hôtels, en particulier,  se sont approprié ces moments , devenus essentiels pour elles.

Vendredi soir: soirée conviviale

Il y avait , ce vendredi, deux soirées conviviales; l’une au Platz de Ballainvilliers , et l’autre à Longjumeau, salle Bretten .

Les deux étaient joyeuses , le sdeux étaient heureuses. Et ona eu la chance d’avoir la visite de nos amis KESAJ, sur l’une et l’autre, dans la même soirée.

WP_20160624_21_00_17_ProWP_20160624_20_59_56_ProWP_20160624_20_53_19_ProWP_20160624_20_39_55_Pro

Jeudi : Skate park

Avec Laura, Laura, Sandra, Juliette et Marie.

On est arrivés au skate Park vers 16h30. On a installé les tapis et on a

commencé les activités.

IMG_6761

Sandra et Juliette se sont occupées de l’atelier perle, Marie et Laura devaient organiser des jeux collectifs mais étant donné la chaleur insupportable et l’absence d’enfant volontaire, elles ont rejoint Sandra et Juliette pour les aider.

IMG_6773

Laura s’est occupé de la petite enfance, elle a pu discuter avec les mamans qui sont restées avec elle. Elles se sont assises sur les tapis avec les enfants.

IMG_6781

Ensuite tous le monde à pu profiter du quatre-quart et du sirop pour le goûter, puis les mamans et les enfants se sont proposés pour nous aider à ranger le matériel utilisé.

Jeudi: Atelier a massy

Les personnes présentes: Dominik,Mariam,Dusko,Kenzy et iasmina.

IMG_1017

Nous somme allés à Massy pour un bon atelier. Il y avait beaucoup d’enfants et de parents.

IMG_1010

De l’autre côté un papa fait s’occupe de l’atelier petite enfance: jeux de construction, jeux mémo et dinnette . Sur le tapis, il y a pleins d’enfants qui jouent aux jeux de société comme le UNO par exemple.

IMG_1009

L’atelier de Mariam (pâte sel) marche très bien. Chaque enfant ramène leur propre pâte à sel à la maison.

IMG_1007

 

Kenzy, Dominik et Dusko font du frisbee sur le grand terrain;

Iasmina avec les enfant: Saines,Cami,Sahara, et Yustra etc .Ils font des jeux collectifs comme le loup, le béret, le chat etc… Le temps passe très vite, le conseil de quartier approche à grand pas. Tout le monde y participe et donne ses idées: football, golf..;

Nous prenons le goûter avec un bon sirop et de bons gâteaux.

A bienôt :):):):)

Jeudi: Sur le terrain des abeilles

Cette après-midi nous allons passer voir comment elles y vont nos chères abeilles Frère Adam et leur rendre visite pour s’assurer qu’elle travaille bien et qu’on aura du bon miel. Avec Eric qui est le responsable de les nourrir on voit que le sirop que nous leur avons administré à fait du bien aux jeunes colonies et aux nouveaux essaims car à l’intérieur de la  ruche il y avait du bon travail fait et énergies.

SAM_1868

En même temps les abeilles n’aiment pas quand elles sont dérangées donc elles deviennent  nerveuses et puis vite agressives. Malheureusement, nous avons tous  eu une petite piqure inoffensive car les abeilles sentaient l’orage et leur maison découverte.

SAM_1852

Après avoir fait cette dernière visite avant la récolte, on se dépêche d’arriver au camion et ensuite repartir au local pour prendre le goûter et montrer nos piqures.

Au revoir !

Jeudi : un Au revoir pour Dominique

IMG_8367

Six mois qu’il était avec nous, qu’il chantait avec nous, qu’il vivait avec nous. Six mois que les quartiers le connaissaient. Six mois que tout le monde l’appelait Domino au point que ce « Kesaj Tchavo »était devenu le plus familier des Robinsons, des compagnons.

Ce jeudi soir, nous disons au revoir à Domino qui partait retrouver les Kesaj à Buno.

IMG_8361

Alors bien sûr on allait le revoir dès le lendemain à la soirée conviviale, comme le samedi à la répétition ou la semaine à venir à Angers.  Nous suivons Domino.

Mais surtout, même quand il sera parti, même quand il sera de nouveau à Kezmaroc, un petit peu de Domino chantera toujours dans nos têtes.

Mercredi : atelier à bondoufle

Les personnes présentes.Laura,Juliette,Mariam,Iasmina,Marie et Laura.

Aujourd’hui nous sommes allé à bondoufle pour les ateliers.Une fois arrivé nous avons installé les ateliers.

Juliette et Marie elle mets en place le atelier bijou avec les enfants ils fait plain bracelet et de collier .

IMG_0980

Tous contents des bijoux qui ils son fait il le ramène chez eux.La petit enfants très bien beaucoup des enfants faire dr château et jeux à la cousine avec notre Laura.

IMG_0992

De l’autre côté, c’est la folie. Il se prépare un atelier de danse et musique. Tout le monde y participe : les mamans, les papas, les enfants, les adolescents.

IMG_0993

.Les mamans ne voulaient même plus arrêter de danser. C’est l’heure de gouter les gateaux que Laura a fait en avance avec un bon sirop très delicieux.

IMG_0984

Voila pour aujourd’hui!!! A très bientôt

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *