Les 3 rétablissements fondamentaux en Pédagogie sociale

En Pédagogie sociale, nous ne partons pas d’un schéma simpliste qui partirait de l’individu et de ses problèmes éventuels, pour aller ensuite vers la société. Ce schéma psychologisant est en effet sans issue puisqu’il se contentera d’expliquer les problématiques sociales , par elles mêmes (comportements individuels, prédispositions) sans jamais fournir le sens de leur contexte. En quelque sorte, on enterre les problématiques sociales dans ceux qui les subissent.

WP_20160710_14_28_53_Pro

En Pédagogie sociale, nous partons d’une situation beaucoup plus complexe mais également plus riche; nous prenons en compte les violences  économiques, sociales, administratives, politiques et personnelles  que subissent groupes et individus de manière inégale comme élément premier.

C’est à partir ce cette prise en compte initiale que nous pouvons associer l’environnement à l’analyse du problème et envisager des issues dynamiques.

Nous ne partons pas de considérations qui se cantonneraient sur une vision statique de la société est de l’existence: l’individu, les institutions, les situations; mais au contraire, nous observons les dynamiques à l’oeuvre et principalement les violences premières et sociales.

Ceux qui travaillent auprès de nous , sont en général , particulièrement déstabilisés et remués par la découverte de toutes ces violences; la proximité que nous mettons en oeuvre avec les publics y compris les plus invisibles, fait que les pratiques, en pédagogie sociale, mettent en contact ceux qui les agissent de manière très abrupte et crue avec de grandes violences qu’ils auraient cru inimaginables. Enfants déscolarisés, collectivités cyniques et rejetantes, enfants et familles jetées à la rue, déni des droits fondamentaux des enfants et familles par les structures et parfois les professionnels mêmes qui sont censés les promouvoir… Ce n’était évidemment pas ainsi qu’on voyait les choses, qu’on imaginait son environnement, ses administrations,et parfois même le métier auquel on se destinait.

Certains en viennent paradoxalement à en vouloir à ceux qui luttent contre ces violences , du fait de les rendre visibles.

Or c’est justement  ce dévoilement, la prise en compte , la reconnaissance de toutes ces violences que l’on préfèrerait voir cachées, qui fonde toute la pertinence de nos approches.

C’est à partir de ces violences premières que nous pouvons envisager la pédagogie sociale comme une forme de réponse , qui se décline dès lors sur trois plans identifiables et complémentaires.

De même que, selon B Stiegler,  les phénomènes de violences et de déliaisons attaquent les groupes et les personnes successivement sur leur pouvoir de travailler (produire), habiter (avoir des relations sociales) et exister (épanouissement personnel), nous relevons que les pratiques de pédagogie sociale telles que nous les déployons contribuent à 3 rétablissements.

Ces trois rétablissements correspondent exactement mais en sens inverse , à ces trois stades que B. Stiegler qualifie de processus de prolétarisation.

Premier rétablissement: rétablissement de soi

Dans un premier temps, les effets de la pédagogie sociale s’apparentent à du soin, de l’attention. Les relation que nous mettons en oeuvre sont chaleureuses, enveloppantes. Elles n’apportent pas tant de cadre que des contenus relationnels positifs et bienveillants. Leur effet est de faciliter un sentiment de reconnaissance, et de sécurité personnelle pour les individus de tout âge qui en bénéficient.  Ce mode de travail relationnel et social prend en compte la globalité de la personnes avec tous ses besoins y compris psycho-affectifs.

Second rétablissement: Acquérir le pouvoir d’habiter

Dans un second temps, le travail en pédagogie social s’attache à recréer « de l’habitation », du pouvoir à investir son environnement, à s’y affirmer, y laisser des traces, s’y exprimer. Il s’agit de reconquérir un territoire pour les personnes et pour les groupes . Il s’agit de s’approprier un espace non pas individuellement mais avec et aussi pour les autres autant que pour soi. Ce second rétablissement est fondamental car il contribue à créer un environnement habitable, un « milieu » entre soi et les autres.

Troisième rétablissement:  Acquérir le pouvoir de produire et transformer

Enfin , dans un troisième temps, la pédagogie sociale pose la question de l’oeuvre et du travail pour tout le monde. Il s’agit de reconquérir le pouvoir , non seulement d’habiter son espace mais aussi de le transformer , de produire et de l’enrichir. Le travail devient dès lors la véritable base d’un lien social qui ne tourne pas en rond sur lui même. Il ne s’agit plus comme on le lit trop souvent dans des projets au kilomètre de « créer du lien social », ou « tisser des relations ».

Rien ne vient jamais à partir de rien; aucune relation ne se tisse sur du vide. Ce que nous apprend la pédagogie Freinet, nous le savions depuis toujours: c’est le travail qui rend possibles les relations et les organisations.

Ces rétablissements sont des expériences à vivre. Il ne s’agit parfois que de moments d’exception, des moments fugaces. Mais pour autant, ces expériences sont essentielles . Elles sont dès lors un levier sur lequel la personnes ou le groupe peut s’appuyer pour changer les choses.

 

DIMANCHE

Dimanche Jardin

WP_20160710_12_49_41_Pro

Aujourd’hui il faisait très chaud, je suis allé cherché tout le monde au point de rendez vous, j’y ai trouvé Jessica et Zohra, nous sommes allé faire les course, pour acheter du pain et des saucisses, ensuit nous sommes allés au jardin.

 

WP_20160710_14_27_21_Pro

Lorsque nous sommes arrivés, nous avons commencé par mettre la nappe sur la table, allumé le barbecue, faire cuire le poulet et les merguez.

WP_20160710_14_05_03_Pro

Nicolae est venu avec la famille et Grazziela et ses deux petits frères, au moment du repas. Tout le monde a bien mangé, c’était très bon, ensuite tout le monde s’est mis a travailler.

 

WP_20160710_14_28_53_Pro

WP_20160710_13_21_23_Pro

On a désherbé la parcelle des courgettes, mon beau père a mis des tuteurs pour les haricots. On a tous pris le soleil parce qu’il faisait très chaud. Zohra est même allé s’allonger. Les enfants on arrosé les baques a fleur. Ça a été une super journée, a très bientôt.

On a de-serbe la parce l des courgettes,mon bon père il la faite de pique pour les haricot on tous prie des soleil pars que il fasse très chou Zohra il se allonge par apport aux chou ,les enfants ils on arrose les petite baque u on a des fleur et plants aromates,voila pour cet semaine sa été une superbe journée à très bientôt.

SAMEDI

ATELIER VILLA SAIN MARTIN SAMEDI

Les personnes présentes: Nicolae,Dusko,Jenica,Andrei,Loreleï et Iasmina.Nous sommes allé à villa saint Martin pour mettre en place les activités.SAM_2018

Nicolae et Dusko ils son parti à Champlan pour chercher les enfants et répète pour le prochain spectacle. Une fois arrivé nous mettonsde la musique on a commencé dansé comme les fou.

De l’autre côté Iasmina et Lorelei elle fait un grand atelier de pâte sel avec des modèle et les penture avec les enfants.SAM_2020

SAM_2025

On même temps on écoute la musique et tous on chante (aven savore). Tous contents de l’atelier et aussi triste que les temps  passe on commence a faire le conseil de quartier avec les enfants et le gouter voilà pour aujourd’hui.

A très bientôt :):):)

 

Atelier de Ballainvillier

20160709_145135

Nous sommes arrivée à Ballanvilliers vers 14h30. Les enfants, nous voyant arrivés, étaient contents de nous voir. Nous avions préparé un parcours accompagné de jeux d’eau ainsi que d’une piscine à balle rempli d’eau également. Une pinata fut préparé en amont par Naïma.

Les enfants étaient nombreux et de tout âges.

Nous leurs avons montré le parcours sportif, avec un principe simple qui était le suivant : les enfant devait traverser un parcours avec des saladiers rempli d’eau afin de faire monter le niveau d’eau de la piscine. Le premier essai fut compliqué car les participants étaient nombreux mais le deuxième essai fut un succée.

20160709_145313

A la fin du parcours nous nous sommes tous retrouvé autour de la piscine, et tout les enfants ont commencer à s’arroser. Cela devint une énorme bataille d’eau ou tout le monde participa avec plaisir. Certains se mirent dedans, d’autre sont partis chercher des bassines chez eux rempli d’eau et tout le monde fut mouillé de la tête au pieds. Ce fut un moment de joie, de rire et de partage.

20160709_150548

Arrivé à la fin de la bataille d’eau, adultes et enfants, se réunifièrent autour de la pinata. Leurs yeux étaient bandé avec un foulard et ils devaient taper dans cette dernière. Les petits commencèrent et ce fut l’un d’eux qui ouvrit la pinata. Tout les bonbons tombèrent et tout les enfants se ruèrent dessus afin que chacun y trouve son compte.

20160709_152345

Après toute cette agitation et cette bonne ambiance, nous nous rassemblèrent autour d’un goûter.

20160709_152903

Cet atelier fut un partage et un amusement entre adultes et enfants ce qui a permis de maintenir un climat de joie et de plaisir.

Nous sommes tous rentré mouillé.

VENDREDI

Atelier Champlain le vendredi

Les personnes présentes étaient Laura, Sandra, Lorelei, Dusko et Isaline.

Arrivés à Champlain, nous sommes allés chercher les enfants dans le bidonville pour qu’on soit le maximum possible. Il y avait une quinzaine d’enfants.

WP_20160708_15_05_28_Pro

Au programme, peinture et coin petite enfance. Nous avons apporté une grande affiche afin que les enfants peignent sur un thème donné : la nature. Ils ont pu décorer l’affiche à l’aide de paillettes, de plumes, de feutres. Puis d’autres enfants étaient occupés à décorer une plaque représentant l’association Intermèdes Robinson. Le groupe était motivé et les enfants ont tous participé.

WP_20160708_15_05_48_Pro

WP_20160708_15_33_50_Pro

Il y avait aussi un atelier dinette et scoubidou.

Nous avons beaucoup apprécié la compagnie des adultes avec qui on a pu chanter, danser et discuter. Puis nous avons improviser une petite répétition pour le projet Aven savore car les enfants en avaient envie. C’est l’heure du goûter. Nous nous asseyons tous ensembles, enfants et adultes. Au menu, gâteaux au chocolat, cookies, orange et sirop pour nous rafraichir un peu. Le goûter s’est passé dans le calme et tout le monde a profité de ce moment convivial.

WP_20160708_15_34_12_Pro

WP_20160708_15_34_31_Pro

Il est l’heure de partir, les enfants nous aident à ranger le matériel. Nous aurions vraiment aimé rester plus longtemps mais le temps est passé vite.

A la prochaine

 

JEUDI

ATELIER MASSY

Les personnes présentes:Sandra,Iasmina,Yann et Laura.Nous sommes allé sur le atelier de Massy,une fois arrivé nous avons installé les activités.

20160707_154241
La petite enfance plus les cerceaux pour les enfants bien sur avec Sandra.Laura elle la prépare une salade des fruits avec les enfants qui elle très bonne et délicieux.

20160707_163520

Yann il fait les grands jeux(puis 4 et billard) ce été un bêle et grand partie.Et dès lotte côté Iasmina elle prépare avec Khais,Dylan et Chaines la pâte sel pour faire des modèles et les penture âpre.

20160707_154136

20160707_161928

Le temps ils passe très vite on passe au rassemble des personnes et au goûté et voila à bientôt :):):):)  

ATELIER SKATE-PARC JEUDI

Avec Abdel, Lorelei, Genica et Isaline.

Nous sommes arrivés sur les coups de 14h45. Une fois le matériel sortis, nous installons les différents ateliers. Au programme, coin petite enfance avec dinette, atelier peinture sur du carton et jeux collectifs.

Les enfants ont peint sur du carton à l’aide de paillettes, puis nous les avons accrochés à la vue de tout le monde sur un grand fil attaché au lampadaire a plus de 3 mètres de haut ! Certains enfants ont même confectionné plusieurs peintures. Les enfants motivés pour faire un football ont fait un petit match avec Jenika. Avant le gouter, nous avons organisé un jeu  « de sardine » avec le groupe; le but du jeu est de retrouver la personne cachée et de se cacher avec elle.

C’est l’heure du goûter, au menu brownies, cookies et sirop qui était le bienvenu avec cette chaleur. Malheureusement, c’est l’heure de partir, les enfants nous aident à ranger tout le matériel dans le camion.

PS: On oublié de prendre un appareil photo, mais promis la semaine prochaine ou vous en ramène de belles !

A bientôt

Jardin de Saulx JEUDI

Nous partons de nouveaux pour une nouvelle après-midi au jardin avec les adultes mais entre-temps nous allons déposer les autres au Skate Park pour leurs activités et puis nous reprenons le chemin qui mène au jardin.

SAM_1943

Dès notre arrivée on commence à partir dans tous les sens et faire plusieurs choses à la fois séparément.

SAM_1936

Pendant que Andrei monte l’eau du puits, Nicolae arrose les tomates sur la petite parcelle et Laura sous la serre et puis les autres Jessica et Franck part pour une mission  de nettoyage et de ramassage des poubelles dans tout le jardin.

SAM_1927

On arrose les tomates, puis les salades et ensuite les haricots, les poivrons, les piments, les courgettes, potirons et poireaux, radis, persil.

Enfin nous avons fini, et nous allons tous maintenant prendre un bon goûter frais !

A bientôt.

MERCREDI

Au potager d’Intermèdes :JARDIN MERCREDI

Aujourd’hui  on reprend la séance habituelle de jardinage avec les enfants. A nos côtés il y à Marylor (animatrice d’enfants) qui passera l’après-midi avec nous au jardin.

WP_20160706_15_12_19_Pro

Avec un beau groupe de six enfants du camp de Ballainvilliers et notre compagnie Robinson on commencera   un arrosage complet au jardin avec les filles et garçons et cependant un petit tour de jardin avec Nicolae et Marylor on prépare.

WP_20160706_14_36_09_Pro

Des petits jeux viennent compléter la journée, animée par Marylor et Alex : Ninja et Devine-qui ? et puis à la fin on finis tous dans l’herbe à se retourner dedans.

WP_20160706_14_35_30_Pro

La journée S’achève à la fin et nous arrivions aussi au bout de nos forces mais on espère se rafraichir avec un bon goûter.

Ciaw !

Atelier Bondoufle

Avec Lorelei, Sandra, Alison, Abdel, Laure, Laura, Dusko, Madaline, Neima, Sophie, Harouna, Sophie, Francesca et Isaline.

20160706_150622

Aujourd’hui, nous étions nombreux à Bondoufle, ce qui nous a permis d’élargir nos activités et notre programme.

20160706_150904

Arrivés sur les coups de 14h30, nous avons demandé aux enfants de former un cercle pour apprendre les prénoms de tout le monde. Laura appelait les enfants un par un puis ces derniers devaient dire « présent(e) ».

Ensuite nous avons chanté une petite chanson intitulée « un éléphant », les enfants répétaient les paroles en français, ce qui est plus simple pour eux. Afin de dynamiser un peu le groupe, nous avons commencé une sardine, le but du jeu étant de chercher une personne qui se cache et dès qu’on la trouve de se cacher avec elle.

20160706_154241

Une fois le jeu fini, nous commençons les activités. Au programme, atelier peinture sur les murs pour décorer le bidonville, atelier écriture avec les cahiers des enfants, petite enfance avec un coin dinette et Kapla et atelier crêpes avec les mamans avec un petit coin thé.

20160706_154614

Allisonne a aussi improvisé un petit football avec les enfants motivés.

Il est déjà 16h, c’est l’heure du goûter. Nous nous rassemblons tous ensembles. Au menu : brownies, brioche, pommes et sirop. Pour finir, nous rangeons tout le matériel et les enfants nous aident à charger le camion. Nous aurions bien aimé rester plus longtemps. C’était un très bon atelier.

20160706_160151

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *