Le monopole du vide

Ce sont des enseignants qui ont perdu tout contact véritable avec les manières de vivre et de penser de leurs élèves, mais qui revendiquent tout contrôle sur leur avenir, rejettent leurs projets, leurs demandes d’orientation, ou l’expression de leurs besoins les plus élémentaires.

Ce sont des travailleurs sociaux qui ont perdu tout pouvoir d’intervenir concrètement et durablement dans la vie des enfants qui leur sont confiés, mais qui revendiquent celui de poser vetos et refus sur ce qui leur échappe.

WP_20160810_16_12_06_Pro

Ce sont des animateurs sans public qui refusent de sortir de leur structure; ce sont tous ceux qui cherchent dans l’affirmation de leur sérieux, de leur autorité, de leur professionnalité, une consolation à leur peu d’impact et de liberté d’agir.

Il faut bien comprendre cela comme un système et un processus. C’est bien parce qu’il a de moins en moins de puissance véritable d’agir sur les situations et les contraintes, que l’acteur social peut être tenté par le monopole du vide: se retirer sur un territoire tout petit, qu’il dominerait par sa « légitimité », sa « technicité » , ou tout simplement par son pouvoir négatif de refuser ou d’exclure.

Ce monopole du vide est un refuge; mais il est aussi un moyen d’empêcher que quelque chose d’autre puisse advenir, qu’un progrès puisse surgir sans qu’on le contrôle.

Le vide devient dès lors le dénominateur visible et lisible de réflexes individuels , comme de stratégies institutionnelles ou politiques: on préfère partout des locaux vides , des structures sociales sans public, des enseignes sans contenus plutôt que de permettre l’accès d’un local à un groupe vivant. Le but est d’occuper toutes les places par des annonces, des étiquettes, des intitulés, pour affirmer sans arrêt… qu’on n’a pas de lieu , pas de place pour abriter des projets en marche.

La logique du vide, et le désir de tout contrôler, poussent les collectivités à affirmer et à répondre aux demandes les plus légitimes, celles qui cadrent le plus avec leurs missions principales, que ce n’est jamais ni le lieu, ni le moment.

C’est cette même logique qui pousse à la banalisation ou à la dévalorisation de toutes les pratiques innovantes, de toutes les initiatives sociales qui rencontrent leur public et qui s’attaquent concrètement aux racines des problèmes. A ceux qui osent agir, qui osent intervenir et modifier les déséquilibres, on oppose des jugements dépréciatifs . Ce ne serait ni tellement bon, ni très original.

Là encore , on recherche dans l’aplomb du jugement , l’illusion du savoir et du pouvoir qui manque.

En prétendant évaluer et juger ce qu’on ne saurait même pas initier, et ce dont au final on n’a pas idée, on espère maintenir encore un peu le mythe de sa compétence.

Le monopole du vide est une passion dramatique, autant qu’un cercle vicieux, un dilemme dont on se demande comment notre société et ceux qui en ont la charge pourront sortir; ce vide imposé à tous, quelles qu’en soient les conséquences tragiques sur les destins individuels et collectifs, est en passe de nous envahir. Il sera toujours plus difficile chaque jour de rompre avec une telle logique. Autant d’obstination, d’affirmations rendent bien improbables  la possibilité d’une correction spontanée, d’une prise de conscience subite, d’un progrès du jugement.

Le changement , lui se fera, il est inévitable. Ce qui est incertain c’est le nombre des acteurs d’aujourd’hui qui seront en mesure de le comprendre et d’y prendre place.

De mercredi à samedi: SLOVAQUIE

13925175_10208196627691928_7664062043846499035_n

La bonne fée des tziganes: Kesaj

Depuis le longtemps que cela s’imposait, Hélène et Laurent sur la route des KESAJ. Rejoindre les colonies de Lomniska , et les autres , aux pieds des Tatras , autour de Poprad et Kezmarok. Que de noms mythiques pour nous autres, les Robinsons!

13912374_10208196561410271_6541734131227362390_n

Lomnika

Notre but , découvrir et sentir les réalités éducatives, sociales, institutionnelles et politiques à l’oeuvre; prendre du temps avec Ivan pour réfléchir à nos projets à venir. Retrouver Domino, et tous les autres et même participer comme soutien technique à une représentation.

thumb_IMG_8994_1024

A l’hôtel Tatras, à Poprad, ce samedi

Sur si peu de jours, il y aurait tant à dire et tant à témoigner. Les réalités sociales que nous avons rencontrées sont à la fois si distinctes et si semblables aux processus que nous connaissons bien. Un même isolement des acteurs de terrain. Un même refus de voir les réalités sociales envahissantes et de prendre en compte les publics invisibles.

 

thumb_IMG_8992_1024

Il y a  une sous-Slovaquie comme il y a une sous – France (souffrance) et c’est là qu’on imagine, qu’on construit , dans le dénuement le plus complet de moyens, les modalités d’un vivre ensemble de l’avenir, la seule alternative à la guerre civile et l’apartheid.

13938603_10208196557370170_6591814219898187839_n

Et nous avons des projets qui nous relieront encore et encore. A suivre…

13620909_10207122751243284_1217496937829503650_n 2

Conférence à l’Université de l’Ouest Ivan Akimov/Laurent Ott (Juillet)

SAMEDI

Villa Saint Martin :

Une merveilleuse journée s’affiche sur le bleu ciel de Longjumeau est les enfants dès notre arrivée sur la Villa, nous accueilli très chaleureusement et en très grande nombre.IMG_1665

« Un très bel atelier aura lieu » promet Nicolae, en s’émerveillant de voir autant d’enfants de nouveau à la Villa St. Martin . Ils sont en effet une vingtaine de nouveaux, ajoute t il en souriant.

IMG_1663

Les tapis se remplissent vite avec les enfants qui sont partant à jouer a nos grands jeux de billard et de puissance 4 , avec Simena, ou une épreuve de  tirs au buts avec Dusko et Ramona.IMG_1700

A côtés d’eux Nicolae attrape Daby  et Kanny et ensemble, ils  commencent à faire un bel Dazibao qui parle de la reprise des activités des Robinsons à la rentrée.

IMG_1701

Iasmina et un groupe d’enfants construisissent un beau château «  Château des Robinson » et ils l’exposent pour que les autres puissent l’admirer.IMG_1682

La petite enfance est bien animée par les enfants eux mêmes qui sont en très grande nombre sur le tapis.IMG_1691

La cloche a sonné et c’est l’heure de « l’Assemblée des Présents » qui annonce un bon goûter, tranquille et rigolo. La journée a été pleine de bonne humeur, de la convivialité et de la rigolade.

VENDREDI

LA ROCADE

Aujourd’hui nous excentrons un peu l’atelier à l’ombre des arbres, pour fuir un peu le soleil cuisant de la Rocade. Les enfants comme les adultes sont au rendez-vous, et nous nous installons autour des tables et sur les tapis pour faire de la couture,WP_20160812_15_24_21_Pro

peindre un dazibao, ou jouer aux grands jeux. Certains vont aussi se risquer au soleil pour faire un petit foot mais reviennent bien vite dans la fraicheur de l’ombre.WP_20160812_15_22_47_ProWP_20160812_15_22_30_Pro

On discute de tout et de rien, si bien que le temps file à toute vitesse et qu’il est déjà temps de rentrer.

Jardin de Saulx-les-Chartreux :

Un beau soleil à l’horizon, du beau temps, on est bien disposé et nous allons passer une belle après-midi au jardin dans la compagnie des enfants et des autres.

IMG_1178

Pour une nouvelle fois nous commençons notre séance de ramassage des salades et des courgettes et des haricots. Nos premières tomates arrivent, de sorte que c’est une belle récolte nous avons réalisée aujourd’hui.

IMG_1176

Les enfants ont commencé à arroser sous la serre et sur le terrain et  puis ils nettoient un peu partout dans le jardin. La bonne humeur et la rigolade sont au rendez-vous et en plus de ça une bonne communication est instaurée entre les enfants et les adultes sur différentes thèmes surtout en ce qui concerne le jardin.

IMG_1170

Le goûter annonce notre départ et avant de ranger, on prend tous une photo de groupe avant de s’en aller.

IMG_1187

 

ATELIER CUiSINE

Aujourd’hui Iasmina, Sandra et Sadio nous ont préparé un repas géant..

IMG_1649

Nous avons fait des beignets aux courgettes (ce sont celles de notre jardin) et des poulets rotis. Nous montons encore la table et nous recevons tous nos adhérents au festin.

 

IMG_1653Nous n’étions pas sûres de nous au départ et y allait il y avoir des convives? Voici la réponse, ils étaient très nombreux.

IMG_1656

JEUDI

SKATE PARK

Nous arrivons en avance à l’atelier du Skate Park, et installons nos activités : jeux géants, coloriages, petites enfance, et foot.WP_20160811_15_38_57_Pro - Copie (2)

Les enfants arrivent peu à peu à l’atelier, et vers 15 heures, tout un groupe d’un centre aéré débarque sur le terrain de foot.

WP_20160811_15_27_51_Pro - CopieCela n’empêche pas les enfants du centre qui nous connaissent de venir jouer avec nous.

WP_20160811_15_27_45_Pro - Copie - CopieOn enchaine les parties de puissances 4, on va accrocher le dazibao qu’on a dessiné la semaine dernière. Le temps file, et il est déjà l’heure de prendre le gouter et de se dire à la semaine prochaine !

Jardin des Abeilles :

Aujourd’hui nous sommes prêts à rendre visite à nos chères abeilles en espérant qu’on trouvera du miel dans les hausses. On tient les doigts croisée car pendant tout ce temps et de le début du printemps il n’y avait pas beaucoup de fleurs et ni dans le champ d’en face rien…rien…rien.

IMG_1629

Iasmina allume enfin l’enfumoir, tandis que Franck et Nicolae essaie les combinaisons et Dusko se charge de nettoyer les bottes.IMG_1635

Tout ça étant fait, il nous reste qu’à aller voir nos ruches  et les peser pour voir s’il y a du miel. Malheureusement seulement trois d’entre elles sont si lourdes qu’on ne peut même pas à les soulever. C’est trop tôt pour les ruches avec nos nouveaux essaims pour cette année.

IMG_1637

Ces nouveaux essaims se sont multipliés plutôt que de faire du miel.

IMG_1641

Il ne nous restera qu’à attendre la saison suivante. Mais tout de même : 3 ruches pleines : nous allons avoir du miel et BEAUCOUP

MERCREDI

JOURNÉE A LA PISCINE

Aujourd’hui est un jour pas comme les autres, puisque c’est le jour de la sortie à la piscine à vagues ! On s’est donné rendez-vous à la gare Chilly-Mazarin  à 10h du matin. WP_20160810_16_12_06_Pro

Résultat des comptes on est enfin prêt à… 11h30 ! Mais rien ne peux entamer notre moral d’acier, car aujourd’hui c’est piscine (oui je sais je l’ai déjà dit)! WP_20160810_13_02_18_ProWP_20160810_13_04_00_Pro

Après un long périple (mais moins long que la dernière fois quand même) On arrive enfin. Certains enfants ne tiennent plus en place et vont directement se baigner pendant que les grands préparent les tables pour le repas. WP_20160810_13_02_08_ProWP_20160810_12_59_53_Pro

Leur de la soupe a sonner et tout le monde se rassemble pour partager les sandwichs apporter par Robinson mais aussi les différents plats que les adhérents ont emporté. Ensuite c’est ré-baignade jusqu’à 16h tandis que la plus part des mamans  restent à discuter entre elles sur le bord. WP_20160810_11_26_01_Pro

La longue marche du retour est un peu moins longue qu’à l’aller sans doute parce que le soleil commence à décliner, on se sépare à la gare de Chilly, content du moment que l’on a passé tous ensemble

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *