Innover, instituer, associer dans la Ville d’aujourd’hui

Nous vivons selon F Dubet, une crise et un  déclin des institutions. Celles ci ne répondent plus aux besoins de relations et de sécurité (sociale, et affective) des groupes et des personnes. A défaut nous subissons une politique sécuritaire, censée dissimuler les effets trop voyants d’une société qui se délite. Qu’en est il aujourd’hui de […]

Nous vivons selon F Dubet, une crise et un  déclin des institutions. Celles ci ne répondent plus aux besoins de relations et de sécurité (sociale, et affective) des groupes et des personnes. A défaut nous subissons une politique sécuritaire, censée dissimuler les effets trop voyants d’une société qui se délite.

Qu’en est il aujourd’hui de la possibilité de faire institution, d’instituer, c’est à dire de créer des lieux de relations sociales capables de durer, de légitimer ceux qui y vont et ceux qui les animent et de produire du changement.

Selon Kojève, la véritable autorité découle du Temps; nous avons besoin aujourd’hui de rompre avec le quotidien , les institutions, les pratiques classiques et de faire surgir du NEUF. Le Temps doit permettre du changement.

Mais nous avons aussi besoin de durer, de pérenniser et sécuriser les actions innovantes, de leur permettre d’essaimer car elles sont en avance sur les modes de soutien nécessaires.

L’enjeu est de taille, il s’agit de faire du social et non pas seulement de l’humanitaire; il ne s’agit pas de colmater, réparer ce qui parfois ne peut pas l’être; il ne s’agit pas d’enjoliver, dissimuler ou rendre supportable ce qui ne l’est plus. Non, il s’agit de produire du changement par des interventions qui innovent dans le social, car elles prennent en compte toutes les dimensions humaines: environnement, économie, politique, relations sociales et dimension  affective.

Et pour cela, le mode de travail que nous pratiquons au quotidien, est celui d’instituer, de fonder, de tenir, d’observer et de faire connaître nos pratiques

Ce samedi, toute la journée, nous étions au Centre Social de Chilly avec des familles du quartier sud pour justement partager ces pratiques innovantes à la lisière de la vie des familles et du social. Il y avait beaucoup de monde, de nombreuses familles et ce qui nous a fait le plus plaisir: deux associations de familles qui se lancent dans les actions en milieu de rue, la coéducation, l’animation sociale de quartier. Au cours de l’après midi, nos trois associations ont pu exposer leurs pratiques, leurs initiatives, leurs espoirs et perspectives. Le soutien de la fonction éducative, à la famille, à la parentalité; la coéducation,  la prévention primaire sont juste là, à portée de main.

Ce prochain vendredi ce sera enfin notre “Forum Innov’Action de la Petite Enfance”  qui ouvrira ses portes et développera une réflexion nouvelle sur la place centrale de la Petite enfance dans les politiques sociales et de la Ville (avec de nombreux experts et des pratiques innovantes:  F Jesu, Hubert Montagner, F Alföldi, Djamila Rezgui)

Il s’agit de connaître et de reconnaître, de soutenir les pratiques sociales collectives innovantes et naissantes (comme à Chilly) ; il s’agit de semer nos graines.

SAMEDI

Forum Parentalité :

Deux familles ainsi que Iasmina et sa petite fille nous ont accompagné au Forum parentalité, “Avis de Famille”. Celles-ci ont pu participer à un atelier initiation musique, un atelier conte,  une intervention de Laurent Ott

 

 

 

 

Ateliers, au Forum “Avis de famille”

 

 

Mariam, avec le bébé de Iasmina

Samedi à la VSM :

L’hiver frappe à notre porte et les enfants sont peu nombreux à affronter le froid qui nous glace tous jusqu’aux os en quelques minutes. Malgré cela nous commençons par  quelques jeux et dessins sur les tapis, suivis pas des lancers de frisbee et du saut à la corde pour se réchauffer.

                    

 

 

 

 

 

Sans oublier la confection de boules de graisses que nous placerons au jardin de Saulx, de Chilly ainsi que dans le quartier pour que les oiseaux puissent s’en nourrir en ces temps rigoureux.

 

VENDREDI

Au jardin de chilly :

Petit changement de programme cet après-midi, normalement dévolu à notre atelier d’auto-production. Nous profitons quand même pour passer dire bonjour à l’équipe du centre social de Chilly, puis nous continuons notre route vers le jardin.

 

 

 

 

Au menu du jour de la taille puisque c’est la période hivernale qu’il le veut et que certains arbustes en ont bien besoin.

 

 

A la rocade :

Il fait froid, nos pieds sont congelé à la fin de l’atelier mais on a tout de même bien profité !

On s’entraine avec les balles de jonglages confectionnées dernièrement et on se fait des passes avec les anneaux.

Sur les tapis, on découvre les jouets qu’Isabelle, une maman nous a donné aujourd’hui : une boîte à outil, une grosse voiture de police, un petit train avec  sa locomotive qui fait des bruits d’animaux.

 

 

 

 

 

 

 

JEUDI

Massy :

C’est au compte goutte que nos petits Rrom’binsons arrivent aujourd’hui, pour ensuite former un groupe enjoué autour des puzzles, des coloriages, et des livres sur le corps humain et des contes du Père Castor !

Deux nouvelles têtes, des petites filles ; Florentine et Iasmina qui viennent avec leur maman. Une autre maman, Iléana fait des coloriages avec nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au skate park :

Les enfants, jouent à fond dans le memory et dans les mikados. Les mamans de leur côté sont frileuses, ce sera un atelier sans bijoux mais on parle de ceux à venir, notamment en feutrine.  Mais avec le froid, notre groupe se réduit au fur et à mesure et nous prenons le goûter  juste avec notre petite Ager.

             

 

 

Au jardin de saulx

Belle après-midi digne d’un début de printemps, nous en profitons car annonce l’arrivée du froid. Nous taillons d’abord le lierre puis ensuite vient la taille des pommiers et poiriers.

L’hiver est la période la plus propice pour tailler les fruitiers car la sève s’est arrêtée de monter dans les branches.

MERCREDI

Au  jardin de saulx :

Belle après-midi au terrain de l’équerre où les robinsons jardiniers se séparent en deux groupes.

L’un s’occupe de récolter quelques salades, mâche, radis noir et navets, l’autre d’épandre du fumier puis l’on inverse les groupes pour que chaque enfant puisse s’essayer à plusieurs activités comme celle de bêcher la terre par exemple.

         

 

 

 

 

 

Nous terminons par le partage de la récolte de l’après-midi.

à Moulin Galant :

Un atelier autour du Mémory, dommage qu’il n’y ait pas de sons sur les kronics. Les enfants n’ont pas arrêté de rigoler.

 

 

 

 

 

D’autres enfants restaient concentrés à faire les nouveaux puzzles.

 

 

 

De temps à autre un enfant venait aussi ajouter une petite touche de musique à l’atelier avec son téléphone portable.

 

Batucada :

Deuxième séance de notre beau projet pour ensuite défiler au carnaval de Saulx les Chartreux le samedi 31 mars. Petit à petit, chacun trouve sa place et son instrument. Pour ne pas déranger le cours de guitare classique, nous ferons dorénavant résonner nos tambours dans un grand bureau à l’écart.

« Patatatatatatam, patatatatatatam, tam, tam ! »

       

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *