Transformer les hontes individuelles en hontes collectives

Pierre Bourdieu, au sujet du massacre des algériens les 17 et 18 octobre 1961, écrivait : « J’ai maintes fois souhaité que la honte d’avoir été le témoin impuissant d’une violence d’État haineuse et organisée, puisse se transformer en honte collective ».

Il nous livre ici un grand secret sur la honte. Sentiment individuel par excellence ,la honte dissimule toujours à celui qui en souffre, celui qui en a fait les frais,  la part qu’y a pris l’organisation sociale, qui l’entoure.

SAM_5651

la honte fonctionne ainsi comme un contre feu: elle replie sur soi même, invite au découragement, à l’abandon de toute lutte et revendication. Elle pousse à se retrancher , se cacher… celui qui serait d’abord fondé à réclamer des comptes à son entourage.

S. Tisseron , dans la Honte décrit cette même réalité sous un aspect plus psychologique et individuel: celui qui ressent la honte n’est jamais  celui qui a eu le comportement honteux; mais plutôt celui qui en a été victime: sali, humilié, ignoré, renvoyé.

Dans notre association, nous croisons tous les jours, travaillons et vivons avec des enfants, des adolescents des adultes dont les hontes  ne sont pas les leurs. Ils assument, ils portent plus que leur poids du monde !

Mai Bourdieu va plus loin, il nous indique la issue seule possible: le renvoi et le partage de toutes ces hontes d’enfants vers le collectif, vers la société.

Nous ne sortirons pas des situations honteuses de maltraitances, négligences, déscolarisations, errances, solitudes, absences et refus de soins tant que ceux qui sont chargés de les prodiguer, de les assurer  ne dénonceront pas aussi la honte à laquelle ils contribuent malgré eux.

C’est sur le terrain qu’on travaille à dénoncer la honte et à la rejeter; c’est sur le terrain qu’on découvre et qu’on comprend que ce qui nous atteint, nous fragilise ne vient pas de nous, et ne se limite en rien notre personne. C’est sur le terrain que nous apprenons à comprendre que nos situations relèvent bel et bien d’une condition.

C’est sur le terrain que nous apprenons et découvrons  où se tiennent les vraies racines de la honte.

Mercredi 

Bel-air :

C’est sous la pluie que nous arrivons au quartier !  Nous avons dailleurs été agréablement surpris de voir que beaucoup d’enfants nous attendait malgré les intempéries !

Nous commençons alors à jouer aux échecs avec les enfants désireux de se perfectionner à ce jeux de tactique et de réflexion. Certains enfants, eux préfèrent construire des édifices en kapla à plusieurs, ainsi un petit groupe a pu relier leurs œuvres les unes aux autres pour en créer une géante !

SAM_0281SAM_0262SAM_0261

Juste à côté une partie endiablée de football à lieu, avec deux équipes de tout ages et composé de garçons, comme de filles.

Mais le temps passe à une vitesse, et il est déjà l’heure de prendre le goûter..

SAM_0293

Alors les enfants s’assirent tous autour des tapis, et nous prenons tous ensemble un petit encas et un chocolat chaud !

A bientôt !

Mercredi :

Wissous :

Pour une première, c’est un ciel tout gris qui nous a accueilli à Wissous cet après-midi mais aucun de nos petits robinsons du camp ne s’est laissé démotiver !

SAM_9012

Pour répondre à ces quelques gouttes, nous avons déployé une de nos grandes tentes pour installer un coin douillet pour les plus petits avec gros légos, coin dînette et coin de jeux de reconnaissance des formes. Après notre rituel du début avec le jeu du facteur et un nouveau jeu collectif pour apprendre les jours de la semaine, nous nous sommes attablés pour une heure d’exercices. Au programme aujourd’hui : jeux de traçage et de reconnaissance des couleurs pour les plus petits, exercices autour des nombres puis de la lecture et écriture pour les plus grands.

SAM_9017SAM_9010

Et, une première cet après-midi à Wissous : les adultes étaient également invités à nous rejoindre pour des exercices d’apprentissage du français, comme ils nous l’avaient demandé lors de nos premières rencontres.SAM_8996

Trois adultes ont participé : il s’agissait de travailler sur le vocabulaire de la ville et du corps humain en reliant des syllabes pour reconstituer des mots, se familiariser avec des vocabulaires de base et la prononciation. Adultes comme enfants se sont montrés très concentrés tout au long de l’atelier, ce fut encore un très bon moment partagé !

Après tout ce travail, nous avons pris le temps de faire quelques jeux de société ensemble : des puzzles d’association de lettres, mots et images, un jeu de carte pour réviser ses tables de multiplication pour les ados qui bous ont rejoints en fin  d’atelier…un très bon moment où chacun a pu trouver une place et prendre plaisir à expérimenter en circulant d’un jeu à l’autre.

Enfin, nous nous sommes tous blottis sous la tente pour prendre le goûter au chaud. Puisque l’hiver nous guette, nous avons ressortis nos thermos pour distribuer du chocolat chaud et avions préparé du thé que nous avons partagé avec tous les adultes du camp avec lesquels nous commençons à nouer des liens très sympathiques.

Biologie au jardin :

Aujourd’hui, un bon départ avec les enfants, le groupe commence à être habitué. Eddy était de la partie également. Nous avons donc commencé à chercher de petits insectes, j’ai demandé des pucerons, nous n’en avons pas trouvé, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour le jardin. Nous avons joué à un petit jeu de devinettes : je suis un insecte, devinez lequel. En posant des questions sur mes caractéristiques physiques, ils se sont rapprochés de la réponse : le coléoptère. J’ai également fait un rappel sur la différence entre insecte et arachnide. Stupéfaction en apprenant que le scorpion est un arachnide.

Théo et Ionuţ ont aidé Nicolae, Eric et Madalin à la récolte des citrouilles  tandis que les autres observaient et cueillaient ou dessinaient.

SAM_6017SAM_6014

De la part de Maria, Şuşano et Adelina, une participation volontaire. J’ai amené un livre sur les animaux dans lequel les animaux sont dessinés. Ainsi, grâce aux feutres nouvellement amenés, ils ont pu observer sur le livre en détail les couleurs des papillons, abeilles et les retranscrire.

SAM_5651

La transcription n’est pas très précise, des couleurs ont été omises ou inversées, mais l’observation a agi. Les loupes ont également eu un grand succès, ne serait-ce que pour s’amuser avec l’objet, l’insecte est le meilleur sujet d’observation où la loup prend toute son utilité. Elles ont donc été utilisées à bon escient. En mariant l’insecte à la loup et sa représentation dans le livre, j’ai dessiné un modèle à colorier, grossièrement représenté. Cette méthode a amené à ajouter du détail, les couleurs apportées étaient réaliste, ce qui signifie que l’exercice a été compris, et l’observation mise à contribution.

Dans le dernier tiers de l’atelier, une provocation entre Théo et Eddy a pris toute la place, la chamaillerie de mauvaise cour d’école a eu l’avantage d’en enfermer certains dans leur travail, mais l’ambiance sonore et humaine en a pâti. Nous avons goûté dans ce spectacle de provocation gratuite résonnant des réponses intransigeantes d’Eddy.

SAM_6039

Comme la semaine dernière et l’immersion en milieu hostile avait, je trouve, canalisé l’énergie des enfants et encouragé leur concentration par un état d’alerte, peut-être que le ridicule de l’autre rend le soi plus exigeant. A méditer.

Jeudi :

Jardin de Saulx :

Aujourd’hui malgré les nuages menaçants de pluie on prend le départ vers le lieux de rendez-vous habituel car Franck, Eric, Alex et Eddy  nous attendait pour aller au jardin.

C ‘était aussi la première  journée de Cosmin , le nouveau service civique qui a accompli avec succès ses premiers taches de cette aprem.

SAM_0374

Tout ça étant dit, on commence notre séance de jardinage ,plutôt de désherbage avec Eric et Franck,

SAM_0373SAM_0372

Pendant ce temps Cosmin rangeait les outils et nettoyait le camion.Ensuite il nous a rejoints pour nous donner un coup de main et j’ai remarqué qu’il faisait ça avec beaucoup d’envie et attention de ne pas arracher les navets au lieu des mauvaises hérbes.

Cette après-midi c’était une journée très agréable , beaucoup de bonne humeur, et envie d’y être la avec nous, vraiment super de leur part .

Mais le temps passe vite et on en profite tous pour avoir un madeleine et du sirop.

A demain !

A Wissous Atelier « La Ruche » expression corporelle:

J’ai découvert ces enfants et ses familles hier en revenant de vacances et j’y retourne déjà aujourd’hui ! Mais cette fois, dans le cadre de notre « Ruche » pour leur proposer de faire des portés acrobatiques, et continuer ainsi ce qu’a commencé Leïla sur le thème de l’expression corporelle.

On commence par un petit echauffement et on court avec les bras ouverts comme un avion.

On monte ensuite sur le dos des grands, debout à quatre pattes, on fait des galipettes, le pont et même la brouette.

SAM_6042

Tout en faisant, on apprend les parties du corps en français : « Pose ton pied ici », met ton dos droit », « ne mets pas ton genou ici, ça fait mal ». Les enfants ne comprennent pas le francais mais j’associe les mots aux gestes et montre avec le doigt.

SAM_6069SAM_6063

A la fin, on s’offre un petit temps de massage. Deux par deux, je propose aux enfants des petits picotis, des petites tapes, des petits massages sur la tête, les épaules, les bras, les jambes, les genoux et les pieds, et tout en faisant, tout le monde répète les mots.

Les enfants étaient plein d’entrain, les grands voulant aider les petits, les manipulaient comme des poupées mais même si je devais intervenir ils étaient vraiment chouettes entre eux et très affectueux. Pupics, bisous

Skate-Park

Aujourd’hui il y a des nuages ,mais les enfants sont au rendez vous.

Nous avons instalé0s les tapis de la petite enfance ,qui a rencontré un grand succès.

SAM_5661

De plus ,certains enfants ont pu jouer aux jeux de sociétés ou lire des livre .

SAM_5667SAM_5685

En tout cas ,il y a beaucoup d’ enfants aux skate- park .

Après le goûter on  a donné  des légumes aux mamans qui étaient très heureuse de repartir avec.

A la semaine prochaine !

Croix breton :

Aujourd’hui il fait frileux, mais ce n’est pas grave, les enfants sont toujours aux rendez vous !

Nous avions installés quelques tables de camping avec dessus des jeux de constructions, tel les kaplas ou encore les légos !

SAM_0318SAM_0303

Cependant quelques enfants préfèrent jouer à des jeux colléctifs de balles, chat ballon ou encore football sont aux rendez vous !

SAM_0316

Après le gouter certaines mamans et certains papas on pu récuppérer de bons légumes du jardin, nous espérons fort les revoir !

Une fois l’atelier fini, les enfants nous aident même à  ranger le matériel !

A très vite!!

Vendredi

Jardin de Saulx :

Pour cette aprem nous sommes prêts comme d’habitude à prendre le départ vers le jardin car on s ‘est proposé de travailler au maximum pour rendre le lieux propre et agréable à le regarder. Avec notre nouveau service civique Cosmin et Eriq nous commençons notre séance de désherbage et de rétourner la terre pour préparer nos nouvelles plantations.

SAM_5691SAM_5689

C’était une journée très agréable car le soleil nous à enchantée avec sa présence sur le ciel nuageux.

Mais nous y voila à la fin ou nous prenons notre goûter tous ensemble toujours dans le bon humeur .

La Ruche : Maths et musique

Notre dispositif « salle de classe » a fait ses preuves aujourd’hui. C’est avec plaisir que les enfants s’assoient à une table. Nous avion prévus quelques exercices mathématiques, géométrie plus précisément. Un exercice de reconnaisance de forme associant formes simples et couleurs.

SAM_9021

Aujourd’hui, le carré, le rond, le triangle et le rectangle. Les plus petits se contente de dessiner, ou plutôt, d’utiliser leurs feutres comme ils le peuvent. Un certain potentiel pour l’art abstrait s’exprime…

Ensuite nous sommes passés à la musique.

 

SAM_9034

Les mêmes dessins que la semaine dernière sont au tableau : « ça monte, ça descend, c’est tout droit ou ça fait des vagues.SAM_9030

Chez Ronaldo, la logique et l’oreille sont en bon état de marche. Je me réjouis de voir que cette notion balbutiante la semaine dernière est maintenant acquise par Alexandru. Une fois le principe compris, un enfant joue le schéma choisi par un autre et nous confirme la bonne réponse à la demande. Chez Adelina, il ne faudra pas longtemps pour que les réponses soient directement liées à l’écoute et non une confiance à la chance sur quatre de répondre juste. A part Sidi et Patricia, qui ont à peine trois ans, tous ont compris qu’il s’agissait d’un jeu d’écoute. Les différences de notes, comme les différences de couleurs seront vite acquises pour peu que le muscle de l’oreille soit entretenu, j’ai confiance.

Pour ce qui est du rythme, c’est moins évident. D’abord, ils veulent toucher à tous les instruments. Après quelques rappels à l’ordre brillamment orchestrés par Iasmina, nous sommes assis, chacun un instrument à la main. On lance un rythme, à quatre temps. On le joue ensamble, tout le monde semble comprendre que la mesure est à quatre, même si la notion de pulsation est à revoir. En tout cas, tous sortent des rythmes à qutre temps lorsque je leur demande d’inventer quelque chose. Encore une fois le son collectif convainc l’assemblée, on joue alors moins dans son coin.

Je demande ensuite un rythme à trois temps, et là, c’est plus compliqué. D’abord on frappe simplement trois coups, puis je demande un vrai rythme à trois temps. Lorsque les enfants font quelque chose de rythmé, ils ont d’instinct une pulsation qui guide leur main même s’il ne comprennent pas encore ce principe. Par contre, c’est du quatre temps qui sort systématiquement.

Je donne donc un exemple simple qui n’est reproduit correctement que par Alexandru et un peu par Adelina mais je ne suis pas sûr que ce soit volontaire. Nous sommes envahis par le 4/4, les antennes ternaires sont compliquées à acquérir. Les autres séances appronfondiront cela.

Nous avons goûté de beignets offerts par Sadio dans la satisfaction de notre séance de vrai travail.

 

La rocade :

A la Rocade aujourd’hui, les enfants étaient nombreux. En effet, nous avons à peine eu le temps d’installer les divers ateliers de l’après midi que déja, les enfants débarquaient !

Au programme il y avait une peinture à la bombe fait à 10 mains et déstiné à embellir le jardin communautaire de l’association, situé à Saulx les Chartreux.

SAM_0379

Certains enfants avaient déja eu l’occasion d’utiliser ce type de matériel tandis que pour d’autre c’était une grande première !

Mais ce n’est pas tout, les petits enfants ont pu s’épanouir sur leurs tapis dédiés avec leurs mamans !

Il y avait aussi un Coin spécial jeux de sociétés pour ceux désireux d’exercer leurs habilités et leurs concentrations, les petits comme les grands y étaient présent !

SAM_0392

Mais qu’est ce que c’est !!

SAM_0403MMMmmh !!! Ca sent bon !! Et oui l’atelier cuisine d’aujourd’hui a rencontré un franc succès, la proposition de confectionner une super tarte au poire et à la fambroise a enchanté tout le monde !

Alors, nous la dévorons au gouter !

 

SAM_0412

Tout le monde étaient heureux même les mamans qui ont pu se servir en légumes avant de partir !

A bientôt !!!

Samedi

Champlan :

Un atelier très agité aujourd’hui. Pour mon premier atelier sur le camp de Champlan, j’avoue que je suis un peu perdu. On joue au ballon, mais aucune règle du jeu ne veut s’imposer, à part à certains moments un semblant d’équipes définies. Ensuite nous passons aux exercices.

SAM_0441SAM_0420

Les mandalas ont du succès, je fais de l’orthographe et grammaire avec Cosmin qui montre une envie de progresser.

SAM_0432

Renaldo, très demandeur au début, s’enfuit vers du coloriage plus facile pour lui. Le vent puissant ne facilite pas la tâche, il est sûrement à blâmer dans l’écourtage de l’activité. Un jeu collectif se met en place, mais il est très désordonné et ne dure pas longtemps. Laura sort alors les Crazy Looms, les petits élastique à tisser en bracelets. C’est ici aussi un combat entre enfants pour s’arracher les élastiques des mains. Certains tissent tranquillement avec leur petite réserve. On joue également au jeu de société de Hali Gali et des adultes se joignent à nous.

Un peu en avance à cause de l’énergie incanalisable des enfants, noous goûtons de pommes, de chocolat et madeleines et de sirop. Là encore, peu d’enfants restent assis et respectent les rôles des ditributeurs de goûter. Nous partons très fatigués et un peu déçus. Comme je l’ai dit, le vent a été un grand ennemi de concentration, mais nous pensons, Laura, Ramona et moi (Quentin) que deux adultes roumaines ont peut-être incité des enfants à du laisser-aller à cause d’une familiarité plus accessible, nous chercherons. Nous les avons déjà vus très volontaires, calmes et respectueux, donc nous dirons que ce moment  décevant samedi à Champlan était une exception. Et bien sûr, nous sommes les premiers responsables, nous avons beaucoup à apprendre de cet atelier.

Villa Saint-Martin :

Une vraie journée d’été en ce début d’automne et un magnifique atelier à la Villa Saint-Martin !

Au menu aujourd’hui : atelier lecture avec Laurence, habitante du quartier qui a rejoint l’équipe pour les samedis après-midi depuis 3 semaines, atelier reconstruction et décoration des bacs d’aromates avec Mathias, atelier de préparation de séjour autour des droits de l’enfant dans le monde avec Aline,

SAM_5704

atelier jeux de société et fabrication de bijoux avec Virginia,

SAM_5703

atelier de jeux pour la petite enfance  avec Leïla et atelier cuisine avec Nicolae, assisté de Khadija, une maman du quartier. Les Robinsons cuisiniers  ont confectionné 2 délicieux gâteaux à la noix de coco et à l’orange,

SAM_5705

les tout petits ont fait de superbes constructions avec des jeux en bois (une tour Eiffel multicolore, un arc de Triomphe « revisité », un grand château qui va jusqu’au ciel, et autres constructions en tout genre qui ont donné lieu à un concours au cours duquel les tours les plus hurluberlues ont vu le jour pour défier les lois de l’équilibre !), des bijoux de toutes les couleurs ont été fabriqués par nos petits et grands Robinsons artisans bijoutiers et Cosmin, nouvelle recrue en service civique qui nous a rejoint cette semaine, s’est occupé de désherber la parcelle de pommes de terres de la Villa…il a même déterré les dernières pommes de terre oubliées de la saison !

Après toutes ces activités, nous nous sommes installés en cercle pour un gigantesque conseil de quartier, suivi d’un gigantesque goûter : nous étions 50 cet après-midi ! Un beau moment partagé au soleil !

 

Dimanche

Jardin:

Nous étions 19 aujourd’hui pour un jardin super convivial et totalement estival. Le jardinage un peu basique (désherbage) a été égayé par la présence de nombreux enfants.

SAM_0519

Zohra et Rabia nous ont préparé toute la matinée des pâtes avec du monton épicé (trop pour certain), nous avons également fait cuire nos merguez et préparé notre salade décomposée (ingrédients séparés pour permettre à chacun de sélectionner selon ses goûts).

SAM_0474SAM_0523

Oui, c’est bien trois repas en un que nous avons dégusté. Ajoutez à cela le dessert de Sandra, un brownie beurre-chocolat semi-cuit, et vous avez une idée de la légèreté de notre digestion.

Cela ne nous a pas empêché de retourner la terre sur la parcelle aux citrouilles désormais méconnaissable et celle aux patates. La terre nous rappelle que nous sommes bel et bien en automne. Nous avons cueilli une citrouille, très belle, quelques radis, mais le plus gros était en patates. Awa, une nouvelle venue, aussitôt conquise par l’ambiance, a dégoté un bout de terre encore rempli de patates en désherbant.

Nous avons accroché le nouveau Dazibao indiquant que le partage des récolte se fait en fin de journée, ce qui a permis de développer une capacité fondamentale pour l’avenir : grimper aux arbres., Nous avons aussitôt mis en application le principe indiqué en se partageant d’un commun accord ces pommes de terre et quelques radis cueillis par Zohra.

Malgré le copieux déjeuner,  bien sûr il a encore fallu  un goûter avant le départ (:-))

Malgré mes craintes à cause du grand nombre, il n’y a eu aucun accroc, aucune dispute, les enfants entre eux semblaient amis de longue date, et il reste assez de mouton aux pâtes pour la semaine. Bref, il fait bon travailler le dimanche, cette semaine !

SAM_0524

 KroniKs des Robinsons de Grenoble: Mme RUETABAGA

Atelier de rue – Samedi 18 Octobre 2014

Divers ateliers étaient proposés aujourd’hui, permettant ainsi à tous les enfants présents de se répartir dans l’espace et de passer librement d’un atelier à l’autre.

DSC04082

  • Atelier dessin de mangas: avec les bases initiées par Andréa (stagiaire en prépa concours de travailleurs sociaux), les enfants ont pu réaliser des mangas à la perfection. Certains ont même pu s’étonner de leurs talents cachés de dessinateur.

 

  • Atelier cuisine: pour le goûter, par petits groupes, les enfants ont pu à tour de rôle allumer le feu et l’entretenir, préparer la garniture à crêpes (faite à base de bananes coupées en rondelles), faire le caramel (qui sera mélangé à la garniture), réaliser les crêpes une à une et les faire cuire sur le poêle chauffant.

 

  • Atelier réparation de vélo: afin de venir en aide à un enfant dont son pneu était dégonflé, Stéphane s’est improvisé réparateur de vélos. Très rapidement, de nombreux autres enfants sont venus avec leur vélo afin de solliciter les services du bénévole qui s’est trouvé très vite submergé. Face à une telle situation, il apparaît évident que les enfants sont en forte demande de réparation de vélos.

 

  • Atelier interculturalité : pour la deuxième séance consécutive, les enfants ont pu illustrer la première lettre de leur pays d’origine avec les couleurs du drapeau. Yasmine et Wessal ont même décidé de réaliser toutes les lettres du pays (à savoir, la Tunisie) et de les coller sur une grande pancarte afin de pouvoir par la suite présenter leur production aux autres enfants.

 

  • Atelier cirque: jeune ou âgé, enfant ou adulte, famille ou bénévole, … Tous ont pu rentrer dans la peau d’un artiste du cirque le temps d’un court instant, s’adonnant avec plaisir au jonglage, aux assiettes chinoises, aux diabolos …

 

 

 

Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants

en stage à l’association Mme Ruetabaga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *