S’accrocher aux oripeaux …

« On ne peut pas perdre ce qu’on n’a jamais eu »

Nous vivons une période où fleurissent les pires peurs collectives , politiques et sociétales. Nous serions en train de perdre selon les uns , la culture, selon d’autres la civilisation, selon d’autres encore les valeurs et les lumières.

WP_20160730_15_47_29_Pro - Copie (2)

Tous ces « apologistes de la perte » n’en sont pas à leur coup d’essai. C’est depuis le début des années 80 qu’ils nous endorment, et qu’ils nous accoutument à leurs discours de déclin. Ils exultent aujourd’hui car ils ont le monopole du bruit et il leur semble que le moindre événement leur donne raison. Il est vrai que les médias ont largement emprunté leur ton et pris leurs fantasmes pour des vérités révélées.

Mais tout simplement encore c’est tout un chacun qui souffre de la nostalgie de ce que nous n’avons jamais connu. Où était elle cette société égale, fraternelle et libre qu’on nous vante à chaque discours public ? Où étaient elles ces fameuses valeurs de la république qui n’ont visiblement pas été  très efficaces pour éviter  les précarités, les discriminations et le racisme galopant?

Pour nous éducateurs et travailleurs sociaux, c’est pourtant quelque chose de particulièrement rassurant de reconnaître que nous ne perdons pas tant que cela. Ces institutions qui déclinent, qui régressent, sont elles vraiment à regretter?

Ne devrions nous pas nous dire , à la place du regret, que ce n’étaient peut être que des illusions?

Peut être n’avions nous pas tant que cela construit:

  • Peut être que nous n’avions pas tant que cela lutté contre les idées reçues.
  • Peut être que nous n’avions pas tant que cela mis en cause les inégalités.
  • Peut être que nous n’avions pas tant que cela promu et expérimenté les libertés.

Ce qui est vrai sur le plan social, institutionnel et collectif, l’est tout autant dans le cadre de notre action personnelle.  Les difficultés auxquelles nous nous heurtons étaient déjà là au démarrage. Les obstacles que nous trouvons sur notre route étaient déjà installés avant même qu’on essaie d’aller quelque part.

Ce ne sont pas des échecs, nos échecs, ce sont « des mises en lumière » d’obstacles structurels, de chaînes invisibles qui pénalisent toute la société. On n’échoue pas à ce qu’on ne peut pas gagner.

Nous n’avons perdu ni notre énergie , ni notre temps; nous avons contribué à rendre les choses plus claires, à donner une image à ce qui immobilise, à donner un nom à ceux qui bloquent, à révéler les violences cachées.

Immanquablement les chaînes que nous mettons en évidence seront brisées; du simple fait que nous les aurons mises en lumière et qu’on pourra dès lors s’y attaquer.

Inévitablement, les freins à toute évolution sociale, éducative que nous mettons en évidence serons levés.

Irrésistiblement, les discours qu’on nous oppose, les piètres justifications perdront tout  crédit.

A Intermèdes Robinson, nous mettons en évidence chaque jour tout ce qui empêche et tout ce qui entrave l’évolution sociale et institutionnelle.

Bien loin des discours officiels nous illustrons comment les idées qui viennent du bas peuvent être ignorées. Nous pouvons décrire l’oeuvre des machines à broyer et à décourager l’initiative citoyenne et sociale.

Nous découvrons et mesurons chaque jour l’étendue de l’inéquité de notre système institutionnel et social: tandis que les charges de preuve, le poids des soupçons immobilise et écrase ceux qui subissent dénis et discriminations, ceux qui les commettent, en revanche jouissent encore et toujours de nombreuses facilités et complaisances, ainsi que du monopole sur toutes les ressources disponibles. Un tel système ne pourra conduire qu’à la catastrophe humaine et sociétale y compris pour ceux qui le défendent.

Ces derniers sont semblables aux gardiens d’un temple vide; ils s’accrochent à des haillons. Ils ignorent qu’en tant qu’acteurs sociaux la seule source de légitimité qu’ils pourraient avoir ne saurait venir que de ceux qu’ils répriment.

 

DIMANCHE:

Dimanche au Jardin

WP_20160731_12_16_27_Pro

Aujourd’hui  nous sommes arrivés au jardin vers 11h30. Nous avons commencé à préparer le repas et à allumer le barbecue. On a mangé tous ensembles des merguez, du poulet et de la salade. Nous avons eu beaucoup de monde cette après-midi aux jardins. Nous étions 25 personnes. Nous avons déterré toute sorte de pommes de terre, et nous avons enlevé les mauvaises herbes qui recouvraient nos plants de patates.

WP_20160731_12_37_58_Pro

Beaucoup de personnes ont participé au jardinage, et nous a beaucoup aider. Nous avons aussi désherbé les herbes autours des haricots verts, et nous en avons cueilli.

WP_20160731_12_16_10_Pro

Il y avait aussi des courgettes que nous avons cueillies. L’après-midi c’est bien passé, nous avons pris un goûter avec du thé, et de la pastèque. Nous avons terminé notre journée notre journée en arrosant les haricots verts qui avaient bien besoin d’eau.

WP_20160731_13_00_40_Pro

SAMEDI:

Atelier de Villa Saint-Martin

WP_20160730_15_47_47_Pro - Copie - Copie

Aujourd’hui sous le beau ciel bleu de Longjumeau on s’apprête à installer notre matériel éducatifs,  et nous déballons nos jeux, et donnons envie aux enfants de se défouler avec nous avec  les grands jeux collectifs comme le Rugby , Foot , Billard ,Puissance 4.

WP_20160730_15_10_31_Pro - Copie - Copie (2)

Laura prépare son petit « coin enfance » et, sans trop attendre un groupe de  petits et des grands, s’assoient à côté d’elle pour faire des bracelets, les perles ou jouer avec la dînette.

WP_20160730_15_34_59_Pro - Copie

Nicolae avec les grands jeux est juste à côte pour laisser la possibilité à ceux qui aimeraient se défouler plus tard. Sandra propose le coloriage des Reines et des Rois, et des petites Princesse.

Tandis que l’autre Laura après avoir fait un tour du quartier en recherche d’enfants, la voilà avec une dizaine d’enfants qui savaient pas que nous étions là et qui aimeraient jouer avec nous.

Une belle ambiance autour des jeux, de l’amitié, de la bonne humeur et de la rigolade, de la convivialité entre les petites et grands.

WP_20160730_15_47_29_Pro - Copie (2)

Finalement la journée s’achève et le gouter et prêts à être servi avant de ranger et pouvoir partir, tout en étant déçus de n’avoir pas pu rester plus longtemps.

Atelier de Ballainvillier

Aujourd’hui, à Ballainvilliers, c’est peinture et dessin. On installe un grande feuille sur les tables, et chacun met la main à la pâte pour composer une fresque collective. Sur d’autres tables un peu plus loin on fait sont auto-portrait et on dessine se qui nous passe par la tête.

SAM_2271

SAM_2275

Forcément, on commence à se dessiner sur les bras, et l’atelier devient un atelier de tatouage ephémère.

SAM_2270

Le temps passe et on se rassemble pour prendre le gouter.

SAM_2278

VENDREDI:

Soirée Conviviale AU JARDIN :

WP_20160729_15_44_19_Pro

Des le début d’après midi, une équipe se retrouve au jardin,

pour travailler un peu et préparer le repas du soir. Au menu, couscous et briks!

WP_20160729_16_10_56_Pro

WP_20160729_19_54_36_Pro

WP_20160729_19_55_33_Pro

A 19h, les premiers convives arrivent, on discute, on prend des nouvelles, ont rigole, on installe la musique.  L’heure de manger arrivent et on se rassemble sur les nattes pour déguster couscous briques et les pastels, qui sont arrivés en début de soirée.

WP_20160729_20_14_04_Pro

La soirée bat son plein et le soleil se couche sur le Jardin, il est l’heure de rentrer !

Atelier de la Rocade:

Aujourd’hui, à la Rocade, c’est entre soleil et pluie qu’on s’installe sur le damier. D’un naturel optimiste (et il faut le dire, un peu flemmard), on mise sur le beau temps et on ne sort pas de tente. Grand bien nous en fasse, il ne tombera pas une goutte durant l’atelier. On installe le coin des adultes avec thé et café. On fait un Dazibao où l’on compose une fresque avec des mots et des dessins en liens avec l’association. Un peu plus loin, Lorelei fait un atelier de cartes de voeux avec les enfants.

IMG_1530

Douchko lui accueille la petite enfance.

IMG_1528

JEUDI

Atelier du Skate-Park

WP_20160728_15_13_45_Pro

Chaleur écrasante aujourd’hui au Skate-Park, on va vite se mettre à l’ombre, et on installe le matériel.  Piscine a balle (mais sans eau, les ateliers précèdent ayant eux raison de son imperméabilité). Mikados géants, atelier de confection de cartes, petite enfance et maquillage.

WP_20160728_15_27_37_Pro

Les enfants tardent à venir, et nous allons donc faire un tour du quartier pour aller les chercher. On a pas à aller bien loin, puisqu’ils sont nombreux a quelques centaines de être, dans le bloc de Bel-Air. En effet c’est l’heure de la sieste, et les parents préfère qu’il reste au pied de l’immeuble. Après avoir négocié avec les parents, on est tout un petit groupe à revenir vers l’atelier, ou des mamans nous ont rejoint. On passe un bon moment a jouer à l’ombre du grand gymnase avant de prendre le gouter et de se dire à bientôt !

WP_20160728_15_28_24_Pro

Atelier de Massy

IMG_1503

Nous sommes arrivés avec comme ateliers proposés du collage avec des aliments et des épices, le puissance 4, le billard hollandais, des cerceaux, des jeux de pédales pour travailler l’équilibre, des kapplas, des jeux de constructions et la petite enfance.

IMG_1508

Nous avions mis également à la disposition des parents des tables et des chaises avec du thé, du café et du chocolat. Les enfants étaient contents de jouer avec  de la colle et des aliments pour exprimer leur créativité autant qu’écrire leur prénom. A la petite enfance ambiance plutôt calme, quelques enfants ont joués avec les Kaplas,

IMG_1511

et sont venus aussi pour faire des démonstrations de gym fort sympathiques. D’autres enfants ont demandé à jouer au billard hollandais et se sont défiés au puissance 4.

IMG_1510

Une fois leurs créations terminées, les enfants ont voulu s’essayer aux jeux de pédaliers, avec, du coup, chutes garanties (mais sans trop de blessés  heureusement).

L’heure de l’Assemblée des Présents est arrivée: on se rassemble tous après avoir rangés ensemble les divers ateliers. Les enfants ont partagés leurs idées et leurs ressentis par rapport aux ateliers qu’ils ont fait dans l’après-midi puis ont partagés avec nous un gouter constitué de pains au lait et sirop.

IMG_1514

Jardin du Jeudi

SAM_2211

Aujourd’hui nous sommes de nouveaux prêts à travailler dur pour finir avant de pouvoir faire la Fête le lendemain au soir.

Puis comme c’est déjà une habitude, on commence à s’éparpiller dans les 4 coins du jardin pour finir de désherber, débroussailler, nettoyer le terrain et enfin ramasser l’herbe, tous ensemble avec Jessica, Franck, Timothée, Laura, Andrei et Nicolae.

SAM_2235

Nous étions comme des petites abeilles qui cherchaient du pollen dans les fleurs, sauf que nous on cherchait à enlever les déchets et les mauvaises herbes du jardin.

SAM_2220

Nous continuons, cette fois-ci en faisant le grand arrosage des plants de tomates et d’autres plants dans le jardin.

SAM_2261

A tour de rôle on a pu débroussailler et ranger le matériel, qui se retrouvait sous la serre, et le mettre ailleurs.

L’heure du goûter arrive enfin et nous allons tous prendre un verre de sirop bien sucrée… hmmm !

A bientôt.

MERCREDI

Atelier de Bondoufle

WP_20160727_15_09_41_Pro

Aujourd’hui nous arrivons sur le camp, accompagnés par l’association « Chemins d’enfance », qui vient proposer une activité. Beaucoup de familles sont sur le départ vers la Roumanie,  la plupart y passant leurs vacances d’été.  Cela n’altère en rien la chaleur de leur accueil, et les enfants sont toujours nombreux au rendez-vous.

WP_20160727_15_15_33_Pro

On commence l’atelier par un nouveau jeu d’équipe. Il s’agit  de former 2 équipes de part et d’autre d’une ligne, l’une s’appelle les « chiens » et l’autre les « chats ».  Quelqu’un raconte une histoire, de chien et de chats évidement, et a chaque fois qu’il prononce le mot « chien » toute l’équipe des chiens court après l’équipe des chats, et inversement quand le conteur prononce le mot « chat ». Quand un adversaire est attrapé, il devient de l’équipe adverse.  Le jeu fonctionne bien et c’est une grande partie de rigolade pour tout le monde.

On s’installe ensuite tous autour des tables pour une petite session de coloriage. Au fur et à mesure que les enfants finissent leurs dessins, on commence à leur expliquer  l’activité ramené par Coralie et Emeline de « Chemin d’Enfance ». Sur des feuilles avec des miroirs stylisés imprimé dessus, les enfants dessinent leur portrait, écrivent leur noms, et se présentent ensuite en français devant tout le monde. Outre l’intérêt technique d’apprendre à se présenter de manières ludiques,  il est intéressant de voir les enfants d’abord interloqués quand on leur demande se dessiner eux même, puis hésitant voire honteux lorsqu’ils se dessinent, puis finalement fiers de se présenter et de présenter leur œuvre a tout le monde.

WP_20160727_15_34_37_Pro

On finit l’atelier par un moment de danse où, accompagné par Douchko, on reprend les « classiques » d’Aven Savore , puis on se rassemble autour du goûter.

WP_20160727_16_18_46_Pro

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *