Si vous n’êtes pas contents, vous n’avez qu’à écrire

  “Je n’écris pas, je m’écris”, comme le dit si bien Grand Corps Malade; écrire c’est  prendre le pouvoir sur sa vie et c’ets pour cela que l’écriture est centrale en Pédagogie Freinet ou en Pédagogie Sociale Aussi écrivons nous tellement: ces KroniKs, tant de projets, et tous les mails autour; mais les enfants écrivent […]

 

“Je n’écris pas, je m’écris”, comme le dit si bien Grand Corps Malade; écrire c’est  prendre le pouvoir sur sa vie et c’ets pour cela que l’écriture est centrale en Pédagogie Freinet ou en Pédagogie Sociale

Aussi écrivons nous tellement: ces KroniKs, tant de projets, et tous les mails autour; mais les enfants écrivent aussi: Dazibaos, comptes rendus de conseils des enfants du quartier.

Et puis à présent, la Correspondance, entre les enfants du Quartier Sud et nos amis  du quartier Baubrun de Saint-Etienne (également en ateliers de rue).

Et puis ils écrivent des “Pagettes” (voir ici sur le site des CREPSC des exemples de pagettes)   , petits journaux en une page, ou sur des photos ou des affiches qu’ils offrent aux anciens stagiaires, histoire de rester …inoubliables.

Et Petit Momo écrit aussi, lui qui a du mal à l’école; sauf que là, c’est plus pour l’école, il écrit pour lui et puis il écrit pour nous et pour les autres aussi. et cela, bien sûr a plus de valeur.

Et nous écrivons aussi SUR notre travail et notre pratique: “pédagogie Sociale”,

( le livre )   , est paru ce mois ci aux éditions Chronique Sociale et expose le sbases théoriques de nos démarches; il sera bientôt suivi d’un autre livre écrit collectivement autour de notre association par tous: “Pratiques en Pédagogie sociale” (ce sera également aux éditions Chronique Sociale).

On écrit pour s’exprimer, pour exister, c’est entendu. Mais on écrit surtout pour CRIER , pour parler plus loin que le bruit ambiant, témoigner du vrai dans un flot de manipulations et d’idées toutes faites.

Nous écrivons pour PENSER par nous mêmes et non pas avec les débats imposés autour de l’insécurité.

Nous voyons bien comment souffrent les quartiers, quelle pression pèse sur ses habitants, comment la peur encourage les replis sur soi, les votes de désespoir. A qui profite donc toute cette peur?

Nous préférons cultiver la confiance. Alors oui, les voitures brûlent et rebrûlent de plus belle à Longjumeau, mais nos ateliers brûlent, eux aussi de toute leur créativité.  Nous entretenons nous une ambiance de  foyer, de feu de cuisine,  et de la chaleur humaine.

Ce que nous avons écrit, nous le faisons et les projets sortent de terre: ce samedi, ce dimanche, avec Robin a démarré le projet “Abeilles” des ados de Robinson. Il s’agit d’adapter le terrain  du Fonds de l’Eglise, situé au coeur d’un espace naturel totalement à l’abandon, … à l’accueil de trois nouvelles ruches.

Un groupe d’adolescents se forme avec Robin pour réaliser les travaux nécessaires, mais aussi acquérir les compétences apicoles utiles. Ce samedi, ce dimanche, c’était le point de départ pour ce groupe d’une dizaine de jeunes, qui partent pour une aventure dont la conclusion cet été sera un voyage de découverte en commun.

Acquérir les pouvoirs utiles. C’était aussi pour cette raison que ce samedi, les membres du Bureau , du CA, des permanents et stagiaires étaient réunis pour une journée  de formation animée par Paul (“notre” webmaistre) ; l’objectif: apprendre à créer, entretenir et faire vivre des sites. Notre salle de réunion était transformée pour l’occasion en salle informatique.

Une semaine riche de toute façon: notre association a été représentée en différents endroits comme vendredi au Conseil Générale, où notre association a reçu le label “Agenda XXI de l’Essonne- Développement durable” (seule structure associative de Longjumeau à recevoir ce label).

“(…)  je me suis surpris a écrire afin de supporter la vie.
Trop de “moi” dans mes écrits
peut etre que je n’écris plus, je m’écris…
J’abandonne mon etre a mes lettres
car l’écriture sans ame n’est que lettre…
Je n’écris pas que pour m’oublier
parfois,j’écris pour qu’ils ne puissent jamais oublier (…).”

(Kery James/Grand Corps Malade:  “J’écris”)

Dimanche:

Tout le groupe “Abeilles” est présent pour la seconde étape du weeck end: terminer de nettoyer les cadres usagés, les désinfecter à la flamme, reconstituer les ruches; les peindre. Mariana, Heloise, Yann, Luis, Sarah, Morgane, Stephie, aménagent un véritable atelier et mènent à bien leur mission.

Samedi:

Groupe Abeilles:

Le groupe “Abeilles” s’est réuni autour de Robin pour cette première journée de mission. D’abord discussion autour de l’organisation de la mission, du projet pour nos ados longjumellois, accueillis au Centre Social (de Chilly) .

 

Puis sur, le terrain (au “Fond de l’église”) : récupération des ruches usagées ou stockées sur place. Déjà on commence à les débarrasser de leur cire. Ce travail se poursuivra avec le renfort de Jean Jacques sur l’autre terrain : “L’équerre”. Là le feu aidera nos Robinsons à décrocher cire et alvéoles.

Groupe “Autoformation” site web

Ce même samedi, autour de Paul, on se forme à de nouveaux outils Internet et de communication. Une formation partagée, à la journée, pleine de bonne humeur , mais également très “pro” (Merci, Paul!)

Samedi :

Villa st martin

Les enfants ont pu alterner sauts à la corde,  capoëra, danse hip hop, coloriages et dessins.  Le froid s’est très vite installé, les activités physiques ont donc eu beaucoup de succès.

Vendredi :

Au jardin de Chilly

Chacun s’occupe d’une activité en particulier, parfois en binôme. Un atelier taille d’arbustes est au programme, du bêchage est également de mise ainsi que du désherbage. Nous discutons également avec les jardiniers de la mairie de plusieurs techniques de jardinage, de l’histoire du jardin, nous apprenons notamment que le jardin potager de Chilly existe depuis 9 ans.

A la Rocade

Quelques petits temps de lecture, quelques chamailleries autour des mikados, quelques rires autour de la tour, et des cris d’un  bébé, qui cherche à parler. Avant que la nuit tombe l’atelier cirque fait surface.

 

Jeudi :

A Massy :

L’atelier  décoration de noël continue à Massy, les enfants collent et recollent les boules de cotillons pour embellir leurs dessins. D’autres continuent les jeux de société, et les kaplas.

Au skatepark :

Des traits de craies (disparaissant à l’eau) se dessinent sous les mains des enfants. Tous s’attèlent à lancer une trace sur le goudron autour de l’atelier. Le gris se fait doucement envahir par différentes couleurs pastel.

Les mamans ne souhaitent pas rester longtemps, certaines veulent simplement rentrer chez elles, d’autres ont des réunions avec un professeur des écoles ou encore vont inscrire leur enfant à la maison de quartier. Nous sommes en petit comité.

Au jardin de Saulx

La pluie s’arrête que nous mettons les pieds au terrain de l’équerre et elle revient une fois que nous repartons du jardin, la chance est avec nous. Le travail de préparation du sol continue sur une autre parcelle, les enfants ayant commencé cette activité la veille. On s’occupe également de tailler un arbre qui à pris de l’ampleur et d’en scier quelques branches. L’après-midi se termine par un partage de la récolte de salades.

Mercredi :

Matin :

Rina et Mohammed sont venus recopier la lettre que l’association va envoyé à une association « l’amicale laïque de Saint Etienne » afin d’entretenir une correspondance.

Moulin Gallant :

Le temps ne motive pas les enfants à sortir, beaucoup d’entre eux sont restés au chaud, soit par désir ou parce les parents ne voulaient qu’ils attrapent froid. Pourtant les températures ne sont pas si basses que l’année dernière. Pour les plus courageux, nous proposons un petit atelier coloriage/dessins de noël  qui servira à décorer la salle de notre prochaine soirée conviviale.

Jardin de Saulx :

C’est en petit nombre que les robinsons arrivent au terrain de l’équerre cet après-midi. Nous continuons notre travail de préparation du sol très important pour le printemps prochain et effectuons quelques travaux de taille. Le goûter se prend sous la serre car les averses de pluie sont de plus en plus importantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *